Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur vieillard.

Les 96 pensées et citations sur vieillard. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur vieillard des quatre coins du monde :

Les vieillards sont en général moins affectés de la mort des jeunes gens que de celle de leurs contemporains, parce que celle-ci est une mise en demeure directe.
Benoît Champy - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1872)

Les vieillards aiment à mettre la mort de leurs contemporains sur le compte d'une imprudence, espérant bien être plus avisés et ne pas commettre la même faute.
Benoît Champy - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1872)

Chose étrange ! Malgré les infirmités qui l'accablent et celles qui le menacent, le vieillard tient plus à la vie que le jeune homme, et il en fait moins volontiers le sacrifice.
Benoît Champy - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1872)

Pour un vieillard c'est une grande consolation lorsqu'il repasse les années écoulées de sa vie, et de n'y trouver, à côté des erreurs, des faiblesses et des fautes si nombreuses qu'elles soient, le souvenir d'aucune méchante action.
Benoît Champy - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1872)

Les vieillards, trop souvent, sont un ennuyeux livre que l'on est malgré soi forcé de feuilleter ; avec eux le secret de vivre est de savoir les écouter.
Étienne Vigée - Œuvre : Les poésies, Aux vieillards (1813)

Il y a beaucoup de bonne grâce chez les jeunes gens à écouter les vieillards.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

J'ai toujours été frappé par l'insignifiance des centenaires. Ce sont en général de braves gens, qui n'ont rien fait de bien marquant dans leur vie. Mais ces vieillards ont duré. Alors, pour les récompenser de leur persévérance, on leur offre une petite fête.
Jean Dutourd - Œuvre : Les pensées et réflexions (1990)

Il est injuste et honteux de croire les vieillards égoïstes ; s'ils ne pensent qu'à eux, c'est qu'ils ont perdu tous ceux qui les aimaient.
Diane de Beausacq - Œuvre : Les pensées et maximes de la vie (1883)

Le vieillard blâme les sentiments du jeune homme parce qu'il oublie qu'il a été jeune : un fils qui serait exactement ce qu'était son père à son âge ne parviendrait même pas à le satisfaire.
Diane de Beausacq - Œuvre : Les pensées et maximes de la vie (1883)

Il faut au vieillard un appui de roseau pour promener ses dernières années sur la terre.
Victor Cherbuliez - Œuvre : La vocation du comte Ghislain (1888)

Lorsqu'un vieillard écrit ses pensées, il écrit ses mémoires.
Louis Joseph Mabire - Œuvre : Le dictionnaire de maximes (1830)

Il faut tromper les vieillards sur les approches de la mort, comme le fait la nature. Voyez un jeune homme et un vieillard planter des arbres : le jeune homme plante des arbres tous venus et déjà forts, et c'est déjà beaucoup qu'il les plante ; il n'a pas le temps d'attendre. Le vieillard n'est pas pressé, il plante de très jeunes arbres et dit : Ça me fera un joli couvert dans vingt ans.
Alphonse Karr - Œuvre : L'esprit d'Alphonse Karr (1888)

Le vieillard heureux est celui qui retrouve dans les souvenirs du passé l'accomplissement des espérances de sa jeunesse.
Félix Bogaerts - Œuvre : Les maximes, pensées et réflexions (1837)

Les bouchers sociaux devraient réserver leurs meilleurs morceaux aux vieillards attendant en vain la prise en charge par l'État de leurs prothèses dentaires.
Philippe Bouvard - Œuvre : Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

La sobriété poétise le vieillard, comme le clair de lune le paysage.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Le vieillard est un livre dont le temps a rongé la couverture, mais qui doit reparaître un jour revu et corrigé par son auteur.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Laisser un vieillard heureux de sa vieillesse et fier de n'être plus jeune est un des plaisirs les plus délicats que puisse se donner un bon cœur.
Alphonse Karr - Œuvre : L'esprit d'Alphonse Karr (1888)

Les vieillards, comme les femmes et les enfants, ne doivent pas abuser de leur faiblesse.
Alphonse Karr - Œuvre : L'esprit d'Alphonse Karr (1888)

Il faut traiter les vieillards avec un mélange d'égards qui rappelle qu'il y a pour tout le monde dans le vieillard : Un peu de père, un peu de magistrat, un peu d'enfant.
Alphonse Karr - Œuvre : L'esprit d'Alphonse Karr (1888)

Si un vieillard, autour duquel la mort a fait une morne solitude, sentait ses pertes comme on les sent dans la première moitié de la vie, un grand âge serait la plus terrible punition que la Providence pourrait infliger à l'homme.
Alphonse Karr - Œuvre : L'esprit d'Alphonse Karr (1888)

La jeunesse, en France, on ne l'admire que chez les vieillards.
Maurice Martin du Gard - Œuvre : Petites maximes et de caractères.

