Mon poeme.fr
Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur animaux.

1 — Notre citation favorite sur les animaux :

La citation favorite Les actes de brutalité exercés contre les animaux révoltent, pour peu que l'on ait de sensibilité, disait Pierre-Jules Stahl. Un médecin, écrivain et homme politique français, Alexis Chavanne, a écrit : Que l'homme vienne à disparaître de la surface du globe, les animaux et les végétaux ne s'en trouveraient pas plus mal, au contraire ! Le globe continuerait avec la même sérénité sa valse au tour du soleil.
Thèmes en rapport : #actes #sensibilité #homme #sérénité #soleil

2 — Les 59 citations et pensées sur les thèmes : Animal / Animaux.

Les deux plus charmants animaux de la création sont certainement le cheval arabe et la Parisienne.

Paul Courty - Les poésies et pensées (1894)

Que l'homme vienne à disparaître de la surface du globe, les animaux et les végétaux ne s'en trouveraient pas plus mal, au contraire ! Le globe continuerait avec la même sérénité sa valse au tour du soleil.

Alexis Chavanne - Les pensées humaines (1897)

Le politicien est comme l'araignée : un animal de proie.

Élisabeth de Wied - Les pensées d'une reine (1882)

Je suis insensible à la prétendue amitié des chiens et des chats, animaux féroces, mais je ressens le bonheur de voir les animaux libres d'être heureux, je puis rester indéfiniment à regarder un couple de canards au bord d'une mare.

François Mauriac - Bloc-notes (1968-1970)

Il n'y a plus de loups dans nos pays civilisés d'Occident. Beaucoup de moutons et de chiens en revanche, quelques vieux crocodiles, quelques requins, des faisans, des autruches, des ânes, des dindons, des veaux. Le loup, animal fier, sauvage, dangereux, animal d'un autre âge en somme, constitue un scandale au siècle de l'audio-visuel.

Jean Dutourd - Les pensées et réflexions (1990)

Les animaux choyés ne font que bénéficier des désillusions de l'homme.

Augusta Amiel-Lapeyre - Les pensées sauvages (1909)

Animaux : Sont généralement de meilleure compagnie que leurs maîtres. Leurs vrais amis se amis se reconnaissent au fait qu'ils les font voyager dans des paniers inconfortables ou des cages mal aérées.

Philippe Bouvard - Bouvard de A à Z (2014)

La prétendue absence de droits des animaux, le préjugé que notre conduite envers eux n'a pas d'importance morale, qu'il n'y a pas comme on dit de devoirs envers les bêtes, c'est là justement une grossièreté révoltante, une barbarie sans nom. Prenez soin de vos animaux.

Arthur Schopenhauer - Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)

La pitié, principe de toute moralité, prend aussi les animaux sous sa protection.

Arthur Schopenhauer - Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)

La pitié envers les animaux est si étroitement unie à la bonté du caractère, que l'on peut affirmer de confiance que celui qui est cruel envers les animaux ne peut être un homme bon.

Arthur Schopenhauer - Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)

Sûrement l'homme est un être plus méchant que les animaux les plus féroces ; que serait-ce de nous sans la muselière des lois ?

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Ne louez point un homme sur sa mine avantageuse, et ne le méprisez point parce qu'il paraît peu de chose. L'abeille est petite entre les animaux qui volent, et néanmoins son fruit l'emporte sur ce qu'il y a de plus doux.

La Bible - L'Ecclésiastique - IIe s. av. J.-C.

Les hommes veulent-ils être bêtes, faites entrer les animaux dans la chambre ; la chose sera moins choquante : Nous sommes tous enfants d'Adam.

Johann Wolfgang von Goethe - Les maximes et réflexions (1749-1832)

Traçabilité : Transparence des animaux de boucherie permettant au consommateur de s'assurer que, contrairement à nos politiciens opaques, un bœuf n'a pas brouté à tous les râteliers.

Philippe Bouvard - Bouvard de A à Z (2014)

Les abattoirs ne seront vraiment humains que le jour où l'on pourra offrir le réconfort d'une religion aux animaux condamnés.

Philippe Bouvard - Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

La preuve que les animaux de compagnie supportent mieux l'oisiveté que leur maître : ils ne consultent jamais une montre.

Philippe Bouvard - Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

Le moment viendra où ces animaux qu'on ne fait naître que pour les tuer se syndiqueront et refuseront d'aller à l'abattoir. Ce jour-là, les pouvoirs publics devront veiller à ce que les légumes ne se constituent pas eux aussi en association de défense.

