Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur médire.

1 — Notre citation favorite sur médire :

La citation favorite Tout le monde médit de moi, sauf les muets, ça va de soi, disait Georges Brassens. Un écrivain, romancier et auteur dramatique français, Paul de Kock, a écrit : Quand on médit les uns des autres entre gens de la même classe, cela fait rire, on s'en amuse ; mais quand on se frotte à des gens au-dessus de soi, leur moquerie blesse, et cela n'amuse plus.
Thèmes en rapport : #gens #rire #amuse #moquerie #blesse

2 — Les 43 citations et pensées sur le thème : Médire.

Une langue habile à médire est un fléau dangereux.

Euripide - Iphigénie à Aulis - Ve s. av. J.-C.

En médisant du passé, nous oublions que nous lui devons nos meilleures prérogatives.

Albert Duruz - Les pensées et maximes (1937)

Il y a des hommes tellement envieux, tellement habitués à dire du mal des autres, qu'ils en médisent même en les louant.

Samuel Johnson - Les pensées inédites et diverses (1784)

Il ne faut pas médire de la vie ; la moins heureuse n'est pas exempte de quelques bonnes heures.

Joséphine Lazerac de Limagne - Journal, pensées et correspondance (1874)

S'il vous plaît de médire, soyez l'unique sujet de vos médisances ; n'ayez de vigilance que pour vos propres erreurs et pour vos propres fautes.

Saint Bernard de Clairvaux - Les discours de saint Bernard (1820)

Les plus acharnés à calomnier et à médire m'ont toujours paru être ou les plus dépravés ou ceux à qui il était refusé de l'être.

François-Vincent Raspail - Le manuel annuaire de la santé (1854)

Il y a une sorte de lâcheté à médire de ceux qui sont absents.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Je n'aime pas les choses qui se passent par derrière ; se moquer, médire, me déplaisent surtout parce qu'on ne le fait pas ouvertement. J'aime les personnes franches.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Quel que soit le gouvernement de la France, le Français en dit du mal, semblable en cette occasion au serviteur qui ne peut s'empêcher de médire de son maître.

Auguste-Louis Petiet - Les pensées, maximes et réflexions (1851)

Quand tu me montreras l'Homme dont nul n'a médit, je commencerai à m'affliger qu'on ait médit de moi.

Anne Barratin - Chemin faisant (1894)

La langue, qui bavarde à tort comme à travers, toujours prête à médire, accuse un fond pervers.

Publilius Syrus - Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

On ne doit pas médire de son prochain.

Samuel Ferdinand-Lop - Nouvelles, pensées et maximes (1969)

Le lieu commun est le bien commun. Pourquoi en médire ? Riches et pauvres, nous en jouissons au même titre. C'est la vaine pâture de l'intelligence.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Un moyen sûr, et le seul qui soit de ne pas calomnier, c'est de ne jamais médire.

Pigault-Lebrun - La folie espagnole (1799)

Dire trop de bien de quelqu'un, c'est médire d'un autre.

Pierre Baillargeon - Les pensées et réflexions morales (1959)

L'envieux est perpétuellement à l'affut et à méditer pour trouver les moyens de nuire ; mais la haine de tout l'univers le poursuit, et il est enfin écrasé ainsi qu'une araignée dans sa toile.

Philip Dormer Stanhope - L'art de vivre heureux dans la société (1761)

Celui qui n'a pas honte de médire en secret est capable de calomnier en public.

Jean-Étienne-Judith Forestier - Les leçons d'orthographe corrigées (1803)

Les gens enclins à médire ne sont que superficiels, mais assez sots pour se faire un mérite de remarquer les défauts des autres.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

Les gens enclins à critiquer et à médire se font plus de tort à eux-mêmes qu'aux autres.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

Qui a besoin de médire, et qui aime à railler, a une malignité secrète dans le cœur.

La marquise de Lambert - L'avis d'une mère à son fils (1726)

Les personnes qui médisent le plus ne sont pas moins vicieuses que les autres, et si elles n'avaient pas des défauts, elles ne prendraient pas tant de plaisir à en remarquer dans les autres ; mais la curiosité les porte à savoir tout ce qui se passe, et l'on n'aime guère à savoir que pour avoir le plaisir de l'apprendre à d'autres.

