Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur haïr

Ce dictionnaire contient 120 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le verbe haïr. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur haïr issus des quatre coins du monde :

Haïr et reconnaître les bonnes qualités de ceux que l'on hait est une chose bien rare sous le ciel.
Confucius ; Le Ta-Hio, ou La grande étude - VIe s. av. J.-C.
Certaines natures ne peuvent aimer d'un côté sans haïr de l'autre.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
La France est un pays où l'on sait haïr et aimer comme ailleurs, mais où l'on excelle à oublier.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
On n'est pas toujours aimé de ceux qu'on aime ; il est rare qu'on ne soit pas haï de ceux qu’on hait.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Bien connaître quelqu'un, c'est l'avoir aimé et haï.
Marcel Jouhandeau ; Algèbre des valeurs morales (1935)
Moi mort ou non, voici mon testament : Crains Dieu, ne hais personne, et porte bien ton nom.
Paul Verlaine ; À George Verlaine, Amour (1888)
Aimer, c'est avoir peur ; donner peur, c'est haïr.
Félix Leclerc ; Le calepin d'un flâneur (1961)
Le vrai caractère des hommes est de rabaisser ce qu'ils admirent, de chercher des défauts dans ce qu'ils estiment, et de haïr ce qu'ils ne peuvent mépriser.
Voltaire ; Le siècle de Louis XIV (1751)
Il n'appartient qu'aux hommes d'intelligence et de cœur de résister à la tentation de haïr.
George Sand ; Simon (1836)
On peut fort bien être en désaccord sans pour autant se disputer ni se haïr.
Voltaire ; Lettre au comte d'Argental, le 26 février 1741.
Quand on ne sait ni aimer ni haïr à demi, l'existence se trouve fort compliquée.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Le moi est haïssable, surtout quand c'est celui du terme.
Pierre Dac ; Avec mes meilleures pensées (2012)
Le moi n'est haïssable que lorsqu'il n'y a rien dessous.
Victor Cherbuliez ; L'idée de Jean Têterol (1878)
Je ne hais pas mes ennemis, je me contente de les mépriser.
Victor Cherbuliez ; Les hommes et les choses du temps présent (1883)
Aimez vos amis, sans vous ôter le droit de les haïr un jour ; haïssez vos ennemis en vous réservant la possibilité de les aimer.
Frédéric Ozanam ; Les deux chanceliers d'Angleterre (1836)
Qu'y a-t-il de plus haïssable qu'un homme qui a oublié qu'il est homme, qui hait sa propre nature, qui ne voit rien qu'avec horreur et avec une mélancolie farouche, qui tourne tout en poison, et qui renonce à toute société, quoique les hommes ne soient nés que pour être sociables ?
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Socrate, Alcibiade et Timon (1712)
Haïr le genre humain, c'est haïr une méchante bête, une multitude de sots, de fripons, de flatteurs, de traîtres et d'ingrats.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Socrate, Alcibiade et Timon (1712)
Si l'on rapprochait deux personnes qui se haïssent en s'estimant, ou qui n'ont cessé de s'estimer que sur de fausses préventions. Les préventions, les griefs et la haine s'évanouiraient bientôt entre elles ; on les verrait se réunir, et peut-être s'aimer.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
L'on hait davantage quelqu'un d'estimable lorsqu'on l'est soi-même.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
Je suis né pour aimer et non pas pour haïr !
Rémy de Gourmont ; Sixtine (1890)
Dis-moi qui te hait, je te dirai qui tu es.
Paul Brulat ; Les pensées choisies (1919)
Le temps passé à haïr une femme est autant de gagné sur celui qu'on perd à l'aimer.
Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)
Il y a une joie douloureuse qui s'appelle le bonheur d'être haï.
Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)
L'homme qui vous flatte est l'homme qui vous hait.
Citation hindoue ; Les maximes et sagesses hindouistes (1931)
La femme apprend à haïr dans la mesure où elle désapprend de charmer.
Friedrich Nietzsche ; Par-delà le bien et le mal (1886)
Oh mon Dieu, comme je la hais quand je la vois, mais comme c'est pire quand je ne la vois pas.
Frédéric Beigbeder ; Oona et Salinger (2014)
Mieux vaut aimer à tort que haïr à raison.
Edmond Thiaudière ; La soif du juste (1895)
On n'oublie que ceux qu'on n'a pas assez aimés pour les haïr.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Pour certaines gens, rebelles sans doute à l'amour, haïr leur prochain constitue une véritable occupation.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
On est indifférent à l'opinion de ceux que l'on méprise, non de ceux que l'on hait.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
Un maître méprisant et brutal ne manque jamais d'être haï, quelque salaire qu'il donne à ses serviteurs.
Silvio Pellico ; Des devoirs des hommes (1834)
Je ne hais point les hommes par inhumanité ; je ne les hais que malgré moi, parce qu'ils sont haïssables. C'est leur dépravation que je hais, et leurs personnes, parce qu'elles sont dépravées.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Socrate, Alcibiade et Timon (1712)
Il est au pouvoir des hommes de se faire aimer ou haïr.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Le propre de l'esprit humain est de haïr qui l'on a offensé.
Tacite ; La vie d'Agricola - env. 98 ap. J.-C.
Il y a dans la jactance un défaut de jugement et de délicatesse qui fait haïr et mépriser celui qui en a.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Quand on conserve longtemps dans son âme l'image d'une offense reçue, on finit par haïr véritablement.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
C'est un crime égal dans un contraire effet de haïr qui vous aime, ou d'aimer qui nous hait.
Philippe Quinault ; La généreuse ingratitude (1654)
II est dans le cœur des méchants de haïr ceux qu'ils ont offensés.
Tacite ; Les fragments - IIe siècle.
Notre orgueil croit à mesure que nous nous élevons, et il augmente quelquefois jusqu'à nous rendre haïssables à tout le monde.
Gabriel Girard ; Les synonymes français (1736)
Les hommes les plus injustes haïssent bien souvent l'injustice.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.