Les citations célèbres sur élever (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

L'humilité est le contrepoids de l'amour-propre qui cherche à s'élever.
Citation de David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)

Le plus grand avantage qu'on puisse procurer à des enfants, c'est de les bien élever.
Citation de l'Orient ; L'Orient en maximes et proverbes (1909)

Il est contre la prudence d'élever quelqu'un aux grands emplois avant qu'il ait passé par les petits.
Citation de Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.

Les âmes élevées songent plutôt aux grandes choses qu'à celles qui ne sont qu'utiles.
Citation de Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.

En présence de ceux qui les ont élevés, le court parler sied bien aux enfants réservés.
Citation de Sophocle ; Acrisius - Ve s. av. J.-C.

Quiconque s'élève d'une manière honteuse descend plus rapidement qu'il n'est monté.
Citation de Fernando de Rojas ; Les maximes et pensées (1541)

On rencontre des animaux si bien élevés qu'il est honteux pour les hommes d'être aussi mal dressés.
Citation de Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)

Élever une fille c'est élever la société elle-même, car la société procède de la famille, dont l'harmonie est la femme.
Citation de Jules Michelet ; La femme (1859)

L'amour, comme l'aérostat, nous élève au-dessus des nuages, mais en nous exposant à tomber de si haut, il nous laisse privé de parachute.
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)

On vit d'autant mieux qu'on s'élève.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1852)

Plus on est élevé, plus on doit craindre de chuter.
Citation de Napoléon Bonaparte ; Les maximes et pensées (1769-1821)

L'homme bien élevé est plus satisfait du mérite d'autrui que du sien.
Citation de Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)

En élevant un enfant, songez à sa vieillesse.
Citation de Joseph Joubert ; De l'éducation, XXIII (1866)

Bien des hommes ne s'aperçoivent pas que, pendant qu'ils croient élever leur enfant, leur enfant les élève. J'ai vu de ces éducations à rebours qui, bien qu'un peu tardives, avaient porté d'excellents fruits !
Citation de Marie d'Agoult ; Les esquisses morales (1849)

On inflige sans s'en douter à l'enfant qu'on élève dans la famille un odieux supplice : celui de vivre perpétuellement avec des êtres d'un autre âge. La nature veut que l'homme vive en société de ses contemporains. Quelle tristesse n'envahirait pas notre âme si nous étions condamnés à la compagnie exclusive de vieillards voisins de la caducité ! L'enfant souffre, par notre continuelle présence, des peines analogues.
Citation de Marie d'Agoult ; Les esquisses morales (1849)

La destinée de la femme est de plaire à l'homme qu'elle aime, et d'élever sa famille.
Citation de Nicolas Massias ; Le rapport de la nature à l'homme (1823)

Ainsi que l'homme, la femme doit être élevée pour sa destination.
Citation de Nicolas Massias ; Le rapport de la nature à l'homme (1823)

Celui-là a été bien élevé qui peut seul achever son éducation.
Citation de Nicolas Massias ; Le rapport de la nature à l'homme (1823)

Les enfants bien élevés doivent à leurs parents le bonheur dont ils jouissent.
Citation de Madeleine de Puisieux ; Les conseils à une amie (1751)

On s'élève au-dessus de tous quand on n'estime ni ne craint rien.
Citation de Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)

Le plus grand plaisir que l'élévation donne, c'est celui de faire du bien.
Citation de Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)

Quand on n'est pas fort élevé au-dessus de sa fortune et de son rang, on ne les mérite pas.
Citation de Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)

L'homme ne s'élève que par ses erreurs.
Citation de Friedrich Nietzsche ; Le gai savoir (1882 et 1887)

Les honneurs sont des échasses qui vous élèvent sans vous grandir.
Citation de Charles Dollfus ; La nature humaine (1868)

Les femmes élèvent souvent les petites choses, les hommes souvent abaissent les grandes.
Citation de Charles Dollfus ; La nature humaine (1868)