Jean Baptiste Blanchard - Les maximes de l'honnête homme (1772)

Médire de l'argent, c'est témoigner qu'au cas échéant on ne saurait pas en faire usage.

Louis Dumur - Les petits aphorismes sur l'argent (1892)

Vous qui priez pour votre prochain, priez afin de ne plus en médire.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Se critiquer est encore une façon honnête de médire des autres.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

À voir certaines femmes du monde si sérieusement, si uniquement occupées à polker, coqueter, médire, aller à l'Opéra, changer d'amant comme de feuille de figuier et de place sur leur causeuse, lorsqu'il y a tant de larmes à essuyer autour d'elles, on se demande si ces êtres inutiles sont bien des femmes, et dans ce cas, si ce qui palpite sous leur mamelle gauche est fait de granit ou de chair.

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

Le Français aime à grincer et à médire.

Robert Sabatier - L'histoire de la poésie française (1975)

Flatter, c'est comme médire, il en reste toujours quelque chose.

Robert Sabatier - Le sourire aux lèvres (2000)

Les hommes médiront des femmes tant qu'ils croiront ne pas en être aimés autant qu'ils le méritent. Cela risque de durer très longtemps, mais les femmes le savent et elles en rient.

Alfred Bougeard - Pailles et poutres (1877)

Ceux qui médisent toujours, nuisent rarement, ils méditent plus de mal qu'ils n'en peuvent faire.

Vauvenargues - Les réflexions et maximes (1746)

Il y a moins d'indifférence à médire qu'à oublier.

Joseph Joubert - Des passions et affections de l'âme, LIV (1866)

C'est un méchant métier que celui de médire : le plaisir en est court, long en est le repentir.

Citation anglaise - L'esprit des Anglais (1840)

Satan possède, en versant goutte à goutte, aussi bien la langue qui médit, que l'oreille qui écoute.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Qui médit hautement est semblable à un chien qui aboie et qui mord.

Jean-Baptiste de La Roche - Les pensées et maximes (1843)

La douceur d'être aimé d'une femme, l'emporte de beaucoup sur le plaisir de médire de toutes.

Marie-Jeanne Riccoboni - Les lettres de Milady Juliette Catesby (1759)

Médire les riches est la consolation des pauvres que la fortune néglige.

Goswin de Stassart - Les pensées et maximes (1780-1854)

Si tu dis du mal d'autrui, tu risques d'entendre pire de toi-même.

Hésiode - Les travaux et les jours - VIIIe s. av. J.-C.

Les passions, il n'en faut pas médire : Tout ce qui se fait de grand en ce monde est fait par elles.

Anatole France - Le livre de mon ami (1885)

On blâme la frisure quand on n'a plus de cheveux, et on médit les pommes quand on n'a plus de dents.

Alphonse Karr - Encore les femmes (1858)

Médire : Faire le portrait d'un homme comme il est, quand il n'est pas là.

Ambrose Bierce - Le dictionnaire du diable (1911)

Le forgeron médit du forgeron ; l'homme de cœur est haï du poltron.

Jean-Baptiste Rousseau - À M. Le comte Du Luc, Épître V, Liv. I (1712)

On ne peut toujours travailler, prier, lire ; mais mieux vaut s'occuper à jouer qu'à médire.

Nicolas Boileau - Satire X, Les femmes (1693)

Médire est un méchant métier.

Nicolas Boileau - Satire VII, Sur le genre satirique (1663)

Qui veut médire l'amour dit du bien de l'amitié.

Pierre Baillargeon - Commerce (1947)

3 — Le dictionnaire des proverbes et adages :

De quel pays provient le proverbe Qui te dit du mal des autres médit aussi de toi ?

4 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

Les citations médisance » Malveillance » Maudire » Haïr » Détester » Mépriser » Calomnier » Critiquer » Casser » Briser » Détruire »
Top