Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur agréable

Ce dictionnaire contient 61 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot agréable :

Le premier culte qui soit agréable à Dieu, c'est d'être juste, bienfaisant, de rester fidèle à sa parole, de sacrifier sans hésitation et sans murmure son intérêt à son devoir ; de ne pas dégrader en soi par des lâchetés ou des bassesses le noble caractère de l'humanité, d'éviter avec scrupule toute occasion de blesser les droits d'autrui ; de chercher, au contraire, l'occasion de se sacrifier au bonheur de ses semblables ; de se faire un cœur bienveillant pour toutes les créatures de Dieu, et de laisser après soi des exemples de vertu et un souvenir sans tache.
Jules Simon ; Le devoir (1854)
Il faut toujours faire ce qui est agréable. Je n'ai eu de difficultés dans ma vie qu'à trouver ces choses agréables, que je n'ai jamais hésité à suivre quand je le pouvais. On peut rarement et il faut en profiter.
Rémy de Gourmont ; Les lettres intimes à l'Amazone (1926)
Pour être utile à tous, l'homme d'État prend son parti de n'être agréable à personne.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Il y a des lieux agréables à voir, à habiter, où l'âme ne prend pas de racines.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Comment peut-on se passionner pour tant de petites choses quand il est si agréable de leur être indifférent ?
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il n'y a rien au monde qui ne soit sujet au changement ; ce qui est agréable aujourd'hui ne l'est pas demain : le gouvernement le plus doux devient fâcheux, la grandeur la moins vaine paraît superflue et la meilleure compagnie est ennuyeuse quand elle est ordinaire.
Chevalier de Méré ; Les maximes et sentences (1687)
La beauté est le don d'être agréable sans se donner de peine, en passant.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Il est agréable d'être loué par quelqu'un qui se connaît bien en mérite.
Marie du Deffand ; Les maximes et pensées (1780)
L'esprit s'attache, par paresse et par constance, a ce qui lui est facile ou agréable.
Citation de la sagesse populaire ; Le recueil d'apophtegmes et axiomes (1894)
L'espérance est la plus douce des passions, elle contribue à nous faire vivre agréablement.
Charles de Saint-Évremond ; Les pensées, sentiments et maximes (1740)
L'argent est un mal, bien sûr, mais un mal nécessaire, et souvent agréable. Je n'ai pas détesté m'en servir, mais j'ai toujours refusé de le servir.
Jean d'Ormesson ; Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit (2013)
Il y a des jours où tout est agréable : on ne rencontre que de beaux visages, on ne frôle que de jolies tailles, on n'a que de bonnes pensée.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La vanité qui consiste dans le désir de plaire ou de se rendre agréable aux autres est une demi-vertu, car c'est évidemment une demi-humilité et une demi-charité.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1866)
Ceux qui se louent sont très agréables à côté de ceux qui se plaignent.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Pour être agréables aux autres, nos qualités ne doivent pas peser plus que leur poids.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Il est agréable de donner de l'argent, il est insupportable de payer.
Albert Guinon ; Le Figaro, le 6 mai 1911.
Il ne manque pas de femmes agréables qui ne demandent qu'à adoucir la peine de ceux qui souffrent ; au point de vue de l'amour, toute femme est doublée d'une sœur de charité.
Maxime Du Camp ; Les forces perdues (1867)
Il n'est rien de plus agréable que le contentement que donne toujours le point final.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 20 mars 1852.
Il n'y a pas moyen de vivre agréablement si l'on ne vit pas avec prudence.
Épicure ; Les lettres à Ménécée - IIIe s. av. J.-C.
Aucun moment n'est le bon, sauf pour les choses agréables !
Woody Allen ; Dieu, Shakespeare et moi (1975)
Les sots me réjouissent, et les gens d'esprit me contentent. J'ai envie de leur plaire, je m'accommode de tout pour me rendre agréable dans la société.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Socrate, Alcibiade et Timon (1712)
L'éloquence est un talent souvent pernicieux, quelquefois utile, et toujours agréable.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
J'ai donné tout ce que mon cœur contenait d'amour, il ne m'en reste plus, et mon devoir est de prévenir celles qui pourraient m'en demander encore. Je ne dis pas que plus tard je n'aurai point quelque liaison, mais ce que je peux certifier, c'est que ce ne sera pour moi qu'un échange d'agréables galanteries où la vraie tendresse, c'est-à-dire l'amour, m'aura pas sa part.
Maxime Du Camp ; Les forces perdues (1867)
La conformité des mœurs, des sentiments et des goûts nous rend toujours agréables à ceux avec lesquels nous vivons.
Pierre-François Guyot Desfontaines ; Les réflexions, maximes et pensées (1757)
Il n'y a pas de mal à se faire du bien, et faire l'amour est un passe-temps agréable.
Philippe Besson ; Patient zéro (2016)
C'est un trait curieux, dans les choses de l'amour, que les femmes qui ont le caractère le plus odieux soient celles qui y sont le plus agréables. Leur passion passe tout naturellement du besoin de tourmenter à l'ardeur amoureuse la plus vive. On paie ainsi par le premier les agréments de la seconde. Qui se plaindrait du marché ? La tiédeur dans l'amour, ce n'est plus l'amour.
Paul Léautaud ; Passe-Temps (1928)
Il y a beaucoup de profit à vivre avec des gens qui n'ont pas de mémoire. Chaque fois qu'on leur dit quelque chose d'agréable ils l'oublient : l'impression reste ; elle redouble toutes les fois qu'on recommence, et l'on recommence autant de fois qu'on veut !
Charles-Joseph de Ligne ; Mes écarts ou ma tête en liberté (1796)
Les manières agréables et prévenantes donnent une bonne opinion des gens.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
L'amour est la plus agréable des folies, elle ne dure jamais assez.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
La vertu est semblable aux parfums qui rendent une odeur plus agréable lorsqu'ils sont agités.
Francis Bacon ; Essais de morale et de politique (1597)