Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur faveur

Ce dictionnaire contient 70 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot faveur. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur faveur issus des quatre coins du monde :

En fait d'héritage, on raisonne sur les espérances de chacun des héritiers, sur leurs degrés de faveur, sur les vicissitudes de leur fortune changeante, sur leurs hauts et leurs bas ; on parie sur eux comme sur des chevaux.
Victor Cherbuliez ; Après fortune faite (1896)
La fortune, qui souvent se prostitue, a aussi le sort d'une courtisane ; on feint de la mépriser lorsqu'elle n'accorde point ses faveurs, et certaines dupes prennent cette affectation pour de la vertu.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Heureusement, je n'ai à hériter de personne, n'ayant plus d'ascendants et mes collatéraux ayant des rejetons. Les haines indestructibles qu'engendre un espoir déçu et une jalousie exaspérée me seront donc épargnées et ce n'est pas payer trop cher ce plaisir, que de l'acheter par le renoncement à toute richesse due à un legs de faveur.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 8 février 1874.
Tous les hommes sont en faveur de la démocratie comme tous les vers sont en faveur des pommes.
Albert Brie ; Le mot du silencieux (1978)
Les conseils sont comme les faveurs, il faut attendre qu'on les demande : les offrir, c'est les prostituer.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Il y a quelque ressemblance entre la loterie et l'amour. La loterie non plus ne récompense rien. Elle est faveur toute pure, don de la nature qui, pour une fois, ne demande pas de contrepartie.
Jean Dutourd ; Le bonheur et autres idées (1980)
J'ai besoin que les regards de la faveur luisent sur moi. C'est de moi qu'il est vrai de dire : « Qui plaît est roi, qui ne plait plus n'est rien. » Je vais où l'on me désire pour le moins aussi volontiers qu'où je me plais.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1866)
La faveur des grands, l'amour d'une femme, et la rose, passent comme le beau temps.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Mieux vaut échouer par le concours que d'être nommé par faveur.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 15 novembre 1848.
Avant de vous plaindre des rigueurs de la fortune, commencez par nous montrer que vous étiez dignes de ses faveurs.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Une faveur payée avilit celui qui la reçoit et déshonore celle qui l'accorde.
Charles Pinot Duclos ; Les pensées, maximes et anecdotes (1810)
L'estime est un prix qu'exige la vertu, et qu'on ne peut lui refuser. L'amitié est une faveur qu'on lui accorde.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
Des faveurs d'un être aimé, les plus douces sont celles qu'il nous accorde volontairement.
Thucydide ; L'histoire de la guerre du Péloponnèse - Ve s. av. J.-C.
Le sage à qui la Fortune accorde ses faveurs doit en jouir honorablement, et pour acquérir une bonne renommée et pour les partager avec ses amis ; car telle est notre commune destinée, de pouvoir tous être en butte au souffle du malheur.
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.
Il vaut mieux refuser une faveur d'un air gracieux que de l'accorder lourdement.
Philip Dormer Stanhope ; Lettre à son fils Philippe Stanhope, le 20 mars 1751.
Il est curieux que ce soit toujours la femme qui « accorde ses faveurs » à l'homme. Ce n'est pourtant qu'un échange de bons procédés ?
Paul Léautaud ; Paul Léautaud en verve (1970)
Rien ne s'oublie plus vite qu'une faveur.
Pascal Bruckner ; La sagesse de l'argent (2016)
La fortune est fidèle à celui qui l'enchaîne ; négliger ses faveurs, c'est mériter sa haine.
Jean-François Ancelot ; Louis IX, le 5 novembre 1819.
Faveur populaire ! mot tracé dans le sable, et qu'efface le plus léger souffle de l'adversité.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Il y a presque toujours un fonds d'égoïsme dans les actions des hommes, même dans celles qui paraissent entièrement faites en faveur d'autrui.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
La renommée que donne l'intelligence vaut mieux que celle qui vient de la faveur.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Le génie ose à peine aspirer aux postes élevés qu'accorde la faveur.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
On ne doit point trop se fier sur la faveur et sur la protection des hommes puissants ; l'une et l'autre dépendent de deux choses fort inconstantes : leur volonté et leur fortune.
Etienne François de Vernage ; Les maximes et réflexions (1690)
La faveur fait la fortune, et la fortune soutient la faveur.
Chevalier de Méré ; Les maximes et sentences (1687)
Les femmes ne placent l'infidélité que dans la dernière faveur.
Alphonse Karr ; Clothilde (1839)
Tout est grand dans le temple de la faveur, excepté les portes, qui sont si basses qu'il faut y entrer en rampant.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)
Rends les honnêtetés qu'on te fait, et sois toujours reconnaissant des faveurs que tu auras reçues.
William Penn ; Les fruits de l'amour d'un père (1790)
La plus grande faveur de l'amour est un instant de délire.
Pierre-Édouard Lémontey ; Les pensées et réflexions (1826)
La fortune semble exprès s'épuiser à combler les uns, pour ne pouvoir ensuite rien faire en faveur des autres.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Celui qui place le bonheur dans les caresses et les faveurs de la fortune ne l'a jamais connu, il n'est même pas digne de le connaître, et ne le connaîtra jamais.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)