Les citations paisible

Ce dictionnaire contient 38 pensées et citations paisible :

Les personnes paisibles sont les bienvenues partout.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Là où règne l'ordre paisible, l'obéissance aimante, la douceur polie, l'affection respectueuse, là est l'esprit de prière et de charité, d'humilité et de bénédiction ; là il y a de la religion, là Dieu est présent et senti.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
Une vie tranquille, simple, paisible et satisfaite est, à dire vrai, le summum de ce que l'homme peut posséder.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
L'amour est au vrai la possession réciproque, toujours constante et paisible, mais momentanément avivée par les sens, d'un homme et d'une femme qui s'estiment et se satisfont de tout leur être. Le reste usurpe le nom d'amour.
Edmond Thiaudière ; La proie du néant (1886)
Le bonheur pour un couple avec un enfant se trouve dans l'existence paisible de la famille.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
À qui sait s'occuper les heures s'écoulent paisiblement, toujours trop courtes, ces heures laissent après elles une satisfaction intime qui est inconnue aux personnes oisives.
Diane de Beausacq ; Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)
N'ayez jamais de prétentions, ne montrez aucune fausse susceptibilité, et ménagez en même temps les prétentions et la susceptibilité des autres. C'est le plus sûr moyen pour vivre paisible, aimée de ceux qui vous connaîtront, ayant par conséquent la somme de bonheur qu'il est permis d'espérer ici-bas.
Diane de Beausacq ; Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)
L'amour est ce feu paisible et fécond, cette chaleur des cieux qui anime et renouvelle, qui fait naître et fleurir, qui donne les couleurs, la grâce, l'espérance et la vie.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)
Il ne faut, pour se faire un sort paisible et doux, voir au-dessus de soi, mais toujours au-dessous.
François de Neufchâteau ; Les pensées et maximes (1750-1828)
Soixantième année : La période la plus paisible de l'existence. On n'a plus à s'occuper de ses vieux parents et on ne les a pas encore rejoints.
Philippe Bouvard ; Bouvard de A à Z (2014)
Si tout ce qui nous environne est libre et paisible, l'imagination répand sur tout ce que nos regards embrassent des teintes riantes et un prestige charmant. Ah ! quand on connaît la mélancolie philosophique qu'inspire la solitude, il est facile de renoncer aux plaisirs bruyants et aux assemblées tumultueuses.
Johann Georg Zimmermann ; Les réflexions sur la solitude (1756)
L'incorruptibilité d'un esprit doux et paisible, le rire innocent, la fidélité au devoir, le goût fin, l'imagination hospitalière font un milieu attrayant, reposant, salutaire.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 5 avril 1877.
Mon corps en joie frissonne quand tu m'as fait l'amour, je m'endors paisible.
Rémy de Gourmont ; Sixtine (1890)
La solitude n'est vraiment une jouissance que pour l'homme qui, se retournant vers le passé, le parcourt d'un œil satisfait, porte sur le présent un regard paisible, et contemple l'avenir comme un horizon tranquille, éclairé par le déclin d'un beau jour.
Charles-Albert Demoustier ; Le cours de morale (1804)
Un fleuve paisible a ses rives fleuries.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Le bonheur des champs est tout paisible et tranquille, tandis que le bonheur d'une capitale d'Europe tient de l'idéal.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Le cure-dents, dernier épisode de la vie du bœuf paisible et filandreux !
Francis Blanche ; Les pensées, répliques et anecdotes (1972)
Dans ma vie paisible, mais non monotone, les événements sont rares, les sentiments sont tout.
Amédée Pichot ; Les poètes amoureux (1858)
Un travail paisible est comme un doux sommeil.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Les éclats terribles de la foudre atteignent rarement les vallons paisibles, c'est toujours autour des trônes que gronde le tonnerre.
Sénèque ; Hippolyte - env. 60 ap. J.-C.
Nul d'entre les mortels n'a une existence éternellement paisible ; tous ont à payer leur tribut au malheur.
Eschyle ; Agamemnon - Ve s. av. J.-C.
Le temps est précieux ; sachons en jouir tel qu'il est, et gardons-nous par notre impatience d'en troubler le paisible cours.
Jean-Jacques Rousseau ; Lettre X, À Julie (1761)
Pauvre hymen, tu dors paisiblement, mais le braconnier veille à ta porte, et épie ton gibier.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
La vie la plus douce est comme la surface d'une onde paisible que la chute d'une fleur fait osciller.
Madame Necker ; Les mélanges et pensées (1798)
Tant que nous jouissons d'une vie paisible, tant que nous ne sommes agités d'aucune crainte, nous n'attribuons pas à la fortune notre prospérité, mais dès que nous sommes tombés dans le malheur, c'est elle que nous accusons de tous nos maux.
Ménandre ; Les fragments - IVe s. av. J.-C.
Les caractères doux et paisibles répandent de l'onction sur tout ce qui les approche.
La marquise de Lambert ; Le traité de l'amitié (1732)
Si vous souhaitez vivre paisiblement, évitez les gens belliqueux et les sots.
Madeleine de Puisieux ; Les maximes, réflexions et pensées (1798)
Le vrai bonheur en ce monde est d'être paisible.
Phocylide de Milet ; Les sentences et adages - VIe s. av. J.-C.
Heureuse la famille qui, dans l'union la plus pure, coule au sein de l'amitié et de l'amour ses paisibles jours, et semble n'avoir qu'un cœur à tous ses membres ! Ô innocence des mœurs, douceur d'âme, antique simplicité, que vous êtes aimables !
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)
Les joies paisibles de la sainte amitié sont préférables aux bonheurs tourmentés de l'amour.
Jules Sandeau ; Marianna (1839)
Le meilleur de tous les biens, c'est la retraite tranquille et paisible chez soi, loin de tous.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 9 janvier 1879.
Si tu as eu une existence bien agitée, offre-toi une vieillesse paisible.
Pascal Garnier ; Comment va la douleur ? (2006)
Il y a une douce et paisible joie dans le contentement, il serait le bonheur s'il durait toujours.
Abbé Roubaud ; Les nouveaux synonymes français (1786)
Enfin chez moi ! dans un asile agréable et solitaire, maître d'y couler mes jours dans une vie indépendante, égale et paisible, pour laquelle je me sens né.
Jean-Jacques Rousseau ; Les confessions (1765-1770)
Le sommeil du juste est paisible.
Pierre Larousse ; La lexicologie des écoles (1857)
La vie la plus paisible se passe dans l'étude.
Gabriel Sénac de Meilhan ; Les pensées détachées (1795)
Un sage ami, toujours rigoureux, inflexible, sur vos fautes jamais ne vous laisse paisible.
Nicolas Boileau ; L'art poétique, I, 199-200 (1674)
Où le sort voulut nous lier, il faut savoir vivre paisible.
Jean Frain du Tremblay ; Le pauvre chien (1703)

Autres dictionnaires à consulter :