Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur rêverie

Notre citation favorite :

La citation favorite La pluie qui tombe, l'eau qui s'écoule, la neige qui s'épanche sans bruit, le flot qui bat sans fin la grève marine, ce sont de doux et attrayants spectacles, attachants par leur continuité et leur monotonie, et qui engendrent la rêverie et la bercent. (Victor Cherbuliez)

Ce dictionnaire contient 37 pensées et citations rêverie :

La rêverie est la vapeur de la pensée.
Victor Hugo ; Faits et croyances (1840)
Les traits de la mélancolie sont ceux de l'innocence, de douces rêveries l'occupent ; elle a des larmes dans les yeux, et le sourire est sur ses lèvres.
Joseph Droz ; L'essai sur l'art d'être heureux (1806)
Il est un grand charme dans la solitude, c'est la rêverie.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il est rare que la rêverie n'apporte avec elle quelque motif d'espérance, de joie diffuse, du fait que, sans effort, sans douleur, elle vous conduit jusque dans les caves du subconscient où sont entreposés des trésors.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
Toutes les passions, autres que celles du cœur, se dissipent dans la rêverie.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
Le jeune homme pauvre se donne de la peine pour avoir son pain ; il mange ; quand il a mangé, il n'a plus que la rêverie. Il regarde le ciel, l'espace, les astres, les fleurs, les enfants, l'humanité dans laquelle il souffre, la création dans laquelle il rayonne. Il regarde tant l'humanité qu'il voit l'âme, il regarde tant la création qu'il voit Dieu. Il rêve, et il se sent grand ; il rêve encore, et il se sent tendre.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
Il n'y a pas là de place en ce monde pour la mollesse et la rêvasserie.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)
La vue d'un beau paysage nous jette souvent dans les rêveries.
Victor Cherbuliez ; Le roman d'une honnête femme (1865)
Il faut savourer jusqu'au bout une journée de rêverie et de parfait bonheur.
Victor Cherbuliez ; Olivier Maugant (1885)
La première jeunesse appartient aux plaisirs, à l'amour, à la rêverie, à l'enthousiasme ; c'est sacré ; on ne gaspille pas ces années-là à des choses dites sérieuses !
Alphonse Karr ; L'art d'être malheureux (1876)
Une larme est le trop-plein de l'âme qui déborde de la coupe de la rêverie.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 juin 1865.
En général, les rêveries des femmes ne sortent guère des espaces réels ; il faut que toute idée puisse se traduire à leurs yeux par une forme visible. Pour les conduire au ciel, Dieu doit faire la moitié du chemin ; leur religion est l'amour pour un Dieu fait homme.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
Dans la jeunesse les belles nuits d’été nous apportaient des parfums, des souvenirs, de ravissantes rêveries ; dans la vieillesse, elles n'ont plus pour nous que des rhumes et des pleurésies.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
La rêverie aide à franchir le grand désert de la vie.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 3 juillet 1877.
La solitude et le silence favorisent les plaintives rêveries. Le souffle du Zéphyr est tout ce qu'on entend sous ces ombrages silencieux. Si les rochers solitaires sont des confidents discrets, il m'est enfin permis d'exhaler le secret de mes peines.
Properce ; Livre I, élégie 18 (vers 25 av. J.-C.)
Les heures passent avec une étonnante rapidité dans les rêveries.
Sully Prudhomme ; Journal intime, le 1er février 1864.
C'est en quittant de faire l'amour, dans la chaleur et la rêverie que me laissait le plaisir, également en m'y rendant, dans la passion qui m'animait, que souvent j'ai trouvé les meilleurs traits de mes écrits.
Paul Léautaud ; Les propos d'un jour (1947)
Rêveries et souvenirs, bien souvent, c'est tout un.
Maxime Du Camp ; Une histoire d'amour (1889)
La rêverie est à la pensée ce que la débauche est à l'amour.
Maxime Du Camp ; Les mémoires d'un suicidé (1853)
Le mangeur d'opium, pour profiter de la rêverie calmante, doit avoir de vastes loisirs.
Gaston Bachelard ; La poétique de l'espace (1957)
Toute rêverie devant la flamme est une rêverie qui admire.
Gaston Bachelard ; La flamme d'une chandelle (1961)
L'ennui nivelle les énigmes, c'est une rêverie positiviste.
Emil Michel Cioran ; Les syllogismes de l'amertume (1952)
Je suis rêveur et joyeux, c'est un fait... Je ne sais pas si, pour préparer mes chansons, je me réjouis rêveusement, ou si je rêve joyeusement.
Henri Salvador ; La joie de vivre (2011)
Chez les âmes contemplatives la rêverie produit un sentiment délicieux qui les plonge à la fois dans le passé, le présent et l'avenir, en ravivant le souvenir et l'espérance.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Couché au pied d'un arbre et visité par trois papillons ; une nuit sur la grève sablonneuse de la Mer du Nord, le dos sur la plage et le regard errant dans la voie lactée. De ces rêveries grandioses, immortelles, cosmogoniques où l'on porte le monde dans son sein, où l'on touche aux étoiles, où l'on possède l'infini : Moments divins, heures d'extase où la pensée vole de monde en monde, pénètre la grande énigme, respire large, tranquille, profonde comme la respiration diurne de l'Océan, sereine et sans limites comme le firmament bleu ; visites de la muse Uranie, qui trace autour du front de ceux qu'elle aime le nimbe phosphorescent de la puissance contemplative et qui verse dans leur cœur l'ivresse tranquille du génie sinon son autorité ; instants d'intuition irrésistible où l'on se sent grand comme l'univers et calme comme un Dieu.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 28 avril 1852.
Une certaine quantité de rêverie est bonne, comme un narcotique à dose discrète.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
La solitude c'est la rêverie, et la rêverie c'est le souvenir.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 29 juillet 1854.
La rêverie est le dimanche de la pensée.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 29 avril 1852.
Il est dans la rêverie et ses aspirations vers un bonheur, ou passé ou futur, un charme délicieux qui naît peut-être de la sécurité de la jouissance, jouissance que le monde ne peut ni empêcher, ni troubler, ni ravir.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Il est des mots mystérieux qui, semblables aux lueurs de la lampe suspendue le soir à la voûte du temple, éveillent un monde de pensées et plongent l'âme dans une douce rêverie.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
L'esprit, s'épanouissant en poétiques rêveries, s'aventure sur les ailes de l'imagination, à la poursuite des chimères.
Jules Sandeau ; Marianna (1839)
La rêverie… une jeune femme merveilleuse, imprévisible, tendre, énigmatique, provocante, à qui je ne demande jamais compte de ses fugues.
André Breton ; Farouche à quatre feuilles (1954)
La rêverie est mère de la poésie.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 31 mai 1880.
La rêverie, comme la pluie des nuits, fait reverdir les idées fatiguées et pâlies par la chaleur du jour.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
La rêverie n'est pas inoffensive dans un monde où il faut constamment agir et surveiller l'action.
Romain Rolland ; Les compagnons de route (1936)
La rêverie est le clair de lune de la pensée.
Jules Renard ; Le journal du 1er août 1898.
Travail immédiat, même mauvais, vaut mieux que la rêverie.
Charles Baudelaire ; Mon cœur mis à nu, journal intime (1866)

Thèmes de rubriques en rapport :