Les citations temps c'est... (2)

Les citations et mots d'auteurs :

Le temps n'est que l'espace entre nos souvenirs.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 21 janvier 1866.
Le temps est un maître qui enseigne toutes choses.
Eschyle ; Prométhée enchaîné - Ve s. av. J.-C.
Le temps met au jour la vérité : souvent elle se montre lorsqu'on ne pense pas à la chercher.
Ménandre ; Les fragments - IVe s. av. J.-C.
Le temps est un vieil artisan qui gâte et empire tout ce qu'il touche.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Le temps n'est propice qu'aux douleurs.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Le temps ruine nos espérances ; occupé du présent, il s'envole d'une aile rapide.
Euripide ; Hercule furieux - Ve s. av. J.-C.
Le temps d'une vie est le temps d'un sourire de nouveau-né, c'est bref et ça ne s'éteint plus.
Christian Bobin ; Un assassin blanc comme neige (2011)
Le temps est un torrent à qui rien ne résiste, il entraîne tout par sa rapidité.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur le temps (1652)
Le temps, qui permet la réflexion, ne la donne à personne.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Le temps découvre tout.
Jean Stobée ; Extraits, sentences et préceptes (Ve s. ap. J.-C.)
Le temps qui cicatrise les plaies, par compensation, creuse les rides.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Le temps est un crible qui trie les réputations et jette les médiocrités dans la poussière.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Le temps qu'il fait ou qu'il va faire est devenu plus important que les problèmes de notre temps.
Philippe Bouvard ; Mille et une pensées (2005)
Le temps emporte sur son aile, et le printemps et l'hirondelle.
Alfred de Musset ; Les premières poésies, À Juana (1831)
Le temps, cette image mobile de l'immobile éternité, crée, renouvelle, et détruit tout.
Louis-Philippe de Ségur ; Le repos (1816)
Le temps, c'est de la poudre d'or, des dents d'éléphant et des plumes d'autruche. La vie est courte, il faut, sans perdre un moment, négocier et naviguer, afin de gagner des richesses, pour vieillir heureux et respecté.
Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)
Le temps remet toujours les gens à leur place.
Sacha Guitry ; Théâtre, je t'adore (1958)
Le temps a deux ailes : l'une essuie nos larmes, l'autre emporte nos joies.
Jules Sandeau ; Marianna (1839)
Le temps est trop précieux pour être dépensé inutilement.
Maxalexis ; La vie est courte (2013)
Le temps tourne comme tourne la chance.
Jean-Jacques Goldman ; La pluie (2001)
Le temps, disent les paresseux, est l'ennemi irrévocable de toutes choses.
Jean-Baptiste de La Roche ; Les pensées et maximes (1843)
Le temps est le plus grand des innovateurs.
Francis Bacon ; Les essais (1625)
Le temps découvre les secrets, le temps confirme les bons conseils.
Jacques-Bénigne Bossuet ; La politique tirée de l'écriture sainte (1709)
Le temps est un monstre qui fait peur, et qui du poids de ses pas qui nous écrasent, chaque heure qui sonne nous menace de sa terrible faux, dont il est armé.
Louis-Philippe de Ségur ; Le temps (1816)
Le temps est l'étoffe dont notre vie est faite ; c'est le bien dont nous devrions être le plus économes, et c'est pourtant celui que nous dépensons le plus follement, que nous perdons avec le moins de regret, et que nous nous laissons voler le plus facilement.
Louis-Philippe de Ségur ; Le temps (1816)
Le temps est le plus grand médecin de tous les maux.
Ménandre ; Les maximes et pensées morales - IVe s. av. J.-C.
Le temps est précieux, mais on n'en connaît pas le prix ; nous ne savons qu'en faire, nous en sommes embarrassés, tandis que nous devrions être si circonspects sur son usage et son bon emploi.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Le temps est un grand indiscret, il découvre tout.
Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)
Le temps use la patience.
Gabriel Girard ; Les synonymes français (1736)
Le temps est invention, ou il n'est rien du tout.
Henri Bergson ; L'évolution créatrice (1907)
Le temps seul suffit à nous user.
Anatole France ; Monsieur Bergeret à Paris (1901)
Le temps, dans sa fuite, blesse ou tue nos sentiments les plus ardents et les plus tendres.
Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)
Le temps est une chaîne ; plus tu fuis, plus la chaîne que tu traînes devient longue et pesante.
Adam Mickiewicz ; Les maximes et sentences (1798-1855)
Le temps rend plus aimable et plus confiant.
Robert Sabatier ; Diogène (2001)
Le temps et l'à-propos sont les meilleurs auxiliaires du génie.
Goswin de Stassart ; Les pensées et maximes (1780-1854)
Le temps n'est rien si on ne le pense.
Alain ; Les saisons de l'esprit (1935)
Le temps nous presse sans trêve vers le trou final.
Pierre Desproges ; Vivons heureux en attendant la mort (1983)
Le temps passe et fauche à l'aveuglette.
Georges Brassens ; P... de toi (1954)
Le temps est de toutes les propriétés celle qu'il faut le plus garantir contre l'invasion.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)
Le temps est le père de la vérité.
François Rabelais ; Pantagruel (1532)
Le temps, ce grand consolateur, apaise un peu la douleur.
Jean-François Haumont ; Le chien trop regretté (1802)
Le temps file comme un éclair.
Benoît Lacroix ; La religion de mon père (1986)
Le temps, loin d'enrichir l'être, accumule les déceptions et les échecs.
Jacques Audiberti ; Toujours (1943)
Le temps de la jeunesse est celui des folies.
Louis Pauwels ; Les dernières chaînes (1997)
Le temps fortifie la vérité.
Pierre Larousse ; La lexicologie des écoles (1857)
Le temps met au jour la vérité.
Sénèque ; De la colère, II, 22 - env. 47 ap. J.-C.
Le temps use l'erreur et polit la vérité.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

Autres dictionnaires à consulter :