Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur pédant

Ce dictionnaire contient 74 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot pédant :

Les pédants ne pouvant être aimés n'ont d'autre moyen que de se faire craindre.
Joseph Droz ; L'essai sur l'art d'être heureux (1806)
Le pédant est fait pour les compliments comme un bœuf pour monter sur l'échelle.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Le pédant, qui est un imbécile, est aussi un ignorant. Savoir sans comprendre, c'est ignorer.
Rémy de Gourmont ; Le chemin de velours (1902)
Les illusions sont les berceuses de l'homme et la vérité est pour lui ce que le pédant est pour l'écolier.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Le pédant parle aux enfants comme à des hommes, et aux hommes comme à des enfants.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Sois facile à vivre, ni frondeur, ni hautain, ni pédant.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 16 novembre 1848.
Le pédant pense que ceux qui ne pensent pas comme lui sont des niais.
Diane de Beausacq ; Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)
Le pédant pense toujours que l'apparence suffira pour éblouir et établir son mérite.
Diane de Beausacq ; Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)
Les pédants, enorgueillis des connaissances qu'ils possèdent, sont fatigants et insupportables.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Il est si rare aujourd'hui de trouver un homme sérieux qui ne soit ni pédant ni jargonneur que l'on est émerveillé lorsqu'on en tient un !
Jean Dutourd ; La chose écrite (2009)
Les pédants sont trop bêtes pour deviner leur bêtise et pour la cacher. Ils se trompent dans l'appréciation des grandeurs relatives et confondent leurs cirons avec des éléphants.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 29 août 1879.
Les gens pédants appartiennent à la bande des petits esprits ; ce sont des oisons qui font la leçon aux aigles et même aux hirondelles.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 29 août 1879.
Le pédant a du savoir sans savoir-vivre. Il déballe à contretemps, il détonne, il est un sot.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 29 août 1879.
La pédanterie c'est l'inopportunité, car c'est l'étalage de renseignements ou d'enseignements donnés hors de propos. Le pédant cherche moins à éclairer autrui qu'à montrer son petit mérite personnel.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 29 août 1879.
Un pédant est un homme d'une présomption babillarde, qui fatigue les autres par la parade qu'il fait de son savoir en quelque genre que ce soit. Son ton, son style, ses manières, tout respire chez lui l'affectation et la fatuité.
Michel de Montaigne ; Les pensées extraites de ses œuvres (1888)
On peut facilement tirer l'horoscope d'un pédant : déplaire partout.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
On n'est pas écouté quand on parle en grondant : le maître n'instruit plus dès qu'il devient pédant.
François de Neufchâteau ; Les pensées et maximes (1750-1828)
Assurément celui qui a créé le monde n'est pas un pédant.
Victor Cherbuliez ; Paule Méré (1864)
Une heure de conversation avec un pédant fatigue plus qu'un voyage au bout du monde.
Horace Raisson ; Le manuel de la politesse et des manières (1828)
L'adversité corrige l'excessive vanité du pédant et le ramène à sa juste place.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
Si vous n'êtes qu'un pédant, ce n'est pas la peine de me lire.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)
Sans une bonne éducation un savant n'est qu'un pédant, et le philosophe un cynique.
Philip Dormer Stanhope ; Les lettres et pensées (1774)
Les pédants ne peuvent raisonner faute d'esprit.
Nicolas Malebranche ; La recherche de la vérité (1675)
L'opulence chez les pédants et mondains sert d'enseigne au mérite.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Le pédant se croit tout le talent qu'il refuse aux autres.
Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)
Les beaux parleurs et les pédants ont toujours une très haute opinion d'eux-mêmes.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Il y a des pédants qui ne connaissent même pas l'étymologie du mot étymologie.
Grégoire Lacroix ; Un seul soleil, chacun son ombre (2013)
Un jeune pédant fait sourire, tandis qu'un pédant arrivé à la maturité de l'âge fait rire.
Diane de Beausacq ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)
Le pédant est celui qui a appris non les choses, mais les mots, et auquel l'apparence de l'instruction suffit.
Diane de Beausacq ; Les lettres d'une marraine à sa filleule (1863)
Le pauvre pédant prend les rayons de sa bibliothèque pour ceux de la gloire.
Antoine de Rivarol ; Les pensées inédites de Rivarol (1836)