Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur suspendre.

1 — Notre citation favorite sur suspendre :

La citation favorite Il est d'un sage de savoir quelquefois suspendre son jugement, disait Victor Cherbuliez. Un fabuliste et poète français, Jean-Napoléon Vernier, a écrit : Les larmes restent suspendues aux yeux de la douleur comme aux arbres les feuilles jaunies par l'automne : la moindre secousse les fait tomber.
Thèmes en rapport : #sage #savoir #jugement #larmes #yeux #douleur #tomber

2 — Les 34 citations et pensées sur le thème : Suspendre.

Quand une chaîne est brisée, à quoi peut-on utiliser les morceaux ? — À suspendre des reliques.

Diane de Beausacq - Le livre d'or de la comtesse Diane (1886)

Le cœur faible, l'esprit suspendu, l'imagination inquiète sont comme des feuilles qu'agite un souffle, comme une détente que fait partir la moindre secousse. Quand les volontés sont minces comme des fils d'araignée, l'aile d'un oiseau qui passe suffit à les rompre, ou s'ils flottent à les lancer sur le premier point d'attache venu.

Henri-Frédéric Amiel - Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

Ma vie est suspendue à un seul fil et ce fil qui mincit menace de rompre.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 23 juillet 1876.

L'excès de la fatigue nous plonge dans une sorte de sommeil qui ne repose ni ne rafraîchit, et qui ne suspend pas même le sentiment de la douleur.

Mary Alsop King Waddington - Jeanne de Vaudreuil (1850)

Il est d'un sage de savoir quelquefois suspendre son jugement.

Victor Cherbuliez - La revanche de Joseph Noirel (1882)

Il est étrange que l'homme qui a tant d'horreur de la mort, trouve tant de douceur au sommeil qui suspend la vie.

Gustave Vapereau - L'homme et la vie (1896)

La nuit, enveloppant de ses ombres la terre, adoucit toutes les peines ; elle suspend, elle calme tout ; elle répand le silence et le sommeil ; en délassant les corps, elle renouvelle les esprits.

François de Salignac de La Mothe-Fénelon - Le traité de l'existence de Dieu (1727)

Un sot qui va ouvrir la bouche nous suspend à ses lèvres par l'effroi.

Anne Barratin - Chemin faisant (1894)

Il est des moments où le cœur est si occupé que sentir est toute la vie ; tout autre exercice de l'âme est suspendu, notre passion seule a des yeux et des oreilles, les choses de ce monde défilent confusément devant nous comme les visions d'un songe, et nous n'apercevons nettement que ces fantômes qui sont en nous.

Victor Cherbuliez - Le roman d'une honnête femme (1865)

Le sommeil a suspendu mes ennuis et mes larmes.

Properce - Livre I, élégie 3 (vers 25 av. J.-C.)

Une décision prise sans réflexion ou pour suspendre sa réflexion ne décide rien.

Pierre Baillargeon - Les pensées et réflexions morales (1959)

La nuit, je rêve que mon corps quitte le lit et vole dans l'espace. Je colle au plafond comme si j'étais doté d'un parachute ascensionnel. Je veux rester suspendu dans la stratosphère, voir le monde d'en haut sans en partager les soucis.

Pascal Bruckner - Un bon fils (2014)

Rien n'est pire qu'une explication suspendue et un rapprochement arrêté.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 3 mai 1854.

En cette vie, notre marche, qu'est-elle ? Une suite de chûtes que chacun de nos pas risque, amène ou suspend. Vivre, aussi c'est marcher. À chaque pas tu buttes et chancelles ; n'importe, il le faut, en avant !

Henri-Frédéric Amiel - Il penseroso (1858)

Dans le doute il faut toujours suspendre son jugement jusqu'à plus ample informé.

Jean Baptiste Blanchard - Les maximes de l'honnête homme (1772)

Qui pense, cesse de vivre par le cœur, et suspend momentanément l'oppression de la tristesse.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 11 août 1865.

Il faut savoir suspendre la justice quand son application ne ferait qu'exaspérer ou briser le coupable ; mais suspendre n'est pas abolir, c'est retarder jusqu'à l'heure utile. L'heure utile, c'est quand l'amour-propre désarme et que la crainte ou la conscience se font jour.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 20 février 1871.

Suspends toujours ton jugement jusqu'à ce que tu sois pleinement instruit de la vérité.

Jean Baptiste Blanchard - Les maximes de l'honnête homme (1772)

Sans la femme, l'homme serait rude, grossier, solitaire, et il ignorerait la grâce qui n'est que le sourire de l'amour. La femme suspend autour de lui les fleurs de la vie, comme ces lianes des forêts qui décorent le tronc des chênes de leurs guirlandes parfumées.

François-René de Chateaubriand - Les pensées, réflexions et maximes (1848)

Un dépit vif ne fait que suspendre l'amour, mais un juste mépris le guérit sans retour.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Plus la rosée du matin demeure suspendue sur les fleurs, et plus le jour doit être beau d'après les règles du temps. Qu'un rayon trop hâtif n'aspire pas la rosée sur les fleurs de l'humanité ! Ô vieillard ! par reconnaissance pour les roses d'automne dont votre enfance couronne vos cheveux blancs, préparez aussi à vos enfants les joies célestes de semblables souvenirs.

Jean-Paul Richter - Les pensées et réflexions (1829)

Les plaisirs du repos, suspendant la douleur, donnent plus de poids à la réflexion.

François-Rodolphe Weiss - Les principes philosophiques et moraux (1785)

Comme la perle de rosée suspendue au brin d'herbe de la prairie ; comme la goutte de miel attachée au calice de la fleur ; comme la poussière d'or et d'azur qui recouvre l'aile du papillon, l'innocence, au moindre contact impur, tombe et disparaît sans retour.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

Les larmes restent suspendues aux yeux de la douleur comme aux arbres les feuilles jaunies par l'automne : la moindre secousse les fait tomber.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

L'ignorant assure, l'homme instruit doute, le sage réfléchit et suspend son jugement.

Marie-Geneviève-Charlotte Darlus - Les pensées et réflexions morales (1760)

Suspends ton jugement, et abstiens-toi.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 10 mai 1875.

La vie est comme le festin de Damoclès, le glaive, au-dessus de notre tête est suspendu.

Voltaire - Lettre au comte d'Argental, le 18 août 1767.

Il est des mots mystérieux qui, semblables aux lueurs de la lampe suspendue le soir à la voûte du temple, éveillent un monde de pensées et plongent l'âme dans une douce rêverie.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

Un bouquet de fleurs d'oranger passé dans la ceinture d'une jolie fille, et une branche de sapin suspendue devant la porte d'un cabaret ont cela de commun, qu'ils promettent souvent ce qu'ils ne donnent pas.

Adolphe Ricard - L'amour, les femmes et le mariage (1857)

Quand le malheur est suspendu sur ma tête, je m'écrie : Dieu, préserve m'en ! Quand il me frappe : Dieu soit loué !

Laurence Sterne - Les maximes, pensées et lettres (1768)

Suspendre n'est pas abolir, c'est retarder jusqu'à l'heure utile.

Henri-Frédéric Amiel - Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

Le crime est le plus grand malheur qu'on puisse éprouver, car outre la crainte d'une sanction pénale toujours suspendue sur sa tête, il est intérieurement déchiré par le supplice inévitable des remords.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

La lecture suspend le sentiment des peines dont la vie humaine n'est jamais exempte, et fait oublier, au moins pour un temps, les chagrins qui nous rongent le cœur.

Jean Baptiste Blanchard - Les maximes de l'honnête homme (1772)

Dans mon corps débile, ma vie est suspendue entre l'amour et la pudeur.

Pierre-Eugène Lamairesse - La plainte (1867)

3 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

Les citations arrêter » Cesser » Rompre » Abandonner » Pendre » Attacher » Accrocher » Les liens » Les chaînes »
Top