Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur l'hymen

Ce dictionnaire contient 48 pensées et citations hymen :

L'hymen offre un grand sac qui contient quatre-vingt-dix-neuf vipères pour une anguille.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)
Les femmes sont des anges, sans doute, mais c'est le diable que l'hymen.
George Gordon Byron ; Les maximes et pensées (1788-1824)
Quand l'hymen veut allumer son flambeau à celui de l'amour, il éteint celui-ci et n'allume pas le sien.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Cinq ou six mois d'hymen ralentissent les flammes.
Edme Boursault ; Ésope à la cour, II, 2 (1701)
Assembler l'hymen et l'amour, c'est mêler la nuit et le jour.
Roger de Bussy-Rabutin ; Les maximes d'amour (1666)
L'hymen joint deux esprits d'une si forte étreinte que l'ardeur qu'il allume est rarement éteinte.
Gautier de Costes ; La mort de Mithridate (1637)
J'ai vu beaucoup d'hymens ; aucuns d'eux ne me tentent.
Jean de La Fontaine ; Mal marié (1678)
Homme qui se marie, c'est homme qui se range, et qu'en hyménée, comme à la chasse, qui court deux lièvres risque de manquer tous les deux.
Rodolphe Töpffer ; Le presbytère (1839)
Pour que l'hymen soit heureux il faut que la douce amitié assiste au repas des noces.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Il y aurait bien plus de douceurs dans l'état du mariage, si l'hymen avait comme l'amour un bandeau sur les yeux.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
L'hymen et le pouvoir ne souffrent point de partage.
Sénèque ; Œdipe - env. 60 ap. J.-C.
Les nœuds d'un hymen bien assorti font le bonheur de la vie, mais ceux qu'enchaîne un indigne lien ne trouvent dans leur maison et au dehors que des peines toujours renaissantes.
Euripide ; Les Atrides - Ve s. av. J.-C.
Les fruits de la violence sont le poison de l'hymen.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)
La feuille d'olivier était jadis un attribut caractéristique de Minerve. Un rameau d'olivier était le symbole de la paix ; on en plaçait toujours une branche dans le temple de l'hyménée : cet arbrisseau avait encore une destination bien plus délicate et bien autrement précieuse. Les vierges en portaient toujours un brin sur elles, comme un talisman conservateur de leur chasteté. De nos jours, on n'accorde plus à ce végétal sacré de si merveilleuses propriétés !
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Le temple de l'Hymen a été bâti à l'occident de celui de l'Amour.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Les nœuds de l'hymen sont souvent trop serrés. Ils n'ont pas cette aisance, cette souplesse qui garantit la durée des liens de l'amour, et les empêche de se briser au moindre effort.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
La différence de l'hymen et de l'amour n'est pas grande. Chez l'hymen, on consent de s'aimer, et on ne s'en embarrasse guère ; en amour, on s'aime et on ne consent à rien.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Pauvre hymen, tu dors paisiblement, mais le braconnier veille à ta porte, et épie ton gibier.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Tout ou rien est la devise de l'amour ! Son pauvre frère, l'hymen, n'a qu'un mot à y changer pour en faire la sienne : tout et rien.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Quand une fille est condamnée à l'hymen, elle en appelle à l'amour.
Sophie Arnould ; Les pensées, maximes et anecdotes (1740-1802)
L'amour est le plus agréable épisode du roman de la vie, et l'hymen en est l'éteignoir.
