Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations et pensées sur fortune.

Notre citation et pensée favorite :

La citation favorite Un homme est-il pauvre, les riches le regardent comme une bête de somme qu'ils peuvent exploiter à leur convenance ; mais si la fortune change de face, et si ce même pauvre devient riche et puissant, ils sont les premiers à ramper à ses pieds pour mendier ses faveurs. (Samuel Johnson)

Les 95 pensées et citations sur fortune. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur fortune :

La fortune ne saurait nous causer autant de peines qu'il nous fait goûter de plaisirs.

Abbé Antoine Prévost - Manon Lescaut (1731)

Quoique la fortune soit sans pudeur, elle rougit pourtant quelquefois à la vue du mérite.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Il est rare que la fortune nous donne des situations à notre taille : à chacun de se faire la sienne sur mesure.

Gustave Vapereau - L'homme et la vie (1896)

La fortune donne beaucoup de choses en usufruit, rien en propriété.

Publilius Syrus - Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'âme en haut plus qu'en bas souvent trouve un écueil. La fortune est pour l'homme une pierre de touche. Plus s'élargit l'espace et plus l’œil devient louche. À force de monter on transpire d'orgueil. Pourquoi tant de fierté, puisqu'enfin le cercueil, sous terre, est le seul but qu'on touche ?

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Si la fortune veut rendre un homme estimable, elle lui donne des vertus ; si elle veut le rendre estimé, elle lui donne des succès.

Joseph Joubert - Les pensées et maximes (1866)

On a le même titre, la même fortune, le même entourage, sans avoir le même prestige ; donc, le prestige vient surtout de nous-même.

Anne Barratin - Chemin faisant (1894)

L'écroulement de toute la fortune d’un tyran apprend qu'il existe un être qui préside aux destinées de la terre.

Jean-Baptiste Massillon - Les maximes et pensées (1742)

Les grands arbres attirent la foudre, et les grandes fortunes les quolibets.

Victor Cherbuliez - La revanche de Joseph Noirel (1882)

Au lieu d'en être sottement flatté, l'homme vraiment digne de ce nom est agacé qu'on lui prête une bonne fortune qu'il n'a pas eue. Il lui semble que cela fait tort à toutes celles qu'il a eues réellement.

Albert Guinon - Le Figaro, le 29 mai 1909.

Peut-être montre-t-on trop d'estime et d'admiration pour les gens dont la fortune se compose : Premièrement, de ce qu'ils prennent aux uns ; secondement, de ce qu'ils ne donnent pas aux autres.

Alphonse Karr - L'esprit d'Alphonse Karr (1888)

Fortune : Différence entre la recette et la dépense. Il n'existe donc pas de cassette sans avarice.

Philippe Bouvard - La belle vie après 70 ans (2002)

La fortune de l'homme tient à ce qu'il mène plus souvent une vie de chien qu'un chien une vie d'homme si l'on excepte les chiens d'aveugle et les chiens policiers.

Philippe Bouvard - Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

Il y en a qui ne sauraient dire si la fortune leur a manqué, ou s'ils ont manqué à leur fortune.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

La différence est si immense entre celui qui a sa fortune faite et celui qui doit la faire, que ce ne sont pas deux créatures de la même espèce.

Victor Cherbuliez - Meta Holdenis (1873)

La Fortune fait tournoyer à sa guise les hommes qu'elle saisit déjà tout ligotés, les jette dans des situations soudaines, s'amuse à intervertir les destins, à décevoir ceux qui ont misé sur elle, et à surprendre ceux qui ne l'attendent plus.

Robert Mauzi - L'idée de bonheur dans la littérature française (1960)

La fortune met en lumière les qualités, comme le soleil éclaire tout ce qui existe.

Gustave Le Bon - Les bases scientifiques d'une philosophie de l'histoire (1931)

La bonne fortune, on ne paye jamais le prix fabuleux qu'elle vaut.

Jean Cocteau - Le journal d'un inconnu (1953)

La fortune, à ce que dit La Fontaine, vient quelquefois nous chercher dans notre lit, mais nous serions bien fous d'y attendre la justice.

Henri Boucher - Les pensées, maximes et réflexions (1866)

La fortune, quoique aveugle, sait maîtriser les passions et leur commander en souveraine.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

Quand la fortune, cette brillante capricieuse, va visiter ceux qui paraissent la mépriser le plus, elle leur fait perdre contenance et les remplit de la joie la plus vive.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

C'est faire preuve d'habileté que de savoir faire un bon accueil à la fortune quand elle s'offre.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

La plupart des gens ne cherchent à acquérir de la fortune que par une vanité presque toujours ridicule.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

La fortune a, autant que le mérite, part à l'élévation des hommes.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

L'homme qui a de la fortune croit posséder des richesses, et ce sont elles qui le possèdent et ne lui laissent aucun repos.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

Il n'y a pas d'homme qui soit armé de toutes pièces contre les revers de la fortune, ou même contre ses propres passions : celui qui paraît le mieux cuirassé ne l'est que d'un côté comme la tortue ; retournez-la, il n'y a rien de si faible.

