Les citations soigner

Ce dictionnaire contient 35 pensées et citations soigner :

Les maladies de l'âme trouvent plus de docteurs pour en discourir que d'infirmiers pour les soigner.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
La coquette à son miroir fait acte de modestie ; en soignant ses charmes d'emprunt elle semble douter de la puissance de ses attraits naturels, de sa beauté.
Goswin de Stassart ; Les pensées et maximes (1780-1854)
Les gens qui sont insupportables en famille sont souvent ceux qui montrent le plus de bonne grâce à l'égard des étrangers. Ils sont un peu comme les criminels qui soignent leur alibi.
Albert Guinon ; Le Figaro, le 1 juin 1912.
Le jeune homme devrait toujours se pénétrer de l'idée que montrer des égards à la vieillesse, c'est soigner son propre avenir.
Goswin de Stassart ; Les pensées et maximes (1780-1854)
Si les femmes soignent tant leur beauté, c'est que les hommes ne les aiment guère qu'à cause de cela.
La marquise de Lambert ; Les maximes et pensées diverses (1733)
Reçois sans t’alarmer cette modeste rose qui, belle comme toi, n'a pas de rejetons. L'amour, qui soigne tout quand il fait quelque chose, pour achever ton sein lui vola ses boutons.
Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)
Les petits maux non soignés engendrent fatalement les maladies mortelles.
Victor Cherbuliez ; Après fortune faite (1896)
La médecine dite préventive à base de piqûres, vaccinations, cuti-réactions et autres interventions violentes dans l'organisme, est une vaste entreprise de démolition de l'individu et de l'espèce. En luttant contre cinq ou six maladies hypothétiques, elle prépare la voie à toutes les autres. Que la médecine se borne donc à soigner les malades, et fiche la paix aux bien portants.
René Barjavel ; Le journal d'un homme simple (1951)
Tu as beau soigner au mieux un serpent, à sa première fureur tu recevras ta rétribution.
Abu Shakour ; Les poèmes persans - Xe siècle.
Soigne ton courage comme l'ami le plus cher ; maintiens-le ferme et haut devant les événements ; ne l'affaiblis par aucune louange intime ; parle-lui toujours, non de ce qu'il a fait, mais de ce qu'il pourrait avoir à faire ; rajeunis-le par les plus beaux exemples ; implore-le contre toi-même.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
En toute chose, il faut soigner ses commencements, tout le reste en dépend.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Le serment d'Hippocrate fait obligation de soigner les autres, mais pas sa petite personne.
Philippe Bouvard ; Ma vie d'avant, ma vie d'après (2011)
Soigne ta réputation, non par vanité, mais pour ne pas nuire à ton œuvre.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
Il faut soigner son corps, sa santé, ses intérêts, non par égoïsme, mais par respect pour le prochain, qui ne peut ni se laver, ni se promener, ni se défendre à notre place.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 octobre 1872.
Quand on a le moral en compote, c'est le corps qu'il faut soigner.
Fréderic Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)
Il faut soigner sa réputation pour que la médisance ne la ternisse pas.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
La pauvreté est un grand mal dont on n'a pas encore trouvé de médecin pour le soigner.
Gabriel Marcel ; Le secret est dans les îles (1937)
On apprend à l'hôpital que l'homme qui se porte bien est une exception, qu'il faut non seulement s'accoutumer aux malades, mais les soigner sans jamais désespérer de leur guérison.
Victor Cherbuliez ; Noirs et rouges (1881)
Un cerveau bien soigné ne se fatigue jamais.
Jules Renard ; Journal du 17 octobre 1893.
L'art dentaire consiste à soigner les dents des clients et non à soigner la mise en terre des corps des défunts.
Pierre Dac ; Avec mes meilleures pensées (2012)
Le chien doit être plus intelligent que l'homme puisque, sans connaître la médecine vétérinaire ni la pharmacie, il soigne sa constipation en mangeant de l'herbe.
Philippe Bouvard ; Mes dernières pensées sont pour vous (2017)
Ayant admis mon irresponsabilité d'artiste, je soigne les responsabilités de mon cœur.
Jean Cocteau ; Journal d'un inconnu, De l'amitié (1953)
Serais-je assez vite morfondu et troussé, si je ne pouvais me soigner et me dorloter, car un rien m'endommage et m'abîme. J'étais jadis de porcelaine ; à présent je suis de papier soie. Tout m'imprègne, me gâte et me déchire. Sans être cacochyme, je suis si délicat que j'en deviens valétudinaire.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 20 janvier 1873.
Je suis épuisé corps et âme, me voilà obligé de me soigner comme un vieillard, l'énergie vivace de la jeunesse semble m'être fermée ; je suis une graine avortée avant terme.
Henri-Frédéric Amiel ; Lettre à Madame Amiel-Joly, le lundi 13 septembre 1841.
Si les femmes soignent leur beauté, c'est que nous ne les aimons guère qu'à cause de cela.
Alfred Bougeard ; Pailles et poutres (1877)
Deux choses à bien soigner pour être heureux : la conscience et le capital.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Il est plus salutaire de soigner sa volonté que sa beauté.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
La vraie dévotion est un bel arbre qu'il faut soigner pour qu'il porte des fruits.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des fruits - XIIIe siècle.
Une femme n'est destinée bien souvent qu'à soigner le pot au feu, et repriser le vieilles culottes.
Charles Fourier ; La théorie de l'unité universelle (1823)
L'amitié, c'est une bienveillance réciproque qui rend deux êtres soigneux l'un du bonheur de l'autre.
Platon ; Les fragments - IVe s. av. J.-C.
L'homme vraiment délicat est plus soigneux de la délicatesse d'autrui que de la sienne.
Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)
L'hypocondriaque est toujours pendu au cou du médecin qui le soigne avec douceur. Et le médecin ne peut le tranquilliser que comme il ferait avec un enfant, en lui donnant des pilules de mie de pain en guise de médicaments.
Emmanuel Kant ; Anthropologie (1798)
Quand son fils est malade, une mère ne le quitte pas un instant, elle veille sur son enfant, et le soigne avec le dévouement le plus admirable.
Madame de Sévigné ; Lettre au comte de Bussy-Rabutin (1687)
Mesdames, ne vous montez pas le cou ! Soignez-le !
Pierre Dac ; Du côté d'ailleurs - Ed. A. Martel (1953)
Les femmes qui soignent beaucoup leur toilette soignent peu la vertu.
Denys Caton ; Les distiques, Livre 4, V - IIIe s.

Autres dictionnaires à consulter :