Les citations célèbres sur occuper (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Plus une femme est pensive, plus son cœur est occupé.
Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)
Occupe-toi de choses sérieuses, fait prédominer en toi l'esprit.
Jean Stobée ; Extraits, sentences et préceptes (Ve s. ap. J.-C.)
Si chacun s'occupait des autres, personne n'aurait à s'occuper de soi.
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
Quelque occupé que l'on soit, il y a des heures perdues qu'il faut employer dignement.
Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)
L'homme le plus estimable est celui qui ne s'occupe que de lui, sans jamais juger autrui.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
L'homme est trop occupé de lui-même pour s'apercevoir de tous les défauts de ses amis.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Combien de gens se font des affaires de tout, parce qu'ils ne savent s'occuper de rien.
Stanislas Leszczynski ; Le philosophe bienfaisant (1764)
On s'occupe rarement de ceux qu'on méprise, mais on veut toujours paraître mépriser ceux qu'on hait.
Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)
Quand on approche de la vieillesse, il ne faut s'occuper que du soin de faire un meilleur usage du temps qui reste à vivre, qu'on n'a fait de celui qu'on a vécu, et ne songer à son existence que pour se préparer à la perdre bientôt.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)
Il est bien important d'occuper ses premières années, c'est le seul moyen de savoir employer les dernières.
Madame Necker ; Les souvenirs et pensées (1784)
Le bien qu'une femme peut faire à son pays n'est pas de s'occuper de ce qui s'y passe, ni de donner son avis sur ce qu'on y fait, mais d'y exercer le plus de vertus qu'elle peut.
Sophie Cottin ; Claire d'Albe (1798)
Qui est toujours profondément occupé est au-dessus de tout embarras.
Friedrich Nietzsche ; Le gai savoir (1882 et 1887)
Dès aujourd'hui, sachez vous occuper, vous préviendrez l'ennui.
Jean-François Haumont ; L'homme riche et le paysan (1802)
On ne doit s'occuper que de ce qui nous regarde.
Hérodote ; Les histoires - Ve s. av. J.-C.
S'il est juste de s'occuper de certains progrès, il est urgent de se débarrasser d'un bagage de sottises.
Alphonse Karr ; Une vérité par semaine (1852)
Quand les femmes ne peuvent plus s'occuper d'amour pour leur compte, il faut qu'elles se mêlent au moins dans les amours des autres, soit pour les favoriser, soit pour les traverser.
Alphonse Karr ; Une histoire invraisemblable (1844)
Tout le monde veut avoir un ami, mais personne ne s'occupe d'en être un.
Alphonse Karr ; Une vérité par semaine (1852)
Dieu ne s'occupe pas des fins de mois.
Charles Péguy ; Les œuvres poétiques complètes (1941)
Plains les méchants, pour avoir le courage de t'occuper d'eux.
Anne Barratin ; Les pensées in Œuvres posthumes (1920)
Les plus occupés sont les sept péchés capitaux ; et jamais de grève !
Anne Barratin ; Les pensées in Œuvres posthumes (1920)
Les gens très occupés sont rarement malfaisants : ils n'ont pas le temps.
Charles Régismanset ; Le livre de mes amis (1921)
L'homme m'embête ! Si on l'écoutait, on ne s'occuperait que de lui !
René Barjavel ; Si j'étais Dieu (1976)
Je dois m'occuper d'être heureux.
Albert Camus ; L'État de siège (1948)
Ceux qui n'ont à s'occuper ni de leurs plaisirs ni de leurs besoins sont à plaindre.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)
Qui sait aimer et s'occuper est au-dessus de tout.
Voltaire ; Lettre à Mme Denis (1754)
Les filles élevées n'ont pas besoin de prodiges, mais d'un mari qui s'occupe de son ménage.
Honoré de Balzac ; Les ressources de Quinola, II, 12 (1842)
La haine, beaucoup plus encore que l'amour, ça occupe.
Hervé Bazin ; Vipère au poing (1948)
M'occuper d'argent me fait horreur : je paye à l'infini, pour n'avoir pas à m'en occuper.
Henry de Montherlant ; Tous feux éteints (1965)
Les préjugés occupent une partie de l'esprit et en infectent tout le reste.
Nicolas Malebranche ; La recherche de la vérité (1675)
Aimer, c'est perdre ; vaincre, c'est occuper qui vous lasse.
Louis Scutenaire ; Mes inscriptions (1943-1944)
L'homme trop occupé des femmes reçoit d'elles, un jour, sa punition.
Colette ; Chambre d'hôtel (1940)
La plupart des gens s'occupent plus des autres et de leurs propres affaires.
Alphonse Karr ; Agathe et Cécile (1853)
Chacun de son affaire, il se faut occuper.
Jean-François Collin d'Harleville ; Monsieur de Crac, XV (1791)
Quand on a des enfants, il faut s'en occuper, même quand on est débordé de besogne.
Alice Parizeau ; L'envers de l'enfance (1976)
On occupe le temps, on l'étire, on le tue mais on ne le gère jamais.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Autres dictionnaires à consulter :