Pierre-Marc-Gaston de Levis - Les pensées détachées (1808)

Les mœurs font la fortune.

Citation latine - Corneilius Nepos, Atticus - env. 40 av. J.-C.

La fortune est insensible à nos gémissements, elle suit son caprice sans écouter nos cris, sans remarquer notre silence. A quoi sert de pleurer ? à rien, sans doute : mais , hélas ! le chagrin fait naître les larmes comme les arbres produisent leurs fruits.

Philémon - Le Sicilien - IVe s. av. J.-C.

Les victimes de la fortune les plus à plaindre sont celles qui ne la poursuivaient pas.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Si la fortune prenait la peine de répondre à tous les malheureux qui lui cherchent querelle, elle prouverait qu'elle n'a pas, à beaucoup près, tous les torts qu'on lui prête.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

La fortune permet le choix des meilleurs cadres pour bien mettre en relief et savourer la vie. Elle est aussi un beau volant pour donner l'illusion qu'on dirige où l'on veut sa propre destinée — les rames de la liberté.

Pierre Reverdy - Le livre de mon bord (1948)

Les gens d'esprit et de cœur se font leur fortune eux-mêmes.

Tite-Live - Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.

La fortune seconde le courage.

Térence - Le Phormion - IIe s. av. J.-C.

Plus la fortune élève les humains, plus ils doivent se rapprocher de la terre, redouter les révolutions ordinaires de la vie, craindre les dieux, alors qu'ils nous comblent des plus grands bienfaits.

Sénèque - La Troade - env. 60 ap. J.-C.

La fortune préside sur la vie des mortels, elle dirige les événements comme il lui plaît.

Euripide - Les Atrides - Ve s. av. J.-C.

Une fortune élevée n'a point chez les mortels une longue durée.

Euripide - Les Atrides - Ve s. av. J.-C.

Lorsque la fortune nous sourit, nous ne manquons pas d'amis, mais ils sont rares dans l'adversité.

Shûdraka - Le chariot d'enfant - VIIe s.

La fortune favorise la folie et la force.

Shûdraka - Le chariot d'enfant - VIIe s.

Le mérite et la fortune ne voyagent guère de compagnie.

Shûdraka - Le chariot d'enfant - VIIe s.

La fortune se fait une comédie de la vie des hommes.

Ménandre - Les fragments - IVe s. av. J.-C.

La fortune change tout, triomphe de tout, et personne ne triomphe en dépit de la fortune.

Ménandre - Les fragments - IVe s. av. J.-C.

Quelle que soit votre opulence, sachez qu'elle porte sur une base qui peut s'écrouler et qu'un flux d'air n'est pas plus muable que le souffle de la fortune.

Ménandre - Les fragments - IVe s. av. J.-C.

C'est la fortune qui règle tout : tel individu est esclave aujourd'hui qui se verra demain en liberté, et tel autre est libre pour le quart-d'heure qui se réveillera dans les chaînes. Le destin pétrit les hommes à sa guise.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On aime à commencer la fortune de quelqu'un, mais jamais à l'achever.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

L'homme le plus délicat cache ses bonnes fortunes comme l'on cache ses décorations, en en laissant toujours apercevoir un petit bout.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On ne monte à la fortune que par degrés, il n'en faut qu'un pour en descendre.

Stanislas Leszczynski - Le philosophe bienfaisant (1764)

Gardez-vous de regarder la fortune comme une déesse.

Épicure - Les lettres à Ménécée - IIIe s. av. J.-C.

L'homme, dans la fortune, méconnaît tout le monde ; et dans la disgrâce, il n'est connu de personne.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Si la fortune fuit et méprise tant les gens d'esprit, qui le lui rendent bien, n'est-ce point par jalousie de les savoir plus riches qu'elle ?

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

La fortune est semblable à ces courtisanes qui chaque nuit changent d'amants, et prodiguent leurs faveurs au premier venu.

Citation orientale - L'Orient en maximes et proverbes (1909)

Les citations suivantes »

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :

La fortune, c'est quoi ? » La richesse » Le riche » L'argent » Les riches / Les pauvres »
Top