Philippe Bouvard - Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

Au vu des deux millions d'espèces d'insectes différentes recensées sur la Terre, il est permis de se demander qui le Créateur de toutes choses a-t-il voulu épater ?

Philippe Bouvard - Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

L'oiseau est le plus égoïste des animaux qui vole sans passager.

Philippe Bouvard - Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

J'aimerais bien savoir comment les animaux, que les hommes appellent les bêtes, nomment l'homme quand ils sont entre eux.

Philippe Bouvard - Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

De tous les animaux l'homme a le plus de pente à se porter dedans l'excès.

Victor Cherbuliez - Le roman d'une honnête femme (1865)

Nécessité fait loi ; les animaux doivent servir à nourrir l'homme, seulement nous n'avons pas le droit de les tuer uniquement pour nous distraire et nous amuser.

Johann David Wyss - Le Robinson suisse (1812)

À défaut de nos semblables nous nous attachons aux animaux.

Johann David Wyss - Le Robinson suisse (1812)

Souviens-toi, mon fils, que tant qu'un animal ne nous nuit pas et que sa mort n'est pas utile à la conservation de notre vie, nous n'avons pas le droit de le tuer, ni même de le tourmenter pour satisfaire un caprice ou une vengeance insensés et cruels.

Johann David Wyss - Le Robinson suisse (1812)

Les hommes sont de stupides animaux.

Jean Dutourd - Le bonheur et autres idées (1980)

Il n'y a point d'abîme entre l'homme et l'animal, les deux domaines sont séparés par un tout petit ruisseau qu'enjamberait un enfant. Nous sommes des animaux ; nous vivons des animaux et des animaux vivent de nous. Nous sommes parasités et nous sommes parasites. Nous sommes prédateurs et nous sommes la proie vivante des prédateurs. Et quand nous faisons l'amour, c'est bien, selon l'expression des théologiens, more bestiarum. L'amour est profondément animal, c'est sa beauté.

Rémy de Gourmont - La physique de l'amour (1903)

J'estime les animaux. Voyez l'écureuil : il se réveille, broute les jeunes pousses, fait l'amour, guette les noisettes, en croque, en cueille dont il emplit son nid, grimpe aux arbres, redescend, bondit, joue ; venu le froid, il s'endort. - Mais l'homme n'est pas un écureuil ! L'homme est un écureuil prétentieux.

Rémy de Gourmont - Des pas sur le sable (1914)

Toute ma vie, les animaux que j'ai aimés m'auront consolé de certains humains facultatifs.

Guy Bedos - Je me souviendrai de tout (2015)

L'homme est un animal qui sait rire, et qui fait rire.

Henri Bergson - Le rire (1899)

Les actes de brutalité exercés contre les animaux révoltent, pour peu que l'on ait de sensibilité.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

Les hommes, comme la plupart des autres animaux, s'entre-détruisent ; la différence, c'est qu'ils ne se mangent pas entre eux.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

L'ornithorynque est le seul animal qui ne sait pas écrire son nom sans faire de fautes d'orthographe.

Grégoire Lacroix - Les nouveaux euphorismes de Grégoire (2009)

L'homme est un animal volontaire et convoiteux qui se sert de sa pensée pour satisfaire ses inclinations, mais qui ne sert pas le vrai, qui répugne à la discipline personnelle, qui déteste la contemplation désintéressée et l'action sur lui-même. La sagesse l'irrite, parce qu'elle le met en confusion et qu'il ne veut pas se voir tel qu'il est.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 6 février 1877.

Les femmes se parent de la fourrure des animaux pour plaire aux hommes qui préfèrent la leur.

Frédéric Dard - Les pensées de San-Antonio (1996)

L'amour des bêtes, quand il devient exclusif, relève d'un déséquilibre, d'une aliénation. Les gens qui aiment exagérément les animaux, à mes yeux ressemblent à des églises désaffectées.

Marcel Jouhandeau - Du singulier à l'éternel (1972-1973)

Le mâle chez l'animal est bien plus discret que chez l'homme. Il ne recherche que la femelle qu'il peut croire aspirer à lui.

