Les citations célèbres sur déchirer (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Il y a de l'espérance même dans la crainte : au moment où le malheur s'accomplit, notre cœur se brise, et ce déchirement est précisément la perte de l'espérance.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
Malheur aux lâches et aux hypocrites qui, tour à tour agneaux timides et loups dévorants, flattent en leur présence ceux qu'ils déchirent en secret. Songe que celui qui te raconte les fautes d'autrui, ne vient que pour mieux épier les tiennes.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.
On brille en déchirant, et l'esprit satisfait, frondeur insoucieux, rit du mal qu'il a fait.
Louise Colet ; Penserosa (1839)
La colère déchire le voile hypocrite qui dissimule l'opinion vraie d'un homme sur un autre, comme un vent violent chasse les nuages qui nous cachaient la sérénité du ciel.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
À partir du moment où elle est reconnue, l'absurdité est une passion, la plus déchirante de toutes.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)
Le cœur des morts est une boîte à musique. À peine commence-t-on à penser à eux qu'il en sort un air léger et déchirant.
Christian Bobin ; Ressusciter (2001)
Quand une femme a bien déchiré le cœur d'un homme et qu'elle le quitte sans procès, cela s'appelle une séparation amiable.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
L'orgueil a toujours été la première source des troubles qui déchirent le cœur de l'homme.
Jean-Baptiste Massillon ; Les maximes et pensées (1742)
Les médisants déchirent sans égard leurs frères.
Jean-Baptiste Massillon ; Les maximes et pensées (1742)
Le remords, comme la griffe du tigre, s'enfonce dans mon cœur et déchire ses blessures.
Sophie Cottin ; Claire d'Albe (1798)
Le malentendu est le piège où se déchirent les cœurs.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 8 septembre 1879.
Trop noble dans ses sentiments pour avoir la bassesse et la lâcheté de déchirer qui que ce soit en son absence, l'honnête homme se permet encore moins de railler ceux qui sont présents. Il badine quelquefois pour égayer la conversation, mais sans blesser : on rit avec lui, mais personne ne pleure. Il ne ressemble pas à ces esprits caustiques et amoureux de leurs pensées, qui aiment mieux perdre un ami qu'un bon mot ; et il croit que c'est avoir beaucoup d'esprit, que de ne pas faire usage quelquefois de tout son esprit.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Le monde et la compagnie des hommes n'est bien souvent qu'une perte de temps. Les discours y sont encore plus pernicieux que les exemples, et que ce qu'on appelle société, n'est souvent qu'un amas de ridicules et de vices colorés d'un vernis brillant ; une scène mêlée de sérieux et de comique, où les passions font mouvoir, l'intérêt fait agir, et l'envie fait parler ; où l'on se loue sans s'estimer, où l'on se déchire de sang-froid, et où il n'y a presque rien de sincère que la haine et le mépris réciproques.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Quelque rapide que soit le temps, combien de personnes le trouvent encore trop long, parce qu'elles ne savent à quoi le passer ! On le déchire, on le perd à ne rien faire, ou à faire des choses qui ne valent guère mieux.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Ce qui nous fatigue et déchire le présent, c'est l'accumulation de tout ce que nous n'avons pas fait, de tout ce qui nous reste à faire !
Jacques Salomé ; La ferveur de vivre (2012)
Il y a dans toute vie des moments de tempête, des raz de marée imprévisibles dont la violence nous étonne et nous déstabilise. Il y a des temps qui ne sont pas cléments, avec des bourrasques de doutes ou des rafales d'effrois qui vont meurtrir et déchirer des cieux de sérénité ou des périodes d'accalmie que l'on estimait avoir bien méritées.
Jacques Salomé ; La ferveur de vivre (2012)
Il en est des soldats en temps de guerre comme des drapeaux, les plus déchirés sont toujours les plus beaux.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Quand on se déchire à un clou ou à un ami, il faut bien se raccommoder. Rébus plus philosophique qu'il n'en a l'air.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
On nous loue comme on nous déchire, sans nous examiner.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Les passions violentes sont autant de tigres qui nous déchirent.
Francis Bacon ; Les essais (1625)
Déchirez ce voile de feuillages qui couvre votre confusion sans pouvoir guérir votre plaie.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Les épreuves de la vie sont comme les sillons de la charrue qui déchirent la terre pour la féconder.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
L'amour des hommes est un déchirement, ils ne peuvent se retenir de quitter ce qu'ils préfèrent.
Albert Camus ; La chute (1956)
Un compliment ne déchire pas la langue.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Chien hargneux a toujours l'oreille déchirée.
Adrien de Montluc ; La comédie de proverbes, II, 3 (1616)
S'il y avait un Dieu, je n'aimerais pas être ce Dieu, la misère du monde me déchirerait le cœur.
Arthur Schopenhauer ; Parerga et paralipomena (1851)
Le spectacle le plus effrayant est celui des luttes que les ambitieux se livrent perpétuellement entre eux ; luttes où ils usent leurs forces et leurs talents à se déchirer, à se dévorer les uns les autres, et à entraîner dans leur ruine ceux qui, imprudemment, se sont mêlés à leurs projets.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
L'homme ne connaît pas l'homme ; et souvent ne veut même pas le connaître : d'où les conflits qui déchirent le monde.
Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)
Les humains sont partout à l'intérêt livrés, et les cœurs vertueux sont partout déchirés.
Jean-François de La Harpe ; Mélanie, ou les vœux forcés (1770)
L'homme malheureux, lorsqu'il paraît pensif, écoute son âme qui se déchire.
Jean-Baptiste de La Roche ; Les pensées et maximes (1843)
Le roman s'achève de lui-même, j'ai déchiré ma vie et mon poème.
Louis Aragon ; Le roman inachevé (1956)

Autres dictionnaires à consulter :