Les citations célèbres sur pleurer (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Quand on pleure la mort d'une personne aimée, n'est-ce pas plutôt l'infortune de sa propre vie que l'on pleure ?
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Il n'y a pas de honte à pleurer, ça soulage le cœur !
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Si tu ris de ce qui fait rire les autres, sache donc aussi pleurer de ce qui les fait pleurer.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
N'accuse pas de manque de sensibilité celui qui ne saurait pleurer faute de larmes.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
On ne voudrait pas faire mourir quelqu'un, sans doute, mais lorsque ce quelqu'un est mort et qu'on la suffisamment pleuré, on pleurerait presque le chagrin de le voir revenir.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
On pleure ceux qui ne sont plus, on devrait pleurer ceux qui auraient dû être.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Il ne faut pas faire de la douleur un idiome étranger, si l'on est Français, il faut pleurer en français.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Les femmes ressemblent fort aux enfants qui tombent et se relèvent sans pleurer s'il n'est personne autour d'eux pour les plaindre et les consoler.
Jules Sandeau ; Fernand (1844)
L'homme pleure, et voilà son plus beau privilège ; au cœur de ses égaux la pitié le protège.
Jacques Delille ; La pitié (1803)
On dit que l'homme est né pour pleurer car il pleure en naissant ; c'est comme si l'on disait qu'on ne va au spectacle que pour payer, car on paie en entrant.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Il y a des femmes qui ne savent point tirer parti de leur douleur et pleurent de façon à se rendre le nez rouge et à se décomposer la figure comme les mascarons qu'on voit aux fontaines : c'est un grand écueil. Il faut beaucoup de charmes et d'art pour pleurer agréablement ; faute de cela, l'on court le risque de n'être pas consolée de longtemps.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)
Il faut apprendre à se réjouir et à pleurer ensemble pour entreprendre la vie à deux.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
Cesse de pleurer le mec qui t'a largué ! S'il est parti, soit il a ses raisons, soit c'est un con.
Maxalexis ; Parler pour ne rien dire (2007)
Les femmes ne pleurent jamais plus douloureusement que lorsqu'elles pleurent de dépit.
Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)
Il vaut bien mieux pleurer de joie que de rire de ceux qui pleurent !
William Shakespeare ; Beaucoup de bruit pour rien (1600)
Qui veut faire pleurer doit pleurer le premier.
Rémy de Gourmont ; Sixtine (1890)
Les yeux d'une femme qui pleure sèment des perles.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Quand les femmes ne peuvent se venger, elles font comme les enfants, elles pleurent.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Les femmes ont appris à pleurer dès leur naissance pour mieux mentir.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Pleurer en public est le comble de la douleur ou de l'effronterie.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Le seul bien qui me reste au monde est d'avoir quelquefois pleuré.
Alfred de Musset ; Les poésies nouvelles, Tristesse (1850)
On risque de pleurer un peu si l'on s'est laissé apprivoiser.
Antoine de Saint-Exupéry ; Le petit prince (1943)
L'habitude de pleurer adoucit l'amertume des larmes.
Sénèque ; Les fragments - Ier siècle.
On ne pleure jamais tant que dans l'âge des espérances, mais quand on n'a plus d'espoir, on voit tout d'un œil sec, et le calme naît de l'impuissance.
Antoine de Rivarol ; L'esprit de Rivarol (1808)
On peut pleurer pendant deux jours, on ne peut pas rire pendant deux heures.
Sacha Guitry ; Toutes réflexions faites (1947)
Pleurer ensemble, c'est se donner la preuve mutuelle que l'on ne s'est point respectivement abusé.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
La nature, qui nous force à pleurer de notre infortune, n'en est pas moins une tendre et bonne mère.
Mirabeau ; Lettre à Sophie Ruffei, le 1er avril 1779.
Pleurer pour pleurer ne fait que larmes s'amenuiser.
