Les citations sur labeur

Ce dictionnaire contient 24 pensées et citations labeur :

Nous lâchons le certain pour courir après l'incertain. Qu'en résulte-t-il ? Au milieu de nos labeurs et de nos souffrances, la mort vient furtivement nous surprendre.
Plaute ; L'imposteur - IIe s. av. J.-C.
Nous n'arrivons à plier à nos désirs que par des trésors d'ingéniosité, de patience, de labeur, après mille rebuffades qui nous gâtent les maigres succès que nous obtenons.
Jean Dutourd ; L'assassin (1993)
Le talent est le produit d'une intelligence supérieure appliquée à un labeur. Le génie est une sorte d'étincelle divine.
Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)
C'est le labeur qui fait connaitre la véritable valeur de l'homme, comme le feu développe les parfums de l'encens.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Les mères s'associent plus volontiers aux rêves de leurs enfants qu'aux labeurs de leur mari.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
La Foi n'est pas une faiblesse tant qu'on place au-dessus d'elle son labeur quotidien !
Sacha Guitry ; Pasteur (1935)
L'homme est né pour le travail ; le malheureux est condamné au labeur.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Le labeur surmonte tout.
Philibert-Joseph Le Roux ; Le dictionnaire comique et proverbial (1718)
Les miracles n'existent pas, l'on n'obtient ce qu'on désire que par un labeur incessant, une volonté ferme et déterminée constamment dirigée vers le même objet.
Jean Dutourd ; Les horreurs de l'amour (1963)
Plus nos mains sont appliquées à un pénible labeur, plus nos regards s'élancent au-delà du jour étroit où nous vivons.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Il faut que chacun vive de son labeur et de son travail.
Saint Paul ; Épîtres - Ier siècle.
Le fruit du labeur passé soutient l'abondance présente.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)
L'argent est une espèce d'imbécile qui s'en croit, pénétré, sans qu'on sache pourquoi, du sentiment de sa supériorité sur le labeur qu'il rémunère et traite volontiers en maraud.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)
L'homme est fait pour un instant de labeur, et pour une éternelle paresse.
Marcel Jouhandeau ; Algèbre des valeurs morales (1935)
C'est un douloureux labeur que la rupture des sombres attaches du passé.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
Mêlons à nos labeurs quelques ébats joyeux, l'homme après le plaisir n'en travaille que mieux.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
Poursuis un but utile, et renonce à l'erreur, de vouloir accomplir un stérile labeur.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
La tristesse use, fatigue, vieillit, plus que toute lutte et tout labeur.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 16 mars 1855.
D'autres t'enrichiront de science et de trésors, mais tu tireras la sagesse de toi-même par ton propre labeur.
Adam Mickiewicz ; Les maximes et sentences (1798-1855)
Aucun labeur n'est sans espérance.
Joseph Roux ; Les pensées, notes et réflexions (1866)
Toute sorte de grand bien peut bientôt de Dieu nous venir, s'il veut notre labeur bénir.
Henri Estienne ; Les prémices (1594)
Aimer la vie par le labeur est devenir intime avec le plus profond secret de la vie.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le travail (1923)
L'homme oisif est également en horreur et aux dieux et aux hommes ; c'est cet insecte sans aiguillon, ce frelon avide, qui s'engraisse en repos du labeur des abeilles.
Hésiode ; Les travaux et les jours - VIIIe s. av. J.-C.
Tout le labeur de l'homme est au profit de sa bouche.
La Bible ; L'Ecclésiaste - IIIe s. av. J.-C.

Autres dictionnaires à consulter :