Les citations sur maudire

Ce dictionnaire contient 29 citations et proverbes maudire :

L'amour est comme Dieu : c'est une plus grande impiété de le nier que de le maudire.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Maudire, c'est prier le diable.
Georg Christoph Lichtenberg ; Aphorismen (1799)
Il y a dans la générosité même une raison de ne pas pardonner à celui qui, en nous ruinant, nous a privé du bonheur de donner ; cette générosité entravée chaque jour se retourne contre lui, pour le faire maudire.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Les hommes sont souvent conduits à maudire le bonheur qu'ils avaient désiré ou à bénir le malheur qu'ils avaient redouté ; l'expérience devrait au moins les rendre indifférents.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Il n'est point d'un esprit sensé de maudire ceux qui se trompent.
Sénèque ; De la colère, I, 14 - env. 47 ap. J.-C.
Qu'il faut avoir aimé pour arriver à maudire !
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Qui maudit sa faute implore à genoux son pardon.
Victor Cherbuliez ; Meta Holdenis (1873)
Telle que vous me voyez, j'ai connu pendant quelques années la pauvreté, la misère, et, sans rien exagérer, la faim et la soif. On me traitait bien durement, et j'avais des accès de désespoir ; il me semblait que j'étais maudite du ciel, que je vivais dans un enfer.
Victor Cherbuliez ; Le secret du précepteur (1893)
Le bonheur est parfois un boulet attaché à notre pied, et que notre loyauté nous condamne à le traîner jusqu'au bout en le maudissant.
Victor Cherbuliez ; Meta Holdenis (1873)
Une société harmonieuse englobe toujours un lot nécessaire de maudits.
Robert Mauzi ; L'idée de bonheur dans la littérature française (1960)
Que maudits soient l'heure et le jour où je m'avisai d'aller dire oui !
Molière ; Le médecin malgré lui, I, 1, le 6 août 1666.
À chaque instant on maudit la vie, et les moribonds à cheveux blancs se relèveraient sur leur couche, secoueraient leur agonie et consentiraient à vivre mutilés et sans membres, pourvu seulement qu'ils vécussent, ne fût-ce qu'un jour, une heure, une minute de plus.
Maxime Du Camp ; Les mémoires d'un suicidé (1853)
Nous séparer, est-ce couvrir nos noms d'un voile, maudire nos souffrances, renier nos souvenirs ? À Dieu ne plaise ! Rien ne nous défend de vouloir toujours le bien l'un de l'autre, seulement sous une autre forme qu'auparavant.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 31 décembre 1860.
Il est inhumain de bénir lorsque l'on vous maudit.
Friedrich Nietzsche ; Par-delà le bien et le mal (1886)
Que celui qui te maudira soit maudit lui-même, et que celui qui te bénira soit béni.
La Bible ; Le livre de la Genèse - XVIe s. av. J.-C.
S'aimer et se le dire, puis, plus rien ; se quitter et se maudire.
Maxalexis ; La séparation amoureuse (1990)
Désirer la mort avant l'heure, c'est maudire la vie.
Lazare Wogue ; La vérité israélite (1862)
Les femmes ne savent pas jurer, elles ne savent que maudire.
Samuel Richardson ; Clarissa Harlowe (1748)
Maudit soit celui qui manque à son serment !
Marie de Grandfort ; Ryno (1862)
Plus on maudit le renard, mieux il se porte.
Thomas Fuller ; Gnomologia, adagies and proverbs (1732)
Maudit soit à jamais le rêveur inutile qui voulut le premier, dans sa stupidité, s'éprenant d'un problème insoluble et stérile, aux choses de l'amour mêler l'honnêteté !
Charles Baudelaire ; Les fleurs du mal, Femmes damnées (1857)
Tout criminel est maudit de Dieu !
George Sand ; La mare au diable (1846)
Maudit soit celui qui a cure des lendemains ! la mort nous tire l'oreille !
Virgile ; La fille d'auberge, Poème - Ier s. av. J.-C.
On peut bien maudire un peu ceux que l'on aime toujours et qui ne vous aiment plus.
Rémy de Gourmont ; Les chevaux de Diomède (1897)
L'amour qui ne rend pas meilleur est maudit.
Maurice Chapelan ; Rien n'est jamais fini (1977)
Mieux vaut allumer une bougie que de maudire les ténèbres.
Lao Tseu ; Le livre du Tao et de sa vertu - VIe s. av. J.-C.
En tous lieux maudits, il y a des gens pour demander à Dieu de pardonner aux autres.
Jacques Chardonne ; Détachements (1962)
Esclaves, ne maudissons pas la vie.
Arthur Rimbaud ; Matin, Une saison en enfer (1873)
Âme curieuse qui souffres et vas cherchant ton paradis, plains-moi !... sinon, je te maudis !
Charles Baudelaire ; Fleurs du mal III, CXXXIII (posthume, 1868)

Autres dictionnaires à consulter :