Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations célèbres sur les mortels (2).

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Parmi les mortels, d'heureux jusqu'au terme, il n'en est pas, ni de favorisé des dieux ; à la souffrance nulle créature encore n'a pu se dérober.

Euripide - Iphigénie à Aulis - Ve s. av. J.-C.

Vois cet agneau qu'on mène à la boucherie : à chaque pas, il s'approche de sa fin. Garde en mémoire ceci, toi mortel, ton sort est le même : chaque pas que tu fais est un pas de plus vers la mort.

Citation chinoise - Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

La fortune ne porte pas toujours des coups mortels, elle tue à coups d'épingles.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

C'est lorsqu'on est endormi dans les bras de la quiétude que la fortune porte des coups mortels.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Si les mortels se décidaient à rompre avec la Sagesse et vivaient sans cesse avec moi la Folie, au lieu de l'ennui de vieillir, ils connaîtraient la jouissance d'être toujours jeunes.

Erasme - Éloge de la folie (1509)

L'envie puise un poison mortel dans les yeux de la joie.

Francis Bacon - Les essais (1625)

Quel mortel s'est jamais flatté d'un rendez-vous à l'agonie ?

Voltaire - Stance à Madame Lullin, le 16 novembre 1773.

Plaie d'argent n'est pas mortelle, sauf pour ceux qui en meurent parce qu'ils sont totalement démunis.

Pierre Dac - Les pensées (1972)

Aux yeux de l'amour, un mortel devient l'égal de tous.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Un mortel surpasse un autre mortel en sagesse, mais tous sont sujets à l'erreur.

Sophocle - Eriphyle - Ve s. av. J.-C.

Il n'est point de mortel dont les jours soient entièrement exempts de peines.

Sophocle - Antigone - Ve s. av. J.-C.

Le destin le veut ainsi : Tout mortel est réservé à la mort.

Sophocle - Électre - Ve s. av. J.-C.

Le destin régit le genre humain : nul mortel ne peut se promettre rien de durable ; chaque jour roule avec nous les malheurs jusqu'au tombeau.

Sénèque - Octavie - env. 60 ap. J.-C.

La vie, chère à tous mortels, est toujours un juste sujet de larmes.

Euripide - Les Atrides - Ve s. av. J.-C.

Rien n'est plus doux pour les mortels que de voir un nouveau jour.

Euripide - Les Atrides - Ve s. av. J.-C.

Tout mortel est dévoué à la mort, et il n'en est aucun qui sache aujourd'hui s'il doit demain revoir la lumière.

Euripide - Alceste - Ve s. av. J.-C.

Doutez, mortels, doutez ; car vous ne savez rien.

Antoine Houdar de La Motte - Le cheval et le lion (1719)

Jetez des fleurs sur les dépouilles mortelles de votre jeune compagne, ô vierges dont elle égalait naguère la beauté : on parsème de fleurs le berceau de l'enfance, couvrez-en aujourd'hui son cercueil ; les joies de la mort doivent surpasser celles de la vie, le cercueil est le berceau du ciel.

Jean-Paul Richter - Les pensées et réflexions (1829)

Une des preuves de l'immortalité de l'âme, c'est qu'entourée sans cesse du spectacle de la destruction, elle ne peut imaginer dans son sort rien de mortel, de fini, de passager, pas même la douleur.

Cécile Fée - Les maximes et pensées (1832)

Si quelquefois un mortel est admis au banquet des dieux, ce n'est que pour y servir de jouet.

Francis Bacon - Dignitate et augmentis scientiarum (1605)

Un père et une mère sont nos premiers amis, ils sont les mortels à qui nous devons le plus.

Silvio Pellico - Des devoirs des hommes (1834)

Le mortel le plus parfait est celui qui sait le mieux supporter l'injustice qu'il éprouve.

Ménandre - Du laboureur - IVe s. av. J.-C.

Le vengeur n'oublie jamais l'insulte mortelle à son honneur bafoué, sauf si c'est un vengeur amnésique.

Pierre Desproges - Fonds de tiroir (1990)

Vieillir pour le plus heureux des mortels n'est que différer de mourir.

Mademoiselle de Sommery - Les doutes sur différentes opinions reçues (1782)

Tout mortel isolé n'existe qu'à demi.

Jacques Delille - Épître sur l'utilité de la retraite (1760)

La liberté n'a pas de plus mortelle ennemie qu'elle-même.

Amédée Pichot - Le dernier roi d'Arles (1848)

Je suis content de vivre ce matin, mais sans oublier jamais que je suis mortel !

Claude Roy - Moi je, Gallimard (1969)

En ce monde mortel, il n'est de grave que ce rapport tendre entre les hommes que l'on nomme Amour.

Albert Cohen - Les valeureux (1969)

Que mon fils ait perdu sa dépouille mortelle, ce fils si brave que j'aimais si fort, je ne l'impute point à l'injure du sort, puisque finir à l'homme est chose naturelle.

François de Malherbe - Sonnet sur la mort de son fils (1628)

Être égoiste, il n'y a que cela, avec la stupidité, qui empêche un cœur de se livrer à tout mortel.

Romain Rolland - Choix de lettres à Panaït Istrati (1935)

Apprenez, mortels audacieux, à ne point mépriser la justice et les dieux.

Virgile - L'Énéide - Ier s. av. J.-C.

Fuis le Soleil comme la peste, il est froidement mortel.

Louis-Ferdinand Céline - Les lettres et les premiers écrits d'Afrique (1916-1917)

Aucun mortel ne traverse intact sa vie sans payer.

Eschyle - Les Khoèphores - Ve s. av. J.-C.

La vieillesse aux mortels n'apporte qu'un défaut, c'est de chérir l'argent un peu plus qu'il ne faut.

Térence - Les Adelphes - IIe s. av. J.-C.

Tout mortel bienfaisant est un prêtre des cieux.

Marie-Joseph Chénier - Jean Calas (1791)

L'absence mortelle de la personne, c'est le règne de la pensée.

Christian Bobin - La lumière du monde (2001)

Croyez que tout mortel a besoin d'indulgence.

Marie-Joseph Chénier - Fénelon, III, 2 (1793)

Qu'on accuse aisément un mortel qu'on déteste !

Charles-Pierre Colardeau - Caliste, I, 2 (1760)

Tout mortel se soulage à parler de ses maux.

André Chénier - L'art d'aimer, Fragment IV (1794)

Tout mortel a fait du bien, tout mortel a fait du mal : nul ne peut se vanter d'être parfaitement sage.

Théognis de Mégare - Les sentences et maximes - VIe s. av. J.-C.

La monotonie, l'immobilité sont mortelles à l'amour ; la variété est nécessaire à cette flamme active.

Pierre-Jules Stahl - Les bijoux parlants (1857)

Les fils ne savent pas que leurs mères sont mortelles.

Albert Cohen - Le livre de ma mère (1954)

« Les citations précédentes

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :

La mort, c'est quoi ? » La mort »
Top