Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur les douleurs (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

C'est dans les longs jours qu'on souffre les grandes douleurs.
Fernando de Rojas ; La Célestine - XVIe siècle.
Le temps n'est propice qu'aux douleurs.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
La femme est encore plus indispensable à l'homme dans ses douleurs que dans ses joies.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Les douleurs inouïes sont la limite des douleurs, de même que les joies extrêmes sont la limite des joies.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Le temps, qui efface la beauté, efface aussi l'empreinte de nos douleurs.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
La pitié est un sentiment de nos propres maux dans les douleurs d'autrui.
Abbé Roubaud ; Les nouveaux synonymes français (1786)
La somme des douleurs pour chaque âme est proportionnelle à son degré de perfection.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 26 décembre 1868.
Les faibles douleurs trouvent des expressions, les grandes douleurs sont muettes.
Nicolas Massias ; Les pensées et réflexions morales (1848)
Pour les hommes énergiques, les grandes douleurs et les grandes joies sont comme de hautes montagnes, d'où ils découvrent tout le cours de la vie.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
On voit quelquefois pendant le jour l'étoile du soir et du matin briller à côté du soleil lorsque ce dernier est obscurci par quelque nuage. Sublime allégorie ! Lorsque la vie s'assombrit pour nous par de trop grandes douleurs, la jeunesse et la mort, l'étoile du soir et du matin, se montrent à nous fort distinctement.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
L'âme résiste bien plus aisément aux vives douleurs qu'à la tristesse prolongée.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)
Par de légères douleurs on apprend à supporter les grandes.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)
Que ma mort ne soit pas sans larmes afin qu'en mourant je laisse à mes amis des douleurs et des gémissements.
Jean Stobée ; Extraits, sentences et préceptes (Ve s. ap. J.-C.)
Il est des douleurs qui tuent, mais il en est de plus cruelles qui nous laissent la vie, sans jamais nous permettre d'en jouir.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Les douleurs que l'amitié ne peut ni comprendre ni soulager s'épanchent dans le sein de Dieu.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Il est des douleurs où viennent se briser toutes les consolations humaines.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Les plaisirs de l'âme allongent la vie autant que les douleurs l'abrègent.
Nicolas Massias ; Les pensées et réflexions morales (1848)
Les grandes douleurs ne sont muettes que pour les sourds.
Nicolas Massias ; Les pensées et réflexions morales (1848)
Rien n'est moins utile que les douleurs d'une chose sur laquelle on n'a plus aucun pouvoir.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 3 février 1672.
Douleurs d'amour font mal nuit et jour.
Maxalexis ; L'indifférence (2011)
Il est des douleurs qui ne pleurent qu'à l'intérieur.
Jean-Jacques Goldman ; Puisque tu pars (1987)
Le grand art de consoler les douleurs, c'est s'en distraire avec délicatesse. L'amour y est plus habile que l'amitié. L'âme affligée n'est point en garde contre sa muette éloquence, tandis qu'elle se cabre et regimbe contre les discours, même les plus insinuants, de l'amitié.
Marie d'Agoult ; Les esquisses morales (1849)
Repents-toi de ta faute, Dieu voit tes douleurs, sa foudre s'éteint dans tes pleurs.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)
Qui à sa santé ne porte un soin extrême, ne peut de ses douleurs accuser que lui-même.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
Les douleurs, sourdes à la raison, écoutent le temps qui les emporte et les endort de lassitude.
Nicolas Massias ; Les pensées et réflexions morales (1848)
Il n'y a de véritable mal dans la vie que les grandes douleurs, tout le reste est dans l'imagination.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 7 mai 1672.
Dans les grandes douleurs, on s'étonne toujours de voir que le temps et le monde marchent toujours.
Julie de Lespinasse ; Les maximes, réflexions et pensées (1776)
Il est des douleurs qui isolent du reste du monde. L'état de celui qui en est atteint ressemble si peu à ce que les autres lui en disent, qu'il ne comprend même plus la langue qu'on lui parle.
Sophie Cottin ; Malvina (1800)
Il est des douleurs que le temps ne peut guérir.
Sophie Cottin ; Claire d'Albe (1798)
Les douleurs de l'enfantement sont pour les femmes les remords de la volupté.
Sophie Arnould ; Les pensées, maximes et anecdotes (1740-1802)
L'amour est la source de toutes nos joies mais aussi de nos douleurs.
Ludwig Feuerbach ; Les pensées sur la mort et l'immortalité (1830)
Sommes-nous tous condamnés à ne percevoir que ce qui résonne avec nos douleurs.
Alexandre Jardin ; Des gens très bien (2011)
Les pires douleurs sont celles qu'on s'inflige.
Philippe Besson ; Un garçon d'Italie (2003)
S'il est peu de véritables douleurs, les véritables consolateurs sont encore plus rares.
Joseph de Maistre ; La lettre à la marquise de Costa (1794)
Les véritables douleurs ne veulent point être distraites.
Joseph de Maistre ; La lettre à la marquise de Costa (1794)
Les faibles soucis qui nous viennent après de grandes douleurs nous font pitié ; nous rions de leur atteinte et les défions de nous accabler. Mais si la douleur se repose enfin, il est sage de ne la point réveiller.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
II est des plaisirs vivement sentis par celui que la maladie paraît devoir accabler ; il se compose un bonheur et des jouissances, dont lui seul peut avoir l'idée ; un changement de position, une permission de manger certains aliments, sont des événements qui remplissent de joie un malade, et qui suspendent momentanément ses douleurs.
Gabriel Sénac de Meilhan ; Les pensées détachées (1795)
Une part des douleurs, parfois, s'écoule avec les pleurs.
Victor Hugo ; Le Roi s'amuse, III, 4 (1832)
L'enfant est turbulent, égoïste, sans douceur et sans patience ; et il ne peut même pas, comme le pur animal, comme le chien et le chat, servir de confident aux douleurs solitaires.
Charles Baudelaire ; Le spleen de Paris, Les veuves (posthume, 1869)
Il y a des douleurs que l'on peut avouer, il est des souffrances dont on peut réellement être fier.
Aldous Huxley ; Contrepoint (1926)
Vieilles douleurs, pluie de malheur.
Dicton français ; Adages et dictons français (1728)
Chaque homme est seul et tous se fichent de tous, et nos douleurs sont une île déserte.
Albert Cohen ; Le livre de ma mère (1954)
Comme les grandes douleurs, les grandes reconnaissances sont muettes.
Albert Brie ; Le mot du silencieux (1978)
Pleurer me décharge de toutes mes douleurs.
André Gide ; Charles-Louis Philippe (1911)
N'oubliez jamais que les fautes sèment les douleurs.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Qu'il est difficile de feindre la gaîté dans le sein des douleurs !
Évariste de Parny ; La rechute (1778)
Il n'y a point d'éternelles douleurs.
Carmontelle ; Les proverbes dramatiques, XXXII (1781)
Il y a autant de douleurs dans l'amour que de coquillages sur la plage.
Ovide ; L'art d'aimer, II, 519 - env. 2 ap. J.-C.
Mon Dieu ! combien de douleurs peuvent entrer dans notre âme.
Marivaux ; La vie de Marianne (1740)
Le temps guérit les douleurs et les querelles.
Blaise Pascal ; Les pensées (1670)
Au chaudron des douleurs, chacun porte son écuelle.
Henri Estienne ; Les prémices (1594)

Thèmes de rubriques en rapport :