Maxalexis ; L'amour est fait de larmes (2012)
Si près de toi quelqu'un pleure en rêvant, laisse-le pleurer sans en chercher la cause. Pleurer est doux, pleurer est bon souvent pour l'homme, hélas ! sur qui le sort se pose. Toute larme lave quelque chose.
Victor Hugo ; Les rayons et les ombres, À L. (1839)
Ouvre si tu peux sans pleurer ton vieux carnet d'adresses.
Louis Aragon ; Il ne m'est Paris que d'Elsa (1964)
On pleure, on pleure, pour rien, pour ne pas rire, et peu à peu... une vraie tristesse vous gagne.
Samuel Beckett ; Fin de partie (1957)
Pour chacun qui se met à pleurer, quelque part un autre s'arrête.
Samuel Beckett ; En attendant Godot (1952)
Quand vous êtes joyeux, regardez profondément en votre cœur et vous trouverez que seul ce qui vous a rendu triste vous apporte la joie : Et quand vous êtes plein de tristesse, regardez de nouveau en votre cœur, et vous verrez qu'en vérité vous pleurez ce qui fut votre délice.
Khalil Gibran ; Le Prophète, La joie et la tristesse (1923)
Je pleure horriblement ! je me soutiens à peine ; que dis-je, malheureux ! il faut qu'on me soutienne.
Alfred de Musset ; Les premières poésies, Namouna (1832)
Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon cœur d'une langueur monotone. Tout suffocant et blême, quand sonne l'heure, je me souviens des jours anciens et je pleure ; et je m'en vais au vent mauvais qui m'emporte deçà, delà, pareil à la feuille morte.
Paul Verlaine ; Poèmes saturniens, Chanson d'automne (1866)
L'on pleure le jour d'avoir trop ri la veille.
Casimir Delavigne ; Louis XI, III, 3, le 11 février 1832.
Riez quand vous avez plutôt envie de pleurer.
Ovide ; Les remèdes à l'amour - env. 10 ap. J.-C.
Pleurer sa mère, c'est pleurer son enfance.
Albert Cohen ; Le livre de ma mère (1954)
Aujourd'hui qui pleure, chantera demain.
Henri Salvador ; La vie c'est la vie, Révérence (2006)
Pleurer me décharge de toutes mes douleurs.
André Gide ; Charles-Louis Philippe (1911)
Que lentement passent les heures, comme passe un enterrement. Tu pleureras l'heure où tu pleures, qui passera trop vitement, comme passent toutes les heures.
Guillaume Apollinaire ; Alcools, À la santé (1913)
Un ami, pour pleurer et reprendre des forces, ce n'est pas assez, mais c'est quelque chose.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 15 juillet 1872.
On pleure quelque fois, sans trop savoir pourquoi.
Carbon de Flins des Oliviers ; La jeune hôtesse, II, 13 (1791)
L'angoisse m'a séchée, je ne peux plus pleurer.
Jean-Paul Sartre ; Morts sans sépulture (1946)
Les sanglots d'un homme ont des sécheresses navrantes.
Émile Zola ; La fortune des Rougon (1871)
Les consolations les plus agréables pour les infortunés, ne sont pas toujours celles qui les empêchent de pleurer.
Réflexion populaire ; Les Échos de la pensée, 40 (1855)
Tel pleure aujourd'hui qui sourira demain.
André Chénier ; Poésies antiques, Le mendiant, VII.
Femme rit quand elle peut, et pleure quand elle veut.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)
Mieux vaut pleurer de rien que de rire de tout.
Serge Gainsbourg ; Ces petits riens (1964)
Qui trop se précipite ou trop lambine, pleure.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 22 janvier 1871.
Jour après jour, heure après heure, j'ai appris ce qu'était pleurer.
Charles Aznavour ; J'ai appris alors (1959)
Les gens qui pleurent toujours font ou des faibles ou des scélérats.
Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)

Autres dictionnaires à consulter :