Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur demeurer

Ce dictionnaire contient 36 citations et proverbes demeurer :

Celui qui marche dans la justice, qui parle droit, qui méprise le gain d'infamie, dont la main du revers repousse le don corrupteur, dont l'oreille se bouche pour ne pas entendre des propos de sang et dont les yeux se ferment pour ne pas voir le mal, celui-là demeurera dans les hauteurs, citadelles et rocs qui lui serviront d'abri. Son pain lui est donné et son eau est assurée.
Alexandre Weill ; Moïse et le Talmud (1864)
Il y a des gens qui aiment mieux demeurer dans leurs défauts que de se donner la peine de les corriger.
Chevalier de Méré ; Les maximes et sentences (1687)
L'amour, quoiqu'aveugle, fait sa demeure dans les yeux.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur l'amour (1652)
Vis avec toi, remplis ta coupe de ton miel. Dieu vient dans ton foyer, ta demeure est ton ciel.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)
Ce qui s'apprend sans peine ne vaut rien et ne demeure pas.
René Barjavel ; L'enchanteur (1984)
Une vie dirigée par la sagesse demeure inébranlable et conserve les familles.
Euripide ; Les bacchantes - Ve s. av. J.-C.
Ces lieux qui me sont devenus si familiers et auxquels m'attache l'habitude, ces lieux que je ne vois plus à force d'y demeurer ne m'apportent rien de plus que n'importe quel autre endroit.
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)
Une demeure n'est jamais trop petite ou trop étroite quand on y reçoit beaucoup d'amis.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
On ne trouve jamais petite une demeure, où de véritables amis sont reçus à toute heure.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
On ne demeure pas dans une maison, on demeure en soi-même.
Rémy de Gourmont ; Des pas sur le sable (1914)
Morte est la demeure où n'entrent pas chaque jour un nouveau livre et un nouveau visiteur, de nouveaux amis.
Claude Roy ; La fleur du temps (1983-1987)
Amour : ce qui demeure quand on a oublié toutes les raisons d'aimer.
Marcelle Auclair ; L'amour (1963)
Le travail c'est d'être où l'on n'a pas choisi d'être, où l'on est contraint de demeurer, loin de soi et de tout.
Christian Bobin ; La part manquante (1989)
Les nations auront beau se civiliser, l'homme ne dépouillera pas son naturel, il demeurera toujours un animal de proie et de rapine. Si inventifs que soient les scientifiques, ils ne parviendront point à supprimer les passions, et il ne suffit pas de percer un tunnel pour changer le cœur humain.
Victor Cherbuliez ; Les hommes et les choses du temps présent (1883)
Ne rien faire, ne rien être. Ma seule passion ! Je pourrais des jours entiers « demeurer en repos dans une chambre », comme le fameux bonhomme de Pascal, l'œil perdu, ne pensant à rien précisément, écoutant battre mes veines, perdant mon temps, comme le petit Poucet perdait sa route, m'égarant dans les méandres du néant.
Jean Dutourd ; Doucin (1955)
De ton image rien ne disparaît en mon cœur, rien ne passe, tout demeure.
Henri Perreyve ; Les lettres de l'abbé Henri Perreyve (1850-1865)
Je n'ai vécu qu'un jour avec toi, assez pour que ton souvenir demeure immortel au fond de mon âme.
Henri Perreyve ; Les lettres de l'abbé Henri Perreyve (1850-1865)
La femme rêve de se fixer à jamais et veut se donner tout entière ; l'homme cherche à n'accepter que ce qu'il pourra quitter sans peine, car il veut demeurer libre toujours, différence essentielle qui divise irrémissiblement les deux sexes et en fait souvent des frères ennemis.
Maxime Du Camp ; Les forces perdues (1867)
Sans toi, la vie me serait insupportable et quatre murailles me feraient plus plaisir que de demeurer dans le monde.
Paul Morand ; Ci-gît Sophie Dorothée de Celle (1968)
Vienne la nuit sonne l'heure, les jours s'en vont je demeure.
Guillaume Apollinaire ; Alcools, Le pont Mirabeau (1913)
Nous n'habitons pas des régions. Nous n'habitons même pas la terre. Le cœur de ceux que nous aimons est notre vraie demeure.
Christian Bobin ; La plus que vive (1996)
Demeurer oisif en ce monde, c'est être déjà mort de son vivant.
Bernardo Dovizi da Bibbiena ; La Calandria (1513)
L'homme passe, hélas ! et le monde demeure.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Savoir demeurer avec soi-même, c'est la marque d'un esprit bien fait. Qu'il est doux d'y rester, quand on s'en est rendu la jouissance agréable !
La marquise de Lambert ; Le traité de l'amitié (1732)
Mieux vaut demeurer avec un dragon qu'avec une femme querelleuse.
Antoine Arnauld ; La logique ou L'art de penser (1683)
Aucun homme ne peut se flatter de demeurer toujours irréprochable.
George Sand ; Aurélie (1832)
Dieu ne demeure pas au-dessus de nos têtes, mais dans le cœur de l'homme.
Adam Mickiewicz ; Les maximes et sentences (1798-1855)
Son souvenir demeure, il faut que j'apprenne à oublier.
Charles Aznavour ; J'ai appris alors (1959)
Quand on revient d'un rendez-vous d'amour, l'amour, encore un temps, demeure.
Erik Orsenna ; L'avenir de l'eau (2008)
De leur froide demeure les morts nous disent : Paix, paix, et encore paix !
Anne Barratin ; De vous à moi (1982)
Dame la Mort, quand vous viendrez me chercher, faites du bruit pour que je vous entende ; prévenez-moi pour que la demeure soit digne de vous.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Demeurer après l'abandon là où nous avons été heureux, quelle détresse pour les amours !
Claude Aveline ; Et tout le reste n'est rien (1951)
Nos jours se superposent comme les feuilles d'un missel ; le texte change, mais ce qui l'inspire demeure.
Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)
La majesté et l'amour n'habitent pas la même demeure.
Ovide ; Les métamorphoses, II, 846 - env. 7 av. J.-C.
Que de jeunesse emporte l'heure, qui n'en rapporte jamais rien ! Pourtant quelque chose demeure : Je t'aime avec mon coeur ancien.
Sully Prudhomme ; Ce qui dure (1875)
Nous naissons tous fous, quelques-uns le demeurent.
Samuel Beckett ; En attendant Godot (1952)

Thèmes de rubriques en rapport :