Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur borner (2).

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Un honnête homme, d'un esprit borné, pénètre les artifices des faiseurs les plus rusés.
Johann Wolfgang von Goethe - Œuvre : Les maximes et réflexions (1749-1832)

J'aime mieux les gens bornés tout-à-fait que les demi-éclairés.
Charles-Joseph de Ligne - Œuvre : Mes écarts ou ma tête en liberté (1796)

Un homme d'action est essentiellement borné.
Fiodor Dostoïevski - Œuvre : Les carnets du sous-sol (1864)

Si on savait borner ses désirs, on éviterait bien des maux.
Etienne François de Vernage - Œuvre : Nouvelles réflexions morales et politiques (1696)

Borné dans sa nature, infini dans ses vœux, l'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux.
Alphonse de Lamartine - Œuvre : L'homme, Méditations poétiques (1820)

Une personne d'intelligence bornée peut avoir du tact, un sot jamais !
Diane de Beausacq - Œuvre : Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)

Il est bien plus glorieux de borner ses désirs que de les satisfaire.
Chevalier de Méré - Œuvre : Les maximes et sentences (1687)

Savoir se borner et se contenter de peu, c'est être riche.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 9 août 1855.

Plus les gens sont bornés, plus ils sont portés à considérer que l'horizon est limité.
Charles Régismanset - Œuvre : Les nouvelles contradictions (1939)

Qui ne sait borner ses désirs n'arrive qu'au chagrin.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 1er février 1878.

La jeunesse qui se borne au logis a toujours l'esprit borné.
William Shakespeare - Œuvre : Les deux gentilhommes de Vérone (1590)

Vouloir raisonner un homme borné c'est perdre son temps.
Sénèque - Œuvre : La Troade - env. 60 ap. J.-C.

Le devoir des femmes est d'être vertueuses, leurs privilèges semblent les borner à le paraître, plusieurs oublient leur devoir, mais toutes se souviennent de leurs privilèges.
Adolphe d'Houdetot - Œuvre : Dix épines pour une fleur (1853)

La marque d'un mérite borné est quelquefois de voir que ceux qui le louent, le louent sans passions.
Adolphe d'Houdetot - Œuvre : Dix épines pour une fleur (1853)

Qui dans un état médiocre se borne au bien-être ne risque point de se ruiner.
Jean-Jacques Rousseau - Œuvre : Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)

Tout esprit qui dédaigne se borne.
Louis Joseph Mabire - Œuvre : Le dictionnaire de maximes (1830)

L'amour excessif de la réputation est presque toujours le caractère d'un génie borné.
Louis Joseph Mabire - Œuvre : Le dictionnaire de maximes (1830)

Les idées, chez les gens bornés, deviennent des idées monstres ou des idées fixes.
Jean-Napoléon Vernier - Œuvre : Les fables, pensées et poésies (1865)

Les gens bornés, comme les corps simples, ne sont attirés que par leurs équivalents.
Jean-Napoléon Vernier - Œuvre : Les fables, pensées et poésies (1865)

Il faut savoir se borner, ne pas se disperser, sans cela on n'accomplit rien.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 6 janvier 1853.

N'ayez ni aversion ni mépris pour les esprits bornés : n'exigez pas qu'un homme soit parfait en tout.
Citation chinoise - Œuvre : Les sentences, adages et pensées chinoises (1782)

Les heureux aiment à borner leurs jouissances.
Johann Wolfgang von Goethe - Œuvre : La fille naturelle (1804)

Se borner à écouter, c'est ressembler à un arbre qui jamais ne portera de fruits.
Benjamin Franklin - Œuvre : Sur la véritable piété, le 6 juin 1735.

Bornez vos désirs, mesurez vos forces, vous serez bien ici ou vous serez mal partout.
Carlo Goldoni - Œuvre : Mes mémoires pour servir à l'histoire (1787)

La haine éclaire quelquefois ceux dont la raison est bornée.
Simon de Bignicourt - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Qui ne sut jamais se borner ne sut jamais admirer.
Jules Renard - Œuvre : Journal du 6 décembre 1906.

Qui ne sait se borner ne sut jamais écrire.
Nicolas Boileau - Œuvre : L'art poétique, I, 63 (1674)

Apprendre à se borner et se fixer, à se déterminer ; apprendre à s'enfermer dans le fini, sans murmure et sans tristesse ; avoir le courage de se particulariser, de se mouler dans une forme, c'est la sagesse qui manque le plus.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 9 août 1855.

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :