Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur fat

Ce dictionnaire contient 40 pensées et citations fat :

Malheureux est ou bien fat, qui en disette fait achat.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)
Quand on n'est pas un fat, on ne fait pas attendre une charmante fille.
Victor Cherbuliez ; Le fiancé de Mademoiselle Saint-Maur (1876)
Un homme fat et ridicule rêve la veille par où et comme il pourra se faire remarquer le jour qui suit. Un homme sage se laisse habiller par son tailleur. Il y a autant de faiblesse à fuir la mode qu'à l'affecter.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du mérite (1688)
Guerre sourde entre le fat et celui qui le comprend.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Le fou qui décore sa maison et ne la meuble pas est frère du fat qui pare sa tête et ne la meuble pas.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Les fats sont les seuls hommes qui aient soin d'eux-mêmes. Or, avoir trop soin de soi, n'est-ce pas dire qu'on soigne en soi-même le bien d'autrui ?
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)
Le fat est le colonel de l'amour. Il a son régiment de femmes à commander.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)
Vanter ce que l'on fit, toujours parler de soi, ou d'un sot ou d'un fat c'est l'ordinaire emploi.
Anne-François-Joachim Fréville ; Temple de la morale (1794)
Le sot est persuadé de son mérite, le fat veut en persuader les autres.
Jean-Baptiste-Antoine Suard ; Les mélanges de littérature (1805)
La société rit d'un fat, le sage le plaint, et les sots l'admirent.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
Règle générale, un fat ne conçoit aucun idéal. La conception de l'idéal dans l'art ou dans la science nous fait sentir combien nous en sommes éloignés et nous écrase. Voilà pourquoi un fat est toujours un sot.
Sully Prudhomme ; Journal intime, le 4 juillet 1868.
Le fat se croit parvenu ; le présomptueux croit qu'il parviendra, ce n'est que la moitié d'un sot.
Sully Prudhomme ; Journal intime, le 4 juillet 1868.
Le savoir, dans un fat, devient impertinent.
Molière ; Les femmes savantes, IV, 3, le 11 mars 1672.
La magnificence est le moyen du fat pour attirer les regards du sot.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Le cuivre a beau être doré, il n'est que du cuivre : ainsi en est-il d'un fat ; fût-il le premier du Conseil, il n'est qu'un fat.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
La fortune et les honneurs font d'un bon homme un fat, et corrompent les mœurs.
Jean-Baptiste Gresset ; Le parrain magnifique (1771)
Le fat et l'échaudé sont beaux, gonflés et vides.
Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)
D'un cœur fat ne peut partir une noble pensée.
Pierre-Marie Quitard ; Les études historiques sur les proverbes (1860)
Une femme d'un certain âge, qui veut s'attacher à jamais un homme, commence par en diviniser les défauts, afin de rendre toute rivalité impossible. Les fats sont le produit de ce travail féminin, quand ils ne sont pas fats de naissance.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)
Les femmes tiennent autant aux amants qu'on leur dispute, que les hommes tiennent aux femmes qui sont désirées par plusieurs fats.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)
Rien n'est plus insupportable à un fat que la présence de celui qui lui ressemble.
Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)
Quelque esprit et quelque mérite qu'on ait, on ne sera jamais estimé, si l'on n'a pas celui de parler à propos et de savoir se taire. Il est vrai que le fat, ainsi que l'homme qui se pique de tout savoir, et qui parle beaucoup, en impose au premier abord. Mais il perd presque toujours dans le second quart-d'heure l'estime qu'il avait surprise dans le premier. On commence par l'admirer, et on finit par le mépriser.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Celui qui ne doit qu'écouter, et qui parle trop et trop haut, fait juger, indépendamment de ce qu'il dit, qu'il est un fat ou du moins un étourdi, et s'il ne dit pas de bonnes choses, il est tout ensemble : un fat et un étourdi, et de plus un sot.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Un fat doit bien souffrir quand il est épris de tout autre que de lui-même.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
D'où vient que le mot fat n'a pas de féminin ? On dit d'un homme qu'il est fat, on ne saurait le dire d'une femme. Ce qui sauve la femme de ce défaut c'est peut-être qu'elle peut mettre de la grâce jusque dans la suffisance.
Sully Prudhomme ; Journal intime, le 4 juillet 1868.
Le fat fait du monde un miroir qui réfléchit sa vanité.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Le suffisant, le présomptueux et le fat sont le positif, le comparatif et le superlatif de la vanité.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
L'orgueil du fat refuse les grâces et les manières d'un gentilhomme.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)
Tout homme qui est fier, d'une fierté noble, est plus éloigné d'être fat que dupe.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Les gens d'esprit se trouvent si déplacés dans la compagnie des fats, qu'il arrive souvent aux premiers d'en contracter un air gauche, dont les seconds ne manquent jamais de se prévaloir.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Le fat s'écoute et s'admire, il ajoute à la sottise le dédain.
Gabriel Girard ; Les synonymes français (1736)
Un fat choisit un ami comme il choisit un costume. Il faut qu'il aille à la taille des prétentions qu'il a et à l'air de visage qu'il veut avoir.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Ce qui aide si souvent un fat à réussir auprès des femmes, c'est l'espèce de gloire qu'elles trouvent à se faire aimer de ceux qui s'aiment tant eux-mêmes.
Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)
Le fat est un jeune sot, le suffisant est un vieux sot.
Emmanuel Kant ; Anthropologie (1798)
Les fats sont comme les échaudés, dont le dehors est brillant et dont le dedans est vide.
Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)
L'homme est un fat ! il suffit d'être supporté pour se croire indispensable.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)
Le premier fat, toujours impunément, d'un seul mot dénigre, diffame.
Barthélemy Imbert ; Le jaloux sans amour, III, 12 (1781)
Un homme modeste est celui qui n'a pas encore rencontré un fat.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Un fat est celui que les sots croient un homme de mérite.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Des jugements (1688)
La nature fait tes sots, et tes femmes les érigent en fats.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Thèmes de rubriques en rapport :