Les citations sur appuyer

Ce dictionnaire contient 35 pensées et citations appuyer :

Quand le vieillard s'appuie sur le bâton de la déraison, on se rit de sa barbe blanche.
Citation orientale ; Les apologues et contes orientaux (1784)
L'amitié c'est un de ces arbres où l'on s'appuie quand on est las dans le chemin.
François Mauriac ; Dieu et Mammon (1929)
S'appuyer sur un cœur sûr, avoir cet asile, c'est là vivre, vraiment vivre. Le monde sans cela sonne creux comme une crécelle et n'offre à notre soif de bonheur que des fruits pleins de cendre.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
Deux âmes unies s'appuient religieusement l'une sur l'autre pour le combat de la vie, et transfigurent les douleurs inévitables en épreuves sanctifiantes.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 31 janvier 1864.
La vérité est bienfaisante, il n'existe pas d'autre bâton sur quoi s'appuyer.
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)
Une des premières nécessités pour un gouvernement, c'est de bien connaître l'état du pays qu'il régit, et de savoir où sont les éléments de force sur lesquels il doit s'appuyer.
Louis-Napoléon Bonaparte ; Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)
On branle toujours quand on ne peut pas s'appuyer sur soi-même.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
J'aime appuyer ma main sur le tronc d'un arbre devant lequel je passe, non pour m'assurer de l'existence de l'arbre - dont je ne doute pas - mais de la mienne.
Christian Bobin ; La présence pure (1999)
Ce monde est plein de contrariétés. Il faut marcher dans la vie à pas de loup ; on ne saurait appuyer sans enfoncer.
Victor Cherbuliez ; Le conclave de Léon XIII (1887)
On a beau dire, l'argent, c'est un bon dos de montagne où s'appuyer.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Il y a du bonheur, même dans les croyances tristes, tant l'homme a besoin de trouver où s'appuyer.
Victor Cherbuliez ; Le grand œuvre (1867)
Évite les déceptions par la prévoyance ; sache sourire et ne permets pas aux choses d'entamer ta paix intérieure. Appuie-toi sur toi-même seulement, et tends la main aux autres.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 26 janvier 1853.
Se reposer sur la foi d'une femme, c'est s'appuyer sur un roseau cassé.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 18 novembre 1869.
Le cœur, comme l'intelligence, a besoin d'enseignements. — On ne devient pas bon naturellement, il faut apprendre à l'être. — Sans cette éducation première, on n'a que des élans. — La continuité, la solidité, la force manquent pour soutenir ces mouvements généreux. Il faut pouvoir s'appuyer sur des principes déjà établis pour être constamment juste et n'avoir aucune de ces défaillances inhérentes à notre nature.
Marie de Grandfort ; Ryno (1862)
Les Anglaises sont si merveilleusement refoulées qu'on leur fait jaillir l'impudeur rien qu'en appuyant dessus.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)
L'amitié conjugal est bien plus solide et plus constante quand elle est appuyée sur des qualités que ni les maladies ni les années ne peuvent détruire.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Une maman, c'est l'épaule sur laquelle on peut s'appuyer pour avancer dans la vie.
Jean Gastaldi ; Le petit livre de maman, 25 (2003)
Qu'il est doux de trouver un sein sur lequel nous puissions appuyer notre tête !
Thomas Jefferson ; Lettre à Madame Cosway, le 12 octobre 1786.
Dans la vie commune, une femme doit s'appuyer sur un homme un peu plus grand qu'elle.
Alphonse Karr ; Sur la plage (1862)
On est si bien la tête appuyée sur l'épaule de la femme que l'on aime.
Paul de Kock ; Ni jamais, ni toujours (1841)
Fatigué de lutter contre le malheur, l'infortuné s'appuie sur l'espérance.
Étienne Pivert de Senancour ; Rêveries sur la nature primitive de l'homme (1798)
La famille s'appuie sur l'amour, et la société sur la famille.
Jules Michelet ; L'amour (1859)
Entre pèlerins on s'entraide, entre frères on peut s'appuyer.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 9 mai 1854.
Ne rien attendre et ne rien demander, accepter ce qui restera comme une bonne chance, non comme un dû ; ne t'appuyer que sur toi-même, ne compter que sur ta force, et la fonder sur Dieu, non sur les autres, c'est le moyen de retrouver le calme et de guérir ces langueurs de cœur si énervantes.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 10 juin 1853.
La femme est une devineresse perpétuelle. Toujours aux aguets, vigie éternellement allumée, la femme repose rarement sur elle-même, et cherche toujours quelque chose, même dans son repos. Elle cherche ce qu'elle rêve, le bras sur lequel elle pourra s'appuyer, le cœur fait pour le sien.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 22 août 1849.
Le courage qui s'appuie sur la force est simple dans son langage, calme dans son attitude. Il n'y a que les nations faibles qui doivent pousser la susceptibilité jusqu'à l'ombrage. Les nations fortes, comme la France, ne s'exposent point à sortir de leur repos pour un malentendu ; le sentiment de leur dignité les met en garde contre tout faux point d'honneur, elles ne supposent pas légèrement qu'on puisse les défier ou les offenser ; elles sont trop sûres de leur énergie pour craindre qu'on la mette en doute; elles ne se courroucent point sans motifs pour s'apaiser sans concessions ; elles ne menacent point, elles s'expliquent, et ne se décident à la guerre qu'après avoir fait pour l'éviter tout ce que l'humanité commande, tout ce que l'honneur permet.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Le penchant qu'a l'homme de s'appuyer du mérite d'autrui, a fait établir, honorer et conserver la noblesse ; en cela il pourrait y avoir plus de faiblesse que de raison.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Il faut à l'homme, pour être heureux, qu'il marche appuyé sur la prudence, et éclairé par la raison.
Louis-Philippe de Ségur ; Le temps (1816)
Personne ne prospère plus vite que celui qui s'appuie sur les erreurs des autres.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
On ne s'associe pas fortement à quelqu'un sans de grands intérêts. Les arbres nés au milieu des orages et menacés d'être brisés par les vents, ont besoin de s'appuyer les uns et les autres, et de se soutenir en s'unissant.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
La détente : faut surtout pas appuyer dessus !
Pierre Desproges ; Fonds de tiroir (1990)
Toutes les vérités s'entraident : la petite s'appuie sur la grande, la grande protège la petite.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
On ne peut s'appuyer que sur ce qui résiste.
Charles-Maurice de Talleyrand ; Mémoires (1754-1838)
La prétention ne s'appuie que sur elle-même, aussi tout croule avec elle.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Ne t'appuie pas plus sur un grand seigneur que sur une vieille balustrade.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)

Autres dictionnaires à consulter :