Les citations célèbres sur louer (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Louer en nous le bien que nous n'avons pas fait, c'est nous inviter poliment à le faire.
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)

Louer une personne outre mesure, c'est placer une statue sur un trop grand piédestal, c'est la rapetisser.
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)

Même loué, le vaniteux se croit sous-loué.
Citation de Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Celui qui n'aime que ceux qui l'écoutent, qui le louent, qui jamais ne le contredisent, n'est pas digne d'être aimé.
Citation de Johann Georg Zimmermann ; Les réflexions sur la solitude (1756)

Préfère l'ami qui t'avertit de tes fautes à celui qui te loue.
Citation de l'Afrique ; Les proverbes et pensées africaines (1989)

Il en est de la plupart des veuves comme de ces appartements à louer auxquels, par mégarde, on a laissé l'écriteau : lorsqu'on se présente pour les retenir, on est tout surpris d'apprendre que quelqu'un les occupe déjà.
Citation de Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)

Il ne faut se hâter, ni de louer personne, ni d'accuser à tort quand peut-être on soupçonne.
Citation de Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le vice le plus importun, après celui de censurer les autres, est celui de se louer soi-même.
Citation de Francis Bacon ; Les essais (1625)

Louer les gens des vertus qu'ils n'ont pas, c'est quelquefois les forcer à les avoir.
Citation de Nicolas Massias ; Les pensées et réflexions morales (1848)

La vanité la plus fine est celle qui nous porte à louer le mérite que nous croyons inférieur au nôtre.
Citation de Auguste de Labouïsse-Rochefort ; Les pensées et réflexions morales (1810)

On n'aime point à louer, mais quand on loue on ne loue jamais sans intérêt.
Citation de La Rochefoucauld ; Les réflexions ou sentences et maximes morales (1665)

Celui qui nous loue n'est jamais un sot à nos yeux.
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Qui ne fait le bien que pour être loué ne mérite point qu'on le loue.
Citation de Jean-François Marmontel ; Les leçons d'un père à ses enfants (1806)

Louer les qualités vraies ou supposées de celui que l'on veut séduire est un moyen usé, et qui peut inspirer de la méfiance ; mais louer ses actions ou ses réussites est un genre de flatterie contre lequel la raison a bien de la peine à se défendre.
Citation de Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'amour-propre (1808)

Lors même que nous sommes convaincus du peu de sincérité de ceux qui nous louent, nous leur savons gré du désir de nous plaire qu'ils montrent, et de l'exemple qu'ils donnent.
Citation de Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)

C'est un danger d'être trop loué, on ne fait plus rien pour l'être.
Citation de Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)

L'envieux ne loue jamais personne, de peur de se faire des égaux.
Citation de La marquise de Lambert ; L'avis d'une mère à son fils (1726)

On souffre patiemment d'être blâmé quelquefois quand on mérite ordinairement d'être loué.
Citation de Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

Aimez-moi, au lieu de me louer.
Citation de Julie de Lespinasse ; Les maximes et pensées (1776)

Il y a des gens qui louent la vertu, dans l'espoir secret que leur bouche l'avilira.
Citation de Madame Necker ; Les souvenirs et pensées (1784)

Mieux vaut se taire que de louer sans raison ce qui ne mérite pas de l'être.
Citation de Madeleine de Puisieux ; Les conseils à une amie (1751)

Seule la vérité sait louer sans flatterie.
Citation de Voltaire ; Lettre à M. De Cideville, le 12 avril 1733.

Qui loue tout n'est qu'un flatteur.
Citation de Voltaire ; Lettre à M. De Cideville, le 12 avril 1733.

Louer à outrance qui que ce soit est le propre du sot.
Citation de Voltaire ; Lettre à M. De Cideville, le 22 septembre 1733.

Celui-là seul sait louer, qui loue avec restriction.
Citation de Voltaire ; Lettre à M. De Cideville, le 12 avril 1733.