Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur douleurs.

Les 93 pensées et citations sur douleurs. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur douleurs des quatre coins du monde :

Les douleurs profondes sont comme la mer, elles avancent, creusent toujours davantage.
Eugénie de Guérin - Œuvre : Journal intime, le 22 juillet 1839.

L'amour de deux êtres en ce monde n'est souvent que le privilège de se donner l'un à l'autre les plus grandes douleurs.
Charles-Augustin Sainte-Beuve - Œuvre : La volupté (1834)

Les douleurs fondent sur les grandes âmes comme les tempêtes sur les montagnes. Mais là elles se réfractent et fertilisent les plaines !
Alexandre Weill - Œuvre : Le petit trésor d'esprit (1874)

Le Ciel, dans nos douleurs, sur nos jours passagers sème au moins quelques fleurs.
Jean-François Ducis - Œuvre : Othello, V, 2 (1792)

En est-il de l'amour comme des douleurs physiques, que l'on oublie à la seconde où elles cessent, qui nous apparaissent comme un mauvais rêve ?
Jean Dutourd - Œuvre : Les pensées et réflexions (1990)

Comme les grandes douleurs, les grandes haines se taisent.
Gustave Vapereau - Œuvre : L'homme et la vie (1896)

La philosophie émousse les douleurs, mais en contre-partie, elle affadit le bonheur. Un stoïcien vrai n'est jamais malheureux ; jamais heureux non plus. Bref, le philosophe n'est pas si philosophe qu'il croit.
Jean Dutourd - Œuvre : Les pensées et réflexions (1990)

On passe son temps à désirer des douleurs qu'on n'a pas, par comparaison avec celles qu'on a.
Jean Dutourd - Œuvre : Les pensées et réflexions (1990)

La douleur de l'âme paralyse comme les douleurs physiques, c'est-à-dire qu'elle occupe entièrement, qu'elle tend un rideau devant le monde, qu'elle tue tout désir autre que celui de ne plus souffrir.
Jean Dutourd - Œuvre : Les œuvres romanesques (1979)

Jouis de ce que le chagrin te laisse ; si les douleurs sont passées, les douleurs sont douces.
Johann Wolfgang von Goethe - Œuvre : Les maximes et réflexions (1749-1832)

L'homme se console de bien des douleurs ; le courage commence l'œuvre, l'habitude la continue, le temps l'achève.
Diane de Beausacq - Œuvre : Les pensées et maximes de la vie (1883)

Nos douleurs ennuient ceux qu'elles n'attristent pas.
Diane de Beausacq - Œuvre : Les pensées et maximes de la vie (1883)

Les rides sont les chevrons qui attestent l'ancienneté des douleurs.
Adolphe d'Houdetot - Œuvre : Dix épines pour une fleur (1853)

Les plus violentes douleurs, quand elles sont de peu de durée, se peuvent souffrir sans murmures, et les plus petites, quand elles sont continues, ne se peuvent endurer sans se plaindre.
Madeleine de Scudéry - Œuvre : Lettre à Mlle Paulet, le 10 décembre 1645.

Quand la saison d'aimer se dépouille de fleurs, adieu jeunes plaisirs pour passer aux douleurs.
Louis Belmontet - Œuvre : Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'homme bon s'unit aux douleurs d'autrui aussi étroitement que l'égoïste à sa propre personne.
Arthur Schopenhauer - Œuvre : Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)

Dans nos grandes douleurs, la consolation nous semble d'abord un blasphème ; mais nous avons beau nous raidir contre son secours, elle est décrétée : petit à petit, elle fera son œuvre.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Les grandes douleurs ont quelque chose de sacré, la pitié même les profane par sa présence.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Le comte Kostia (1863)

L'ingratitude qui se glisse au fond de notre cœur y engendre des douleurs secrètes.
Johann Wolfgang von Goethe - Œuvre : Les maximes et réflexions (1749-1832)

