Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur forts

Ce dictionnaire contient 29 citations et proverbes forts :

On n'est bien secondé que par des auxiliaires assez forts pour vous nuire.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Le sentiment de la responsabilité écrase les faibles et soutient les forts.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Les forts eux-mêmes ont leurs faiblesses : sotte excuse pour ceux qui ne rachètent leurs faiblesses par aucune force.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Les bavards se figurent toujours être les plus forts.
Samuel Ferdinand-Lop ; Nouvelles, pensées et maximes (1969)
Parlement : Lieu où les plus forts font la loi.
Philippe Bouvard ; La belle vie après 70 ans (2002)
Faisons-nous forts, car la grande maladie de ce siècle c'est la faiblesse.
Henri Lacordaire ; Les pensées et réflexions choisies (1897)
Ce qui ébranle les faibles est ce qui raffermit les forts.
Maurice Maeterlinck ; La sagesse et la destinée (1898)
Plus le fil et l'esprit sont fins, moins ils sont forts.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
Les forts n'ont jamais rien à gagner à sacrifier ceux qu'ils considèrent comme les faibles. C'est trahir à la fois peu de courage et beaucoup de présomption ; c'est exposer ses prétentions au jugement le plus sévère, et s'interdire tout droit d'appel. En France, rien de ce qui blesse la générosité n'est habile ni durable.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Soyons forts, si nous voulons consolider nos institutions, affermir la paix et calmer les susceptibilités du pays. Plus le pays se sentira fort, et moins il sera disposé à se montrer ombrageux.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Soyons forts, si nous voulons nous montrer prévoyants.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Soyons forts, si nous voulons paraître modérés.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Soyons forts, si nous voulons être fermes.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Lorsque les ambitieux parviennent aux grandes places, ils s'efforcent d'avoir pour collègues des hommes médiocres, et des hommes forts pour subordonnés.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et réflexions (1808)
Les hommes supérieurs sentent trop qu'ils sont forts, et pas assez qu'ils sont mortels.
Pierre-Édouard Lémontey ; Les pensées et réflexions (1826)
L'imagination a toujours les reins plus forts que celui qu'elle fait agir.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Il faut baisser la tête et souffrir quand nous ne sommes pas les plus forts.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 6 juillet 1689.
Le cuivre, c'est l'or des modestes, la pierre, c'est l'argent des faibles, et le poil, c'est le bronze des forts.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
Les hommes forts qui aiment ont tant d'enfance dans l'âme, leur cœur bat à cent à l'heure.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)
On ne doit savoir gré aux gens d'être bons qu'autant qu'ils sont forts. Qu'est-ce que la bonté avec la faiblesse ? Deux faiblesses. Et la bonté avec la force ? Deux forces.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Nous serions bien moins faibles si nous nous estimions bien moins forts.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Les âmes pieuses devraient regarder la mort comme le passage du mal au bien, et les prétendus esprits forts comme le passage du mouvement au repos.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
Plus sont forts en bouche qu'en actes.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Tous ceux qui sont trop forts abusent, et abuseront toujours de leur force.
Joseph Méry ; Salons et souterrains de Paris (1852)
Ils ne sont pas les plus forts ceux qui nous découragent !
Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)
Dans la politique mieux vaut persuader les plus forts que de marcher à leur encontre.
Charles de Gaulle ; Mémoires de guerre, Le salut (1944-1946)
Seuls l'homme et la femme qui peuvent se rejoindre au-dessus de toute sexualité sont forts.
Antonin Artaud ; À Anne Manson (1937)
Pour être réellement forts, nous devons adhérer à notre propre destinée.
Alexis Carrel ; Jour après jour (1956)
Tous les sentiments forts sont purs de leur essence.
Madame de Girardin ; C'est la faute du mari, XI (1851)

Thèmes de rubriques en rapport :