Sophie Arnould ; Les pensées, maximes et anecdotes (1740-1802)
L'hymen des âmes est plus solide que les caresses dues à la sexualité.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 novembre 1872.
L'hymen n'acquitte plus les dettes de l'amour.
Pierre-Claude Nivelle de La Chaussée ; Le préjugé à la mode (1735)
Que de notre hymen le joug est pesant !
Casimir Delavigne ; Les vêpres siciliennes, I, 5, le 23 octobre 1819.
L'hymen qui succède à de folles amours, après quelques douceurs, a bien de mauvais jours.
Pierre Corneille ; Mélite, I, 1, le 15 décembre 1629.
L'hymen est un si lourd fardeau, qu'il faut l'appréhender à l'égal du tombeau.
Pierre Corneille ; Mélite, I, 1, le 15 décembre 1629.
Tous les amours ne sont pas consacrés par l'hymen.
Carlo Goldoni ; Térence (1754)
Ainsi que ses chagrins l'hymen a ses plaisirs ; quelle joie, quelle douceur extrême, de se voir caressé d'une épouse qu'on aime !
Nicolas Boileau ; Satire X, Les femmes (1693)
Pour l'amour on néglige l'hymen.
Pétrone ; Satyricon, XCIII - env. 60 ap. J.-C.
Plus d'une fille, aux autels amenée, n'a pas d'autre amour dans le cœur ; du couvent ainsi la laideur embellit souvent l'hyménée.
Barthélemy Imbert ; Le jaloux sans amour, II, 5 (1781)
On vient quelquefois à trouver mille charmes dans un hymen commencé dans les larmes.
Charles-Georges Fenouillot de Falbaire ; L'honnête criminel (1767)
L'hymen est affreux dans les bras d'un mari que notre cœur repousse.
Charles-Georges Fenouillot de Falbaire ; L'honnête criminel (1767)
Unissons par l'hymen et nos mains et nos cœurs.
Marie-Joseph Chénier ; Le chant du retour (1797)
L'hymen et l'amour sont le prix des vainqueurs.
Marie-Joseph Chénier ; Le chant du retour (1797)
La chaîne de l'hymen m'étonne ; je crains les plus aimables nœuds. Ah ! qu'un cœur devient malheureux, quand la liberté l'abandonne.
Philippe Quinault ; Armide, I, 2 (1686)
L'amour et l'hymen sont presque incompatibles.
Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)
Avant l'hymen, serviteurs exigeants ; après l'hymen, possesseurs négligents.
Carbon de Flins des Oliviers ; La jeune hôtesse, I, 6 (1791)
L'amour n'est fait que de mystère, de respects et difficultés ; l'hymen est plein d'autorités.
Roger de Bussy-Rabutin ; Les maximes d'amour (1666)
Un hymen vertueux peut seul charmer la vie.
Louis-Claude Chéron de La Bruyère ; Le Tartuffe de mœurs (1789)
La gaîté de l'hymen écarte les orages, et des jours ténébreux éclaircit les nuages.
Charles-Albert Demoustier ; Le conciliateur (1791)
L'hymen avec la joie a tant d'antipathie, qu'on n'a que deux bons jours, l'entrée et la sortie.
Charles de Saint-Évremond ; Les pensées, sentiments et maximes (1740)
Plaisir d'amour, plus vif, se consume et s'altère ; plaisir d'hymen, plus pur, devient durable et doux.
Pigault-Lebrun ; Le tableau de l'hymen (1782)
Si près d'un hymen qui doit m'être assez doux, je mets ma confiance et mon espoir en vous.
Pierre Corneille ; Suréna, II, 1, le 14 décembre 1674.
Le flambeau de l'hymen est une lanterne sourde.
Samuel Richardson ; Pamela, ou la vertu récompensée (1740)
L'hymen n'est pas un jeu, se lier pour toujours est une grande affaire, il faut y réfléchir un peu.
Jean Frain du Tremblay ; L'embarras du choix (1703)
Si l'on rit de l'hymen, on doit plaindre l'amour.
Jean-François Guichard ; À un cocu (1802)
L'Hymen et ses liens, sont les plus grands ou des maux ou des biens.
Voltaire ; L'enfant prodigue, II, 1, le 10 octobre 1736.
L'hymen vient après l'Amour, comme la fumée après la flamme.
Sébastien Chamfort ; Les caractères et anecdotes (1795)

Thèmes de rubriques en rapport :