Les citations artiste

Ce dictionnaire contient 95 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot artiste :

Un véritable artiste ne se préoccupe absolument pas du public. Le public n'existe pas pour lui.
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
Le passé n'a pas la moindre importance. Le présent n'a pas la moindre importance. C'est de l'avenir que nous devons nous occuper. Car le passé est ce que les hommes n'auraient pas dû être. Le présent est ce que les hommes ne devraient pas être. L'avenir est ce que sont les artistes.
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
Les journalistes rappellent toujours au public l'existence des artistes. Ce qui lui importe peu. Ils rappellent toujours aux artistes l'existence du public. Ce qui est indigne de lui. Le fait est que le public manifeste un désir insatiable de tout savoir, sauf ce qui vaut d'être su. Le journalisme, qui en est conscient, et qui a des pratiques de boutiquier, répond à cette demande.
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
Pour un artiste, épouser son modèle est aussi funeste que pour un gourmet d'épouser sa cuisinière: le premier n'a plus de poses, le second plus de dîners.
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
C'est avec l'avenir que nous devons compter. Car le passé, c'est ce qu'un homme n'aurait point dû avoir été ; le présent, c'est ce que l'homme ne devrait point être. L'avenir, c'est ce que sont les artistes.
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
Nous autres artistes, nous n'arrivons à la célébrité que par la calomnie.
André Gide ; Journal (1889-1939)
L'artiste voit la vie et le monde autrement que la plupart des hommes ; ce qui les laisse indifférents l'émeut, ce qui les émeut le laisse froid. Il suffit d'un jeu d'ombre et de lumière pour faire vibrer tout son être ; sa tête s'échauffe, son sang s'allume.
Victor Cherbuliez ; L'art et la nature (1892)
Tout talent a sa racine dans une préférence de l'âme, secrète ou avouée, et les préférences de l'artiste agissent sur sa vision comme sur les procédés qu'il emploie pour rendre ce qu'il voit.
Victor Cherbuliez ; L'art et la nature (1892)
Promettez le paradis à un artiste, s'il n'est pas sûr d'y retrouver les couleurs et les sons qu'il aime, il ne voudra pas l'habiter un jour.
Victor Cherbuliez ; L'art et la nature (1892)
L'artiste souvent oublie tout pour s'occuper de ce qui se passe dans les yeux d'un chat.
Victor Cherbuliez ; L'art et la nature (1892)
L'artiste est le plus sympathisant des hommes ; il se met en communication avec le monde entier, et non seulement avec nos âmes, mais avec l'âme des choses.
Victor Cherbuliez ; L'art et la nature (1892)
Heureux l'artiste que ni le talent ni la gloire ni les plus beaux triomphes n'ont détourné de nourrir ceux qui avaient faim, d'accueillir ceux qui étaient sans asile, de vêtir ceux qui étaient nus, et de rendre enfin les clartés de l'espérance et de la joie aux blessés des yeux qui ne voient plus la lumière.
François Mauriac ; Discours de réception à l'Académie française, le 16 novembre 1933.
Le châtiment de l'artiste qui veut faire plus laid que nature, est d'y réussir.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
L'artiste ne trouve les idées et les effets sans les chercher qu'après les avoir longtemps cherchés sans les trouver.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Pour le commun des artistes, l'habileté de main domine tout, remplace tout ; c'est le triomphe du métier.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
L'artiste a l'esthétique de son talent, comme le philosophe la morale de son caractère.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Il n'est pas bon, pour l'écrivain ou l'artiste, d'être le reflet d'un autre : le clair de lune donne aux objets des teintes plus douces, en les déformant.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Artiste ou écrivain, une femme est peu flattée de l'éloge fait de son talent, s'il n'est doublé d'un compliment adressé à sa beauté.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Le silence, pour un artiste, c'est la mort. Quand je me tais, je meurs.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
La vérité est toujours bonne à dire, et même à répéter. Les jeunes artistes ne le savent pas : c'est la première chose qu'un maître avisé devrait leur enseigner.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
La vie d'artiste, c'est la peau de chagrin. Une œuvre de plus, c'est autant d'enlevé à la vie. Et une œuvre, c'est comme les mois de campagne pour le soldat, cela compte double.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
Pour plaire aux faiseurs d'opinion, il faut d'abord qu'un artiste soit ennuyeux et pédant. Ce n'est qu'à ce prix qu'on lui pardonne son talent — s'il en a.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
J'appelle artiste académique tout bonhomme qui, depuis 1789, a reçu ou reçoit de l'argent de l'Etat. Pourquoi 1789 ? Parce que cette date marque l'avènement au pouvoir d'une classe sans goût.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
La vie nourrit l'œuvre, mais elle la nourrit d'une façon subtile. L'organisme de l'artiste transforme les aliments selon des processus incompréhensibles aux critiques.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)
L'enfant est un artiste qui cherche le pourquoi de tout et qui le trouve.
Auguste Guyard ; Jacotot et sa méthode (1840)
On dit : Artiste, étudie la nature. Mais ce n'est pas une petite affaire que de dégager le noble du commun, le beau de l'informe.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)
Les artistes célèbres arrivent très vite à croire qu'ils sont des magiciens.
Jean Dutourd ; Le fond et la forme (1958)
À mesure que je me détache des artistes, je m'enthousiasme davantage pour l'Art.
Gustave Flaubert ; Les lettres à Louise Colet, le 12 août 1847.
Le métier d'artiste, c'est de faire passer au singulier des émotions plurielles. Nous sommes les haut-parleurs des anonymes.
Guy Bedos ; Pointes, piques et répliques (1998)
Le peuple a le sentiment profond et exigeant que l'artiste est fait pour créer et non pour jouir. De grands dons obligent à de grands devoirs.
Jean Dutourd ; Les matinées de Chaillot (1978)