Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur convertir.

Les 33 pensées et citations sur convertir :

Quiconque, dans l'adversité, a fait preuve de patience et de résignation, a vu le sort convertir en miel ses amertumes, en roses ses épines.
Citation orientale - Œuvre : Les apologues et contes orientaux (1784)

Comme les convertis, les hommes qui commencent à moraliser cherchent à prévenir les autres contre tous les péchés dont ils sont rassasiés.
Oscar Wilde - Œuvre : Les aphorismes et pensées (1854-1900)

Le chrétien est un mauvais païen converti par un mauvais juif.
Alexandre Weill - Œuvre : Le petit trésor d'esprit (1874)

Les chrétiens, que sont-ils, sinon des Gentils convertis par des apôtres de Judée ?
Alexandre Weill - Œuvre : Emeraude (1859)

Rien n'est triste tout à fait, on peut tout amener à la joie, tout convertir au bonheur.
Marcel Jouhandeau - Œuvre : Confrontation avec la poussière (1970)

Les agneaux n'ont jamais converti les loups en égorgeurs.
Maurice Chapelan - Œuvre : Amoralités familières (1964)

La vie est un don du Ciel qu'il faut accepter avec reconnaissance et convertir en joie. La fatigue même est bonne quand on approche de son repos. Elle vous relève de tout désir et invite à entrevoir la mort sans appréhension.
Marcel Jouhandeau - Œuvre : Que la vie est une fête (1966)

Convertir l'amertume en douceur est le propre d'une âme bien née.
Marcel Jouhandeau - Œuvre : Les instantanés de la mémoire (1962)

Vous avez beau vous convertir, jamais la religion ne fera qu'un muflier porte des roses, pas davantage qu'une vache en rossignol se change, une hyène en brebis.
Marcel Jouhandeau - Œuvre : Les réflexions sur la vieillesse et la mort (1956)

Qu'est-ce qu'un jardin ? C'est la nature convertie de force à la géométrie.
Victor Cherbuliez - Œuvre : L'art et la nature (1892)

On admire l'homme dans ses pensées ; on le méprise dans ses desseins et dans ses actions ; on le plaint dans ses remords. On ne le reconnaît plus, quand il se rappelle à lui-même, et qu'il se convertit.
Louis Joseph Mabire - Œuvre : Le dictionnaire de maximes (1830)

Le seul but d'un politique est de faire triompher sa doctrine, qui est son âme même, en ce qu'elle suppose une philosophie différente des diverses philosophies auxquelles on veut le convertir.
Jean Dutourd - Œuvre : Scandale de la vertu (1997)

Il y a plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance.
La Bible - Œuvre : L'Évangile selon saint Luc - env. 63 ap. J.-C.

Convertir les amertumes en bénignité, le fiel des expériences humaines en mansuétude, les ingratitudes en bienfaits, les insultes en pardon, n'est-ce pas la sainte alchimie des belles âmes ? Et cette transformation doit devenir si habituelle et si coulante qu'on la croie spontanée et que personne ne nous en sache gré.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 26 décembre 1868.

Apprends à porter ta pensée avec toi, au lieu de ne l'avoir que sur ton papier ou dans ta plume. Transforme ton écriture en parole, au lieu de convertir ta parole en écriture.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 25 février 1851.

Les miracles ne convertissent pas ; leur vue peut convaincre l'esprit ; le cœur a besoin de cette « démonstration de puissance » qui n'appartient qu'à l'esprit de Dieu.
Alexandre Vinet - Œuvre : L'indifférentisme religieux (1833)

L'égalité peut être un droit, mais aucune puissance humaine ne saurait la convertir en fait.
Honoré de Balzac - Œuvre : La duchesse de Langeais (1834)

La jeunesse est une religion dont il faut toujours finir par se convertir.
André Malraux - Œuvre : La voie royale (1930)

Quand la cicatrice est faite, l'ancienne douleur se convertit en indifférence.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

La charité seule convertit les âmes, parce qu'elle les fait agir par la volonté.
Saint Bernard de Clairvaux - Œuvre : Le traité de l'amour de Dieu (1126)

Rien n'est plus pénible et humiliant que de se dépenser en paroles pour convertir à ses idées ceux qui ne comprennent pas et ceux qui ne veulent pas comprendre.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les hommes et choses d'Allemagne (1877)

Ennemie du désespoir, la conversion nous offre l'espérance du salut. C'est elle qui nous livre les clés du ciel, c'est elle qui nous permet d'accéder au paradis.
Jean Chrysostome - Œuvre : Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Je suis sûr que vous êtes converti à Dieu, puisque vous me parlez humblement de vous-même.
Henri Lacordaire - Œuvre : Les pensées et réflexions choisies (1897)

Les vieux moines n'ont jamais converti les jeunes pécheurs.
Maxime Du Camp - Œuvre : Les forces perdues (1867)

Il faut en actions convertir vos discours, ce n'est que par les faits que les mots auront cours.
François de Neufchateau - Œuvre : La grenouille et le renard (1814)

Les miracles ont été rarement employés pour convertir et ont rarement converti ; ils ont été, pour ceux qui ont cru, la récompense et l'encouragement plutôt que le fondement de leur foi ; et ils ont eu si souvent pour seul effet visible de confondre l'incrédulité ou de lui enlever toute excuse, qu'on a pu être tenté de croire que c'était aussi leur seul but. La même observation s'applique aux prophéties.
Alexandre Vinet - Œuvre : L'indifférentisme religieux (1833)

Un seul coup de tonnerre convertit bien des athées.
Adolphe d'Houdetot - Œuvre : Dix épines pour une fleur (1853)

Respect au méchant converti : il faut moins de vertu pour rester honnête homme que pour le devenir avant après avoir cessé de l'être.
Adolphe d'Houdetot - Œuvre : Dix épines pour une fleur (1853)

L'amour est aveugle et convertit en qualités les pires défauts de l'objet aimé.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 17 juin 1873.

En politique comme en religion, il s'agit bien moins d'édifier les dévots que de convertir les incrédules.
Madame de Girardin - Œuvre : Les lettres parisiennes, le 26 juillet 1839.

Dès que quelqu'un se convertit à quoi que ce soit, on l'envie tout d'abord, puis on le plaint, ensuite on le méprise.
Emil Michel Cioran - Œuvre : De l'inconvénient d'être né (1973)

Ce qui achève de pervertir le méchant finit de convertir le bon.
Joseph Roux - Œuvre : Les pensées, notes et réflexions (1866)

Rien n'égale le zèle d'un converti. On dirait qu'il ne peut pas accepter que vous résistiez là où il a succombé.
Albert Brie - Œuvre : Le mot du silencieux (1978)

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :