Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur sympathie.

Notre citation et pensée favorite :

La citation favorite J'aime un peu toutes les femmes ! Je les enveloppe de ma sympathie comme l'asile, le sanctuaire, le refuge des douleurs, des joies et des affections, comme la provision céleste de mansuétude et de bonté sur la terre, elles se sentent si bien aimées, protégées et comprises qu'elles me rendent ma bienveillance. (Henri-Frédéric Amiel)

Les 94 pensées et citations sur sympathie :

La plante marine même, qui se trouve dans l'eau, a besoin de la pluie pour grandir. Si forte que soit une conviction, elle a besoin de sympathie !
Alexandre Weill - Œuvre : Le petit trésor d'esprit (1874)

Je puis me passer de sympathie comme on peut se passer de tout ; mais quand j'en retrouve un peu quelque ombre, je ne comprends plus comment on s'en passe. C'est un plaisir si immense ! C'est tout autre chose qu'un plaisir, tout autre chose que ce qu'on appelle le bonheur ; c'est le sentiment de la vie même ; à lui tout seul l'homme ne se sent pas vivre ; il a besoin d'une âme au dehors, pour sentir son âme, comme d'un miroir pour voir son visage.
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

La sympathie de l'homme pour l'homme, voilà la vraie source du plaisir.
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

Ce qui rend si doux de faire l'aumône, c'est cette sympathie passagère, c'est cette entente momentanée qui s'établit entre celui qui donne et celui qui reçoit.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Il est plus facile de témoigner sa sympathie aux heureux qu'aux affligés. C'est que les premiers ne sont pas difficiles : toute parole convient ; à peine ils vous entendent, ils n'ont besoin de rien. Les seconds sont plus exigeants. Ils comptent sur vous pour adoucir leur peine, ils vous tendent la main et le cœur. Un rien les froisse. Ils sentent si le mot n'est pas juste, si la consolation n'est pas délicate. La crainte de mal faire rend maladroits les mieux intentionnés. On sent bien d'ailleurs que la plupart des consolations que l'on peut offrir sont vaines, que pour les grandes douleurs il n'y en a pas. Écoutons-les et pleurons avec elles.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

La sympathie est une méchante aumône.
Georg Christoph Lichtenberg - Œuvre : Aphorismen (1799)

Personne ne va plus vite en besogne que la sympathie.
Anne Barratin - Œuvre : De toutes les paroisses (1913)

Il n'est pas toujours bon dans une société corrompue d'exprimer ses sympathies, c'est même souvent un devoir de ne le point faire. La volonté ne peut pas empêcher la combinaison fatale de deux fluides, mais elle peut toujours en empêcher la déclaration et l'aveu.
Auguste Guyard - Œuvre : Quintessences (1847)

Malheureusement, les partis comme les individus en ce monde s'accordent plus par une antipathie commune, que par une sympathie réciproque.
Louis-Napoléon Bonaparte - Œuvre : Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)

La sympathie, où va-t-elle ? Où ne va-t-elle pas ? Les uns s'aiment sans se connaître, les autres se connaissent sans s'aimer.
Augusta Amiel-Lapeyre - Œuvre : Les pensées sauvages (1909)

La sympathie a le don de subite naturalisation.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Est-il plus facile de vaincre une antipathie que de maîtriser une sympathie ?
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

La sympathie n'est qu'un sentiment, et c'est peu de chose qu'un sentiment. Elle peut bien me pousser quelquefois à me rendre agréable aux gens qui me plaisent, la sympathie ne me décidera jamais à être juste envers un homme qui me déplaît.
Victor Cherbuliez - Œuvre : La bête (1887)

L'indulgence débonnaire n'a nul besoin de sympathie.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 27 octobre 1875.

La sympathie ou la faculté précieuse que nous possédons de sortir de nous-mêmes, est un moyen de nous oublier et de nous calmer, de nous sentir vivre, agir et pâtir dans les autres.
Victor Cherbuliez - Œuvre : L'art et la nature (1892)

La sympathie étend notre être en nous faisant vivre de la vie des autres.
Victor Cherbuliez - Œuvre : L'art et la nature (1892)

L'esprit aimable est un esprit facile à vivre, qui, sans abdiquer sa pensée et ses goûts, se prête aux courants où le hasard le jette, et semble avoir toujours choisi les personnes qu'il rencontre, la conversation qui se présente et les sympathies qu'on lui montre. Il plait à tous, parce que tous croient lui plaire.
Louis Joseph Mabire - Œuvre : Le dictionnaire de maximes (1830)

La sympathie pure est un repos et une douceur.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 29 avril 1875.

Quand la sympathie est impraticable, il reste la tolérance.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 17 juillet 1879.