Edmond Thiaudière - La soif du juste (1895)

À la campagne on s'attache à tout, et c'est là justement qu'il ne faudrait s'attacher à rien. La destruction y règne en maître ; le chêne de la forêt, le grand bœuf blanc de la prairie, il faut que tout cela finisse par passer par la cheminée et le pot au feu, tout comme le chou du jardin. On a beau dire que les animaux n'ont été créés que pour l'homme et qu'ils sont faits pour vivre et mourir à son profit, moi je ne puis m'empêcher de plaindre leurs souffrances encore plus que celles des humains.

Mary Sarah Newton - Les journaux et les souvenirs (1855)

Rien de plus facile et de plus expéditif que de courir sus aux bêtes inoffensives qui peuplent les forêts de l'État, et de traîner après soi, pour cette noble expédition, une meute de courtisans et de chiens de chasse, tandis qu'on envoie au loin des milliers d'hommes combattre des ennemis véritables, dont on craint les coups pour soi.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Le malheureux instinct qui pousse l'homme à se nourrir de la chair des animaux lui a fait trouver dans la chasse d'abord la satisfaction d'un besoin, et, ensuite, un plaisir. Aujourd'hui que les mœurs sont plus douces, la chasse n'est qu'un reste de sauvagerie lâche, cruelle et surtout propre au despotisme.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Comment pourrions-nous espérer de recueillir la joie sur la terre puisque nous n'y semons que la douleur par la guerre contre nos frères et par le meurtre des animaux les plus doux ?

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

S'il est vrai que les espèces évoluent et progressent, c'est-à-dire que les hommes d'aujourd'hui sont des singes d'hier, le meurtre d'un animal, pour s'en nourrir, est un homicide et une anthropophagie anticipés.

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

Tous les animaux sont utiles à homme, parce qu'ils nous aiment, nous gardent et qu'on les bouffe.

Pierre Desproges - Fonds de tiroir (1990)

Les animaux considèrent l'homme comme l'animal absurde, qui rit et qui pleure, comme l'animal néfaste.

Friedrich Nietzsche - Le gai savoir (1882 et 1887)

On rencontre des animaux si bien élevés qu'il est honteux pour les hommes d'être aussi mal dressés.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Les naturalistes en sont réduits à étudier les mœurs des animaux, les hommes n'en ont plus.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Les animaux carnassiers, obéissant à leurs instincts, se jettent sur tous les êtres dont ils espèrent faire leur proie, et l'on dit d'eux qu'ils sont méchants ! le tigre, l'hyène, le chacal, le loup, ne sont que féroces. L'homme seul est méchant, la méchanceté est facultative.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Selon moi, l'animal le plus méprisable du monde est l'homme qui ne sert à rien au monde, qu'il soit riche ou pauvre, élevé ou humble, noble ou plébéien.

Citation espagnole - Les sentences et maximes espagnoles (1857)

Si les hommes sont rois de tous les animaux, qu'ils n'en soient pas les bourreaux.

Jean-François Haumont - Le ramoneur et l'hirondelle (1802)

Il y a plus de sots parmi les hommes que parmi les animaux.

Hypolite de Livry - Les pensées et réflexions (1808)

Avant sa chute, l'homme vivait heureux dans un jardin de délices, c'est-à-dire plein de fruits exquis ; depuis sa déchéance, qui fut sans doute le meurtre d'un animal, il vit malheureux sur la terre transformée par lui en une immense boucherie. II engloutit dans ses entrailles une chair qui a souffert et il s'étonne, et il se plaint de souffrir. Le bonheur n'est que dans les jardins, retournons-y.

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

Chrétiens ! ce n'est point seulement le vendredi et le samedi que nous devons nous abstenir de viande, c'est tous les jours ; ce n'est point non plus par esprit de pénitence, mais par respect pour la vie des animaux qui ont autant de droits que nous-mêmes au plaisir de l'existence, ou bien Dieu ne serait point la justice.

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

Voulons-nous moraliser l'homme, moralisons sa nourriture, amenons-le au régime des herbes. Une nourriture animale est corruptrice et criminelle ; nous nous inoculons le vice, la maladie, la douleur et la mort en mangeant le meurtre cuit.

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

Le meurtre des animaux n'est légitime que pour les sauvages, les bouchers, les chasseurs et les partisans de la peine de mort. Tout homme assez développé en sympathie pour souffrir à tuer un animal, tout homme à qui répugne la viande crue doit s'abstenir de la chair des animaux.

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

Si la viande est absolument nécessaire à l'homme, comme