Les citations célèbres sur la vie (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

La vie d'un homme n'est que d'un instant.
Marc Aurèle ; Les maximes, sentences et pensées (1803)
On n'aime et on ne comprend vraiment la vie que quand on n'a plus la force de la vivre.
Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)
La vie est une route accidentée où les plaisirs sont en creux et les maux en relief.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
La vie est un songe ; nous rêvons debout le jour, et sommes seulement moins endormis que la nuit.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Il faut jouer la partie de la vie d'après la règle du Jeu de l'étoile, où chaque pion qu'on pose doit laisser accessibles tous les points encore inoccupés. Remplir autant de cases que possible sans se fermer les autres, c'est un précepte important à observer, quand on aime autant que toi l'indépendance, la libre vue, l'espace pour les mouvements, qu'on ne sait pas se consoler d'une faute, se résigner à une sottise, accepter l'irréparable, en un mot que le sentiment de la responsabilité vous ronge, que la confiance en soi vous manque, et qu'il faut se résigner et se réconforter seul.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 1er avril 1852.
La vie n'est rien sans les moyens de la vivre.
George Gordon Byron ; Werner (1823)
Comment se fait-il que la plupart des hommes, même les moins constants, attendent que la corde casse pour échapper au balancement trop symétrique de la vie humaine, des mêmes nuits aux mêmes journées ?
Edmond Thiaudière ; La décevance du vrai (1892)
Serais-tu le plus grand esprit de ton siècle ou même de tous les siècles révolus, tu devras mourir sans avoir rien compris à l'énigme de la vie.
Edmond Thiaudière ; La soif du juste (1895)
Plus la vie est sérieusement employée, plus on sent le besoin de batifoler pour se reposer.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 28 juillet 1852.
La vie est l'apprentissage du renoncement progressif, de la réduction continuelle de nos prétentions, de nos espérances, de nos possessions, de nos forces, de notre liberté. Le cercle se rétrécit de plus en plus ; on voulait tout apprendre, tout voir, tout atteindre, tout conquérir, et dans toutes les directions on arrive à sa limite : Non plus ultra. Fortune, gloire, puissance, santé, bonheur, longue vie, joie du cœur, tous les biens qu'ont possédés d'autres hommes, semblent d'abord promis et accessibles, et puis il faut souffler sur ce rêve, diminuer successivement son personnage, se faire petit, humble, se sentir borné, faible, dépendant, ignorant, chétif, pauvre, dépouillé et s'en remettre à Dieu de tout, car on n'avait droit à rien, et l'on est mauvais. C'est dans ce néant qu'on retrouve quelque vie, parce que l'étincelle divine est là tout au fond. On se résigne. Et dans l'amour croyant, on reconquiert la vraie grandeur.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 22 octobre 1856.
La vie est passionnante quand on fait ce que l'on aime.
Henri Salvador ; La joie de vivre (2011)
Je trouve que la vie est la pièce de théâtre la plus drôle qui existe, mais c'est toujours un peu de gris mêlé à un peu de rose.
Henri Salvador ; La joie de vivre (2011)
L'amour de la vie dépend de l'intérêt qu'on prend au retour régulier du jour et de la nuit, des saisons et des plaisirs que nous offrent ces retours. Quand cet intérêt cesse, on ne voit plus dans la vie qu'un fardeau pénible.
André Maurois ; Les mondes imaginaires (1947)
La vie n'est plus qu'un cigare : un peu de feu, beaucoup de fumée.
Arsène Houssaye ; Les Parisiennes (1862)
Le besoin de vie, de mouvement, de joie, le besoin d'amour se réveille au fond de mon être. La momie, touchée de la baguette, ressuscite, comme les arbres morts bourgeonnent en avril. Je me trouve bien sot d'avoir fermé les yeux et les oreilles aux appels de la nature. Et puisque je suis libre comme l'air, que j'ai quelque argent en réserve, que je me porte bien à cette heure, pourquoi languir dans mon trou comme un hibou blessé ? Pourquoi ne pas rouvrir les ailes au vent et le cœur aux impressions poétiques ?
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 28 août 1872.
