Les citations poètes

Ce dictionnaire contient 91 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot poète :

Les nouveaux poètes mettent beaucoup d’eau dans leur encre.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)
Le poète chante les belles femmes, mais il n'aime réellement que les laides, d'où il tire ses pensées les plus brillantes, comme le mineur tire le diamant des sombres entrailles de la terre. Le poète ressemble à Dieu. Il aime ce qu'il crée. Les belles femmes sont toutes faites, bonnes pour les imbéciles et les incapables ; les laides ont besoin d'être recréées par la main magique et puissante du poète.
Alexandre Weill ; Les glanes d'esprit (1874)
Le vrai poète parle toutes les langues de la nature et en ressent tous les sentiments. Il caresse la fleur, embrasse des arbres, rêve avec les étoiles, baise les joues des herbes et cause avec un papillon. Et toutes ces créatures lui confient leurs secrets de cœur, chacune dans sa langue propre, que le poète seul comprend.
Alexandre Weill ; Les glanes d'esprit (1874)
Le virtuose est inférieur au poète, en cela qu'il a besoin d'un instrument sur lequel il s'exerce depuis longtemps et dont il connaît toutes les qualités et tous les défauts. Le poète, lui, prend la première âme venue sur son passage, ou dans un salon, pour y jouer toutes ses variations improvisées. Il fait plus. Il saute de l'une à l'autre, en tire tout ce qu'elles ont de bon et de doux et les confond dans une harmonie universelle. La causerie avec un homme d'esprit n'est pas autre chose, et de là son charme infini.
Alexandre Weill ; Les glanes d'esprit (1874)
Les grands poètes ne lisent guère. Ils dédaignent la lumière en attendant la lune et ils attendent la lune jusqu'au lever du soleil !
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
Un poète, chantant des obscénités, ressemble à un chanteur qui a mauvaise haleine. Il régale les oreilles aux dépens de l'odorat !
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
Le grand poète est comme l'Océan. Le plongeur y trouve des perles, le barboteur des crabes et des coquillages !
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
Ce n'est pas par accident que les poètes ont toujours mieux décrit l'enfer que le ciel : la douleur nous est plus familière que la joie.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Le poète le mieux assuré de se survivre dans le souvenir des hommes est celui dont les vers entrent le plus facilement dans la mémoire des enfants.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Le poète est, pour les générations futures, l'écho des voix et des pensées de son temps.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
La superstition est la poésie de la vie, aussi ne sied-il pas mal au poète d'être superstitieux.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)
Le poète a, dans sa vie, des sentiments et des jouissances dont un autre homme n'a pas même l'idée. Mais s'il s'élève un orage et que les éléments soient irrités, l'éclat éblouissant de l'éclair, le puissant rugissement du tonnerre, les sombres nuages qui frangent les rayons du soleil, l'arc-en-ciel qui, après l'orage, s'étend sur le ciel, ne sont-ils pas également d'une beauté majestueuse ? Mais est-ce que celui qui jouit d'un jour pur et serein, soupire après ces grandioses beautés de la nature ?
József Eötvös ; Les pensées et réflexions de Eötvös (1877)
Les poètes emportent plus de poèmes dans la bière qu'ils n'en laissent en bibliothèque.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)
Ne dites point au poète : Qu'importent vos chants au monde ! — Car les chants du poète importent au monde ce qu'ils importent à Dieu quand il crée le poète.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Ne dites point au poète : Vos rêves, vos chimères ! — Car ce que vous appelez ses rêveries c'est un monde réel pour lui.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Que manque-t-il à tel bon poète qui n'a pas créé des œuvres immortelles ? Tout simplement la vie aux champs dans son enfance.
Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)
Le prisme qui est dans les yeux du poète donne à toutes choses une beauté supraterrestre.
Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)
Un savant est bien moins épris de lui-même qu'un poète ; il a l'habitude de s'humilier en cherchant.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Nul ne saurait prescrire au poète d'être noble, élevé, moral, pieux et chrétien, d'être ou de n'être pas ceci ou cela, car il est le miroir de l'humanité et lui présente l'image claire et fidèle de ce qu'elle ressent.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Le poète est l'homme universel : tout ce qui a agité le cœur d'un homme, tout ce que la nature humaine, en toutes circonstances, a pu éprouver et produire, tout ce qui habite et fermente dans un être mortel, c'est là son domaine qui s'étend à toute la nature.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Les poètes sont des fous d'avoir donné au fils de Vénus un flambeau, un arc ct un carquois ; la puissance de ce dieu ne réside que dans son bandeau ; tant que l'on aime on ne réfléchit point ; dès que l'on réfléchit, on n'aime plus.
Ninon de Lenclos ; Les pensées et maximes (1706)
Pourquoi l'on envie les poètes ? Parce qu'un peu d'impertinence leur sied bien quelquefois, et que c'est pour nous un supplice dans le monde de n'oser être impertinents.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)
Il y a des jours où l'on est poète, musicien, tout ce qu'on veut.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Le métier de poète demande son homme tout entier.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il n'est ni poète ni artiste celui qui parle de la volupté sans tristesse.
Sully Prudhomme ; Journal intime, le 9 octobre 1862.
Maintenant il est gênant à l'égal de passer pour intellectuel ou pour poète.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)
Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré.
Paul Éluard ; Ralentir Travaux, préface (1930)
La société a besoin de poètes, comme la nuit à besoin d'étoiles.
Stanislas de Boufflers ; Les pensées et fragments (1816)
Le poète n'entend pas Dieu lui parler avec une voix humaine, mais il l'entend parler avec sa voix divine.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
Un homme n'est grand que parce que tous les autres sont plus petits que lui : Homère est le prince des poètes, parce qu'on n'a rien pu faire de supérieur à ses ouvrages.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)