Couvre-feu : Interdit médiéval remis à la mode pour empêcher les nourrissons d'agresser les vieillards à la nuit tombée.
Philippe Bouvard - Œuvre : La belle vie après 70 ans (2002)

À force de dévorer toutes les gamines des yeux, les vieillards lubriques ont les paupières obèses.
Philippe Bouvard - Œuvre : Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

Délicate attention que de nommer pension ce qu'on verse aux vieillards afin de leur rappeler leurs plus jeunes années.
Philippe Bouvard - Œuvre : Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

La chute des cheveux permet aux vieillards de quitter ce monde dans l'état capillaire où ils étaient à leur entrée.
Philippe Bouvard - Œuvre : Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

Jadis, quand un vieillard racontait toujours la même histoire, on le soupçonnait de gâtisme. Aujourd'hui, on se félicite qu'il n'ait pas Alzheimer.
Philippe Bouvard - Œuvre : Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

La vertu dont les vieillards nous sachent le plus de gré est la patience : celui qui écoute attentivement leurs longs récits, leurs plaintes éternelles, a trouvé la voie de leur cœur.
Horace Raisson - Œuvre : Le manuel de la politesse et des manières (1828)

Les vieillards, dit-on, retombent en enfance, mais pas de bien haut !
Paul Masson - Œuvre : Les pensées d'un Yoghi (1896)

Le sommeil d'un vieillard, c'est sacré ; ne jamais le déranger surtout, il répète !
Frédéric Dard - Œuvre : La queue en trompette (1997)

Vieillard qui dort est près de la mort.
Frédéric Dard - Œuvre : Sauce tomate sur canapé (1994)

Pour penser en vieillard, j'attends d'être vieux.
François Ponsard - Œuvre : L'honneur et l'argent (1853)

Ah les belles-filles ! comme elles peuvent faire sans le savoir, descendre avec douleur les vieillards au sépulcre. Qu'il est dur et amer de vieillir, dans la plupart des cas !
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 3 novembre 1872.

Il faut que les vieillards soient bons ; sinon, ils seraient malheureux : il ne leur reste que le bonheur des autres.
Diane de Beausacq - Œuvre : Les pensées et maximes de la vie (1883)

Le vieillard tient à être choyé plus qu'à être aimé.
Eugène Marbeau - Œuvre : Les remarques et pensées (1901)

Le vieillard a des habitudes plus que des affections.
Eugène Marbeau - Œuvre : Les remarques et pensées (1901)

Si les vieillards tiennent tant à la vie, c'est que la mort les arracherait à leurs habitudes.
Eugène Marbeau - Œuvre : Les remarques et pensées (1901)

Le besoin de retrouver une espérance ramène à Dieu les vieillards.
Eugène Marbeau - Œuvre : Les remarques et pensées (1901)

Les vieillards sont comme les vins que le temps a rendus aigres ou qu'il a bonifiés.
Félicité de Genlis - Œuvre : Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

Le plus noble rôle du vieillard est d'applaudir au triomphe de l'homme qu'il avait encouragé enfant ; c'est d'admirer l'idée enfin éclose qu'il avait vue en germe ; c'est d'assister du moins, calme et souriant, aux mouvements nécessaires qui s'effectuent sans lui, mais sous son regard, et d'augurer, par la vue de son expérience, les autres mouvements qui en sortiront un jour.
Louis-Auguste Martin - Œuvre : L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Le vieillard, avec ses souvenirs, ressemble au chêne décrépit de nos bois. Ce chêne ne se décore plus de son propre feuillage, mais il couvre quelquefois sa nudité de plantes étrangères qui ont végété sur ses antiques rameaux.
François-René de Chateaubriand - Œuvre : René, ou les Effets des passions (1802)