Tous nos plaisirs sont faux et nos douleurs certaines ; pour un bien ici-bas, les maux sont par centaines.
François de Neufchâteau - Œuvre : Les pensées et maximes (1750-1828)

Les grandes douleurs sont les serres chaudes de l'âme.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Noirs et rouges (1881)

Bien peu de personnes sont capables de deviner les douleurs des autres, et l'homme froid ne voit pas la pointe du dard caché dans un cœur malade.
Johann Georg Zimmermann - Œuvre : Les réflexions sur la solitude (1756)

Les grandes douleurs se taisent, les petites se plaignent.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon - Œuvre : Léonard de Vinci et Poussin (1712)

Maman, dit le petit étourdi, comment se font les enfants ? Mon fils, répond la mère sans hésiter, les femmes les pissent avec des douleurs qui leur coûtent quelquefois la vie.
Jean-Jacques Rousseau - Œuvre : Émile, ou De l'éducation (1762)

Aux grandes joies les grandes douleurs.
Sully Prudhomme - Œuvre : Journal intime, le 13 février 1865.

Il faut, en état de déréliction, regarder autour de soi : d'autres douleurs s'exhalent, et cela console.
Rémy de Gourmont - Œuvre : Les histoires magiques (1894)

Toujours un peu de faste entre dans nos douleurs !
Raymond Brucker - Œuvre : Maria de Valréas (1841)

Il n'est pas de véritables douleurs que le temps n'adoucisse.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

Où est l'amour il n'y a point de nuages, point de douleurs.
Pierre-Jules Stahl - Œuvre : Ce que c'est que l'amour (1853)

Je me sens de plus en plus malade. Depuis deux ans et demi, mes douleurs vont en s'augmentant. Cela agit sur mon moral. Le goût de tout diminue, je ne vis plus que par éclaircies. Moi qui avais déjà si peu de ressort. Jolie vie, si cela continue.
Paul Léautaud - Œuvre : Le journal littéraire (1968)

Confier ses douleurs, c'est abattre un des murs du sanctuaire ; avec le soleil, pénètrent les regards profanes et la poussière du chemin.
Henri Boucher - Œuvre : Les pensées, maximes et réflexions (1866)

Certaines douleurs sont comme des portes hautes ; il n'y a que les grands fronts qui s'y meurtrissent.
Henri Boucher - Œuvre : Les pensées, maximes et réflexions (1866)

Les grandes douleurs contiennent de l'accablement, elles découragent d'être.
Victor Hugo - Œuvre : Les misérables (1862)

Ce qu'il y a de plus doux au monde, c'est d'abriter la tristesse d'un être bien-aimé, c'est d'être le refuge de ses douleurs.
Rodolphe Töpffer - Œuvre : Le presbytère (1839)

L'égoïste n'aime pas les lectures tristes, il ne consent à s'attendrir que sur ses propres douleurs.
Eugène Marbeau - Œuvre : Les remarques et pensées (1901)

Les douleurs causées par l'amour sont indivisibles et infinies comme l'amour lui-même.
Johann Wolfgang von Goethe - Œuvre : La fille naturelle (1804)

Il est des moments dans la vie où l'on souhaite avec ardeur de fortes commotions pour se tirer de petites douleurs.
Alfred de Vigny - Œuvre : Cinq-Mars (1826)

Les douleurs ne sont pas éternelles ; il faut tôt ou tard qu'elles finissent, parce que le cœur de l'homme est fini. C'est une de nos grandes misères ; nous ne sommes pas même capables d'être longtemps malheureux.
François-René de Chateaubriand - Œuvre : Atala, ou les Amours de deux sauvages (1801)

Il y a des douleurs physiques dont la violence, parvenue à un degré intolérable, tient l'action de la sensibilité quelque temps interrompue. On ne sent plus, on ne souffre plus, on n'est pas mal.
Charles Nodier - Œuvre : Souvenirs de jeunesse, Clémentine (1832)

Il est des douleurs si tenaces qu'elles ont l'air de défier le temps.
Anne Barratin - Œuvre : Les pensées in Œuvres posthumes (1920)