Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur rompre

Ce dictionnaire contient 48 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le verbe rompre. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur rompre issus des quatre coins du monde :

Lorsqu'on a sujet de se plaindre d'un ami, il faut s'en détacher peu-à-peu , et dénouer plutôt que rompre les liens de l'amitié.
Denys Caton ; Les distiques, Livre 1, XXV - IIIe s.
Donnez votre confiance aux gens de bien, et rompez tout commerce avec les hommes corrompus.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)
Un mariage d'amour n'est qu'une liaison officielle ayant sur les liaisons clandestines l'inconvénient d'être plus difficile à rompre.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
Jean de La Fontaine a tort : le roseau qui plie et ne rompt pas, n'en a pas moins tout à redouter de l'orage qui, en brisant les chênes, peut l'écraser sous leur chute.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Un seul tort peut détruire une longue amitié : briser un anneau, c'est rompre une chaîne.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
L'orgueil est un ressort, ne vaut-il pas mieux tenter de l'utiliser que de le rompre ?
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Soyez aussi difficile à former des liens qu'attentifs à ne pas les rompre ; il est aussi honteux de changer sans cesse d'amis que de n'en pas avoir.
Isocrate ; Les discours de morale - IVe s. av. J.-C.
Quand une liaison bat de l'aile, le cocu éventuel doit prendre les devants, rompre avant qu'on lui donne son congé, afin de ne point être ridicule aux yeux de l'opinion, car c'est très différent de quitter quelqu'un ou d'être quitté par lui. En outre, cela lui donne les coudées franches pour se lancer dans un nouveau béguin.
Jean Dutourd ; La Gauche la plus bête du monde (1985)
Dans une liaison, celui des deux amants qui rompt le premier est cruel mais, s'il ne rompt pas, combien il est plus cruel encore !
Albert Guinon ; Le Figaro, le 6 juin 1908.
Il est des nœuds sacrés qui ne se rompent pas.
Victor Cherbuliez ; Paule Méré (1864)
Il y a des gens qui dénouent et des gens qui rompent.
Victor Cherbuliez ; Une gageure (1890)
Je ne puis garder le silence quand une conviction profonde me presse de le rompre.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Si l'on m'oblige absolument à rompre le silence, bien des gens pourront s'en repentir.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 21 juin 1867.
On ne saurait trop veiller sur son cœur, car il est plus facile de ne pas aimer que de n'aimer plus et de rompre les nœuds où Vénus nous enlaça.
Victor Cherbuliez ; Miss Rovel (1875)
Les règles du devoir ont un nœud réciproque : qui les rompt le premier, consent qu'on les révoque.
François de Neufchâteau ; Les pensées et maximes (1750-1828)
On rompt qu'en se disant un de ces adieux éternels sur lesquels on ne revient pas.
Maxime Du Camp ; Les forces perdues (1867)
Il vaut mieux rompre une liaison qui n'offre plus que des chagrins, et qui nous empoisonne la vie.
Maxime Du Camp ; Les forces perdues (1867)
Le mariage qui est très rarement fondé sur l'amour tend, à l'issue de la vie, à n'être plus qu'un lien formel que l'on ferait bien de rompre.
Virginia Woolf ; Les essais choisis (2015)
L'infidélité rompt l'amour, et les petites fautes l'usent.
Roger de Bussy-Rabutin ; Les maximes d'amour (1666)
Un insensé peut rompre les nœuds les plus doux de la vie, mais rien ne le dispense de la droiture et de la bonne foi. La rupture n'éteint pas l'obligation de ne pas divulguer les secrets confiés.
Pigault-Lebrun ; La folie espagnole (1799)
Si aimer est rompre avec soi, c'est presque la réconciliation que d'être payé de retour.
Pierre Baillargeon ; Commerce (1947)
Toute amitié rompue d'un côté l'est des deux.
Paul Masson ; Les pensées d'un Yoghi (1896)
Une fois que l'on a rompu la barrière de l'honneur et de la bonne foi, cette perte est irréparable.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Dans les liaisons de société et d'amitié, on doit quelquefois dénouer, mais il ne faut jamais rompre. Le mieux serait de tout excuser sincèrement, de tolérer sans humeur les défauts des autres et leurs torts, et de pardonner sans effort tout ce qui ne blesse ni la probité ni l'honneur. Avec cette conduite, combien on s'épargnerait de peines, de contrariétés, d'émotions désagréables, de perte de temps et d'ennui ! Mais il n'est pas si facile qu'on le croit de pardonner certains torts sans blesser l'amour-propre ; c'est un art qui n'appartient qu'aux bons cœurs ; eux seuls ont assez de délicatesse pour que leur indulgence ne puisse jamais être attribuée à l'insouciance et à la froideur ; eux seuls savent être généreux sans avoir l'air de s'en enorgueillir.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)
On se trouve rarement dans le cas de rompre, si on prend pour règle, de ne choisir que des amis vertueux et gens de bien, et si on a soin de les éprouver avant que de nous lier avec eux. Ne donnez jamais votre amitié, qu'après vous être assuré qu'on en est digne, et ne vous empressez pas à mettre au nombre de vos amis ceux dont vous n'aurez pas connu auparavant, à des marques certaines, l'attachement sincère et la fidélité. Il faut les éprouver dans les commencements, c'est le faire trop tard que d'attendre qu'on soit devenu ami.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Ce qui doit surtout nous faire rompre nos liaisons amicales, c'est lorsqu'elles peuvent nous devenir funestes ou dangereuses, lorsque la conscience ne permet point de les continuer. On doit être bon ami, mais on doit être encore plus ami de la vertu.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Il n'y a que les manquements trop atroces ou absolument opposés à l'amitié qui permettent légitimement de la rompre. L'homme qui reproche à son ami quelque déshonneur de sa famille, ou quelque service qu'il lui a rendu, qui lui témoigne du mépris et de la fierté, mérite de le perdre.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Ne rompez pas aisément avec vos amis. Il n'y a point d'ami qui ne puisse manquer à notre égard, mais il n'y a guère de manquements qu'on ne doive excuser. II faut se passer l'un à l'autre bien des choses, si l'on veut que l'amitié subsiste. Lorsqu'on a donné son amitié à quelqu'un, on s'est obligé non seulement à sentir ses peines, mais à souffrir ses fautes, et ce serait vouloir bien peu souffrir pour lui que de ne vouloir rien souffrir de lui.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Les amitiés rompues sont trop courtes pour pouvoir être renouées.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Pour qui a bien placé son orgueil, mieux vaut rompre que plier.
Lucien Arréat ; Les réflexions et maximes (1911)