La vie, homme, n'avait pas besoin de toi pour jouir ; les fleurs fleurissaient, les astres brillaient, les oiseaux chantaient, mais il te fallait, pour qu'elle prît conscience de sa joie.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Au banquet de la vie, les discrets n'ont que les os et les rebuts.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 28 juillet 1852.
On rouvre toujours avec un battement de cœur les premières pages de sa vie.
Arsène Houssaye ; Les Parisiennes (1862)
La vie scérale c'est la vie éternelle.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
La vie est un rondeau, mon cher, elle se répète sans arrêt, elle rabâche, elle radote, la vie vous raconte mille fois la même chose.
Jean Dutourd ; Leporello, Ed. Plon (2007)
La ligne de notre vie est une tragique et splendide arabesque que nous traçons avec la pointe de notre âme sur la vitre du temps.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
La vie ne nous appartient pas en propre, nous n'en avons que l'usage : elle est un dépôt remis entre nos mains, non pour le laisser stérile, mais pour le faire valoir : nous passons par différentes époques qui exigent de nous différents fruits, et ces fruits sont les vertus de chaque âge.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
La vie n'est que le rêve d'une ombre : je l'ai senti de nouveau ce soir avec intensité. Je ne m'aperçois moi-même que comme une apparence fugitive, comme l'impalpable arc-en-ciel qui flotte un instant sur la bruine, dans cette formidable cascade de l'être qui tombe sans relâche dans l'abîme des jours.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 29 août 1872.
La coupe de la vie est remplie de nectar et de fiel ; plus léger, le nectar se présente à tes lèvres, et il ne te reste bientôt plus à boire que le fiel.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Le vrai nom de la vie est Bataille, et le secret de la santé c'est Victoire.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 27 novembre 1863.
La vie est un héritage, elle se transmet.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Les souffrances sont des certificats de vie.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Le temps du bien-être est court dans la vie, et la vie elle-même est chose fugitive.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 10 février 1869.
La vie de ce monde n'est qu'une loterie de vains plaisirs et de chagrins réels.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur la vie (1652)
La vie est un tissu dont la chaîne est faite de contrariétés et de désagréments, la trame d'amertumes, et qui par-ci par-là est cousue de quelques paillettes et verroteries, où il faut voir des compensations.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 22 octobre 1875.
La vie est un talent qu'il faut faire valoir ; ce capital est tout ou rien ou pas grand-chose selon l'esprit, la main dans lesquels il repose, de soi comment tirer la moisson ou la rose ? Premier point, savoir l'art ; et second point, vouloir.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872.
La bombe lancée par l'effet de la poudre à canon a beau s'élever dans les airs, à un moment donné, il faut qu'elle redescende et qu'elle cède à cette force générale de gravité contre laquelle elle a lutté et qu'elle n'a pu vaincre. La vie de l'homme suit la même loi, et décrit la même parabole. Elle s'élève avec la jeunesse, elle a un moment de station avec l'âge mûr, puis elle tombe avec la décrépitude.
François de Reynaud de Montlosier ; Les mystères de la vie humaine (1829)
La vie n'est qu'un perpétuel malentendu, qui ne se débrouille jamais sur un point que pour reprendre sur les autres. Heureux quand deux ou trois réussissent à se comprendre et à s'estimer.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 juin 1872.
La vie du monde est comme la crème, tout à la fois froide et douce.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
La vie n'est que de l'ennui ou de la crème fouettée.
Voltaire ; Lettre à Madame de Champbonin, le 17 novembre 1764.
Quand on a passé le temps des illusions, on ne jouit plus de cette vie, on la traîne, traînons donc !
Voltaire ; Lettre à la comtesse Lutzelbourg, le 14 octobre 1754.
Il y a dans la vie des situations insolubles qui sont la déroute des idées admises.
Antoine de Saint-Exupéry ; Lettre à sa mère (Paris, 1920)
Ma vie est faite de virages que je prends le plus vite possible.
Antoine de Saint-Exupéry ; Les lettres de jeunesse (1923-1931)
La vie est un combat où on passe sans cesse de la crainte à l'espérance.
Jacques-Henri Meister ; De la morale naturelle (1788)
Assieds-toi au banquet de la vie, mais ne t'y accoude pas.
Pythagore ; Les fragments - VIe s. av. J.-C.