Sénilité : Vieillissement normal ou prématuré selon le degré de sympathie éprouvé pour le sénile.
Philippe Bouvard - Œuvre : La belle vie après 70 ans (2002)

Je suis impressionnable ; j'ai besoin d'accueil, de sympathie et n'ai de prise que sur la bonne volonté, comme je n'ai de zèle que par le cœur. Comme une femme, j'ai besoin d'affection, et si le devoir m'arrache le nécessaire, l'amour seul peut me faire surabonder.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 6 avril 1853.

Le front du jeune homme est le resplendissement du front de Dieu, et il est impossible de voir une âme vierge sur un visage pur sans être ému d'une sympathie qui contient de la tendresse et du respect.
Henri Lacordaire - Œuvre : Les pensées et réflexions choisies (1897)

La vie de pension est insupportable au valétudinaire ; il lui faut les soins de la sympathie et le regard de la bienveillance. Il lui faut de la tendresse et de la sollicitude. Il lui faut la vigilance protectrice d'une compagne.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 5 août 1880.

Sympathiser, c'est sentir de même, c'est se liguer contre les mêmes douleurs et doubler la coupe où l'on respire les mêmes joies ; c'est, au fond, n'être pas seul, et - cela dit tout.
Sully Prudhomme - Œuvre : Journal intime, le 12 octobre 1862.

Il est difficile de nous magnétiser, de nous exciter nous-mêmes ; mais grâce à la sympathie, nous sommes capables d'énergie et d'endurance. Le sentiment de l'entente enflamme les gens d'une certaine ardeur d'exécution à laquelle ils atteindraient rarement s'ils étaient seuls.
Ralph Waldo Emerson - Œuvre : Society and solitude (1870)

Tout cœur pur possède la sympathie, et par conséquent tout cœur pur attire à lui.
Henri Lacordaire - Œuvre : Sainte Marie-Madeleine (1859)

Il n'y a point d'amitié plus douce que celle qui naît de la sympathie des caractères.
Cicéron - Œuvre : Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

Rien n'est si loin de nous que ce qui habite avec nous, quand la sympathie est absente. On peut même en arriver à n'avoir pas une seule idée ni un seul goût à mettre en commun, et par conséquent à supprimer toute conversation, tout échange de vie personnelle.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 20 novembre 1863.

L'amitié doit naître de la sympathie et non d'un froid calcul de combinaisons égoïstes.
Goswin de Stassart - Œuvre : Les pensées et maximes (1780-1854)

En ce monde il faut savoir composer avec ses détracteurs et avec ses sympathisants.
Frédéric Dard - Œuvre : Y a-t-il un Français dans la salle ? (1979)

Une sympathie profonde est chose rare.
Laure Conan - Œuvre : L'obscure souffrance (1919)

La sympathie, le respect et les services reçus et rendus forment entre eux des liens solides.
Laure Conan - Œuvre : Silhouettes canadiennes (1917)

Il y a des gens qui font jaillir la sympathie comme une étincelle d'un caillou.
Georges Courteline - Œuvre : Les femmes d'amis (1885-1887)

Nos sympathies et nos antipathies sont moins individuelles qu'on ne pense. Elles tiennent le plus souvent à ce que l'espèce morale de ceux qui nous les inspirent est semblable ou contraire à la nôtre.
Edmond Thiaudière - Œuvre : La décevance du vrai (1892)

La sympathie rapproche les coeurs, et forme les liens de l'amitié.
Madeleine de Puisieux - Œuvre : Les conseils à une amie (1751)

Quand je n'aime plus je deviens méchant. Incapable de m'arrêter sur la pente, quand je quitte la sympathie, je roule jusqu'à l'aversion. Le cercle de l'indifférence est moins étendu pour les tempéraments passionnés que pour les autres.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 23 janvier 1853.

La cessation de la sympathie est extrêmement douloureuse ; je lutte contre cette souffrance en me durcissant, en me concentrant, en me congelant pour ainsi dire, par le mouvement instinctif de l'âme blessée dans sa vie de sentiment. Ce qui amène la guérison, c'est ou bien une explication franche, un aveu, un repentir ; ou, à défaut, l'impression faite par mon mouvement rétractile et par mon changement de conduite.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 23 janvier 1853.

Ne viole point les lois de sympathie et d'amitié que la nature a établi entre les hommes.
Phocylide de Milet - Œuvre : Les sentences et adages - VIe s. av. J.-C.

Le mérite dans un jeune homme, nous flatte, nous séduit sans doute, mais c'est parce que nous le voyons apprécié, non pas parce que nous en sommes juges. D'ailleurs, soyez équitable, et voyez combien de choses marchent encore à nos yeux avant le mérite, c'est-à-dire avant de vastes connaissances, ou de beaux écrits, ou le talent des grandes affaires... la grâce des manières, les qualités du caractère, la sympathie des pensées, la réserve, la modestie, que sais-je, le courage, des procédés empreints de noblesse ou d'un délicat attrait.
Rodolphe Töpffer - Œuvre : Le presbytère (1839)

Le bonheur est toujours le grand médecin des poètes et des femmes, et le bonheur c'est la sympathie.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :