Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur déchirer.

Les 64 pensées et citations sur déchirer :

À voir s'entre-déchirer les contemporains, on ne s'étonne plus de l'effondrement posthume de presque toutes les grandeurs humaines devant de petites voix mortes sortant des vieilles archives.
Élisabeth de Wied - Œuvre : Les pensées d'une reine (1882)

Les médisants, ce sont ces hommes dépourvus d'honneur qui cherchent à déshonorer leur prochain ; ce sont ces bouches infames qui ne distillent que le venin le plus dangereux ; ce sont ces animaux malfaisants qui ne cessent de faire entendre des cris sinistres, toujours prêts à s'élancer sur leur proie, à la déchirer, et à se repaître de son sang.
Saint Bernard de Clairvaux - Œuvre : Les discours de saint Bernard (1820)

La médisance est un crime inexpiable, un vice des démons, un péché sans pardon. Elle attire sur celui qui le commet la haine de tous ! Il faut s'élever contre les médisants qui déchirent bassement la réputation des autres.
Saint Bernard de Clairvaux - Œuvre : Les discours de saint Bernard (1820)

Les grands hommes ne déchirent les flancs de la société que pour y semer des grains d'avenir.
Alexandre Weill - Œuvre : Le petit trésor d'esprit (1874)

L'envie est comme le vautour de Prométhée : elle déchire sans relâche celui qui la renferme dans son sein.
Adolphe de Chesnel - Œuvre : La sagesse populaire (1856)

Bien des choses me déchirent qui ne font que navrer autrui.
Georg Christoph Lichtenberg - Œuvre : Le miroir de l'âme (1799)

Comme au retour d'un lointain voyage, l'homme de bien, en mourant, replie ses voiles que la tempête a fatiguées, mais qu'elle n'a pu déchirer.
Félix Bogaerts - Œuvre : Les maximes, pensées et réflexions (1837)

Les meilleurs fruits sont ceux qui ont été becquetés par les oiseaux, et les plus honnêtes gens sont ceux que déchire la calomnie.
Alexander Pope - Œuvre : Les maximes et réflexions morales (1739)

Si un Dieu a fait ce monde, je n'aimerais pas à être ce Dieu : la misère du monde qui y règne me déchire le cœur. Un démon créateur ? On est alors en droit de lui crier en lui montrant sa création : Comment as-tu osé faire surgir une telle masse de malheur et d'angoisses ?
Arthur Schopenhauer - Œuvre : Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)

Si la ronce me déchire, je m'en prends à la ronce et non au chemin ; si l'homme me blesse, pourquoi en accuserais-je la vie ?
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Une fois déchirée il n'est pas de science qui répare les trous faits à la conscience.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La vie est un chemin semé de cailloux, dont quelques-uns sont aurifères, mais n'en déchirent pas moins les pieds.
Louis Dumur - Œuvre : Les petits aphorismes sur la vie (1892)

Empiler les déchirements est parfois, pour un homme et une femme d'excès, une manière de s'aimer infiniment, et avec piment.
Alexandre Jardin - Œuvre : Les nouveaux amants (2016)

Un bas raccommodé vaut mieux qu'un bas déchiré.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les études de littérature et d'art (1873)

Il y a des heures où les fausses notes déchirent l'oreille.
Victor Cherbuliez - Œuvre : La revanche de Joseph Noirel (1882)

La guerre déchire le cœur des mères, des épouses, des amantes ; elle dépeuple les provinces, ravage les campagnes, réduit les villes en poudre.
Pigault-Lebrun - Œuvre : La folie espagnole (1799)

Le monde qui m'entoure m'irrite et avive mes plaies ; sa sollicitude m'impatiente, son indifférence m'exaspère. À qui la faute ? À lui ou à moi ? À moi sans doute, car les autres hommes vont et viennent, vivent et meurent sans ces intolérables supplices qui me déchirent.
Maxime Du Camp - Œuvre : Les mémoires d'un suicidé (1853)

Les vivants font l'éloge des morts, et se déchirent entre eux.
Pierre-Jules Stahl - Œuvre : Les pensées et réflexions diverses (1841)

J'ai cru à l'amour, j'y ai tellement cru que je le chargeais de résoudre des problèmes insolubles. Mais, j'ai trop longtemps manqué de courage, de détermination, et nous voilà qui nous déchirons sous le regard ahuri de nos enfants.
Tahar Ben Jelloun - Œuvre : Le bonheur conjugal (2012)

Les femmes, les hommes, nous n'avons à peu près rien en commun, sauf cette attirance essentielle et la volonté de nous rejoindre coûte que coûte pour mieux nous déchirer.
Gilles Archambault - Œuvre : Les maladresses du cœur (1998)

Un cœur déchiré ne respire que par le désespoir.
Françoise de Graffigny - Œuvre : Les lettres d'une Péruvienne (1747)

Des cœurs bien unis ne se séparent jamais, ils se déchirent.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Il est des cœurs tendres et palpitants, qui déchirés, saignent longtemps, longtemps.
Évariste Boulay-Paty - Œuvre : Poésies Amour, La blessure (1852)

J'ai déchiré des pages et des pages, dans le miroir, j'ai brisé mon visage.
Louis Aragon - Œuvre : Le roman inachevé (1956)

Qui ne déteste ce qui humilie son orgueil ou déchire son cœur ?
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 26 juin 1872.

Il y a à cette heure partout dans le monde de pauvres gens avec des enfants qui ont froid et faim, qui ont le cœur déchiré, et que le souci consume.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 23 décembre 1879.

Quel homme implacable en sa rage inhumaine, au défaut de l'amour veut mériter la haine, et s'assurer du moins cet horrible plaisir, de déchirer un cœur qu'il n'a pu conquérir ?
Jean-François de La Harpe - Œuvre : Le comte de Warwick (1763)

Il y a une heure où, pour chacun de nous, la connaissance inconsolable entre dans notre âme et la déchire. C'est dans la lumière de cette heure-là, qu'elle soit déjà venue ou non, que nous devrions tous nous parler, nous aimer et même le plus possible rire ensemble.
Christian Bobin - Œuvre : Ressusciter (2001)

Que de gens ont voulu se suicider, et se sont contentés de déchirer leur photographie !
Jules Renard - Œuvre : Journal du 29 décembre 1888.

Serais-je assez vite morfondu et troussé, si je ne pouvais me soigner et me dorloter, car un rien m'endommage et m'abîme. J'étais jadis de porcelaine ; à présent je suis de papier soie. Tout m'imprègne, me gâte et me déchire. Sans être cacochyme, je suis si délicat que j'en deviens valétudinaire.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 20 janvier 1873.

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :