Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur subsister

Ce dictionnaire contient 20 pensées et citations subsister :

Quand d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l'édifice immense du souvenir.
Marcel Proust ; Du côté de chez Swann (1913)
Les secours publics sont une dette sacrée. La société doit la subsistance aux citoyens malheureux, soit en leur procurant du travail, soit en assurant les moyens d'exister à ceux qui sont hors d'état de travailler.
Louis-Napoléon Bonaparte ; Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)
On dit vrai dans on dit qu'on n'adore que le soleil levant ; celui qui se couche n'est regardé que pour tirer des présages du lendemain. De même, l'amitié de nos amis ne dure qu'autant de temps que notre fortune subsiste, celle-là s'évanouit d'abord que celle-ci diminue.
Chevalier de Méré ; Les maximes et sentences (1687)
L'amour, aussi bien que le feu ne peut subsister sans un mouvement continuel, cesse de vivre dès qu'il cesse d'espérer ou de craindre.
La Rochefoucauld ; Les réflexions ou sentences et maximes morales (1665)
Vivre, c'est luire, se défendre momentanément contre la destruction, c'est vibrer phénoménalement, c'est apparaître comme un feu d'artifice ou un météore, mais ce n'est pas subsister.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 29 août 1872.
Si l'on n'attend rien ni du lendemain, ni de la vie, ni de la mort, comment subsister ? On subsiste, mais on n'existe pas. Si la flamme s'éteint, ami, ton cœur est mort.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 26 avril 1872.
Le vide, la tristesse, l'ennui, l'inquiétude, le regret, ce n'est pas un aliment substantiel de l'âme. — Singulier instinct que celui d'anéantir tout ce qu'on peut avoir et de ne laisser subsister que le sentiment des ruines.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 23 janvier 1853.
L'amour exalte tout ce qu'il y a dans nos âmes de noble et de délicat, et il peut subsister longtemps après l'objet ou les qualités qui l'ont fait naître, comme un parfum qui n'abandonne plus le vase où la liqueur a séjourné.
Jules Simon ; Le devoir (1854)
Sans le travail, on ne peut point pourvoir à sa subsistance.
Euripide ; Les fragments - Ve s. av. J.-C.
Le peuple est l'arbre qui ne meurt point, qui subsiste indéfiniment ; les individus sont les feuilles qui se renouvellent chaque année, qu'il nourrit de sa sève et qui contribuent, pendant qu'elles vivent, à l'entretenir.
Félicité Robert de Lamennais ; Du passé et de l'avenir du peuple (1841)
Les chagrins d'amour laissent des souvenirs délicieux. Quand leur pointe s'est émoussée, une impression générale de bonheur subsiste, qu'il est toujours très doux d'évoquer. Le cœur s'en trouve comme ennobli.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)
La terre est une grande ruche, et les hommes sont des abeilles : chaque abeille a droit à la portion de miel nécessaire à sa subsistance, et si, parmi les hommes, il en est qui manquent de ce nécessaire, c'est que la justice et la charité ont disparu de ce monde.
Félicité Robert de Lamennais ; Les paroles d'un croyant (1833)
Les moyens de subsister diminuent en même raison que le nombre des bouches augmente.
Jean-Baptiste-René Robinet ; De la nature (1761)
Tant que votre père et votre mère subsistent, ne vous éloignez pas d'eux.
Confucius ; Les entretiens - VIe s. av. J.-C.
La société doit la subsistance aux citoyens malheureux, soit en leur procurant du travail, soit en assurant les moyens d'exister à ceux qui sont hors d'état de travailler.
Louis-Napoléon Bonaparte ; Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)
L'amour subsiste toujours, qu'il soit heureux ou malheureux.
Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)
Un pouvoir inique ne peut subsister longtemps.
Sénèque ; Médée - env. 60 ap. J.-C.
Quand l'amour ne subsiste que par point d'honneur, il est fini.
Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)
L'amour qui s'établit par la vanité, n'est que vanité elle-même et ne peut subsister.
Madeleine de Scudéry ; Clélie, histoire romaine (1654 à 1660)
Tant que l'amour dure, il subsiste de soi-même.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Thèmes de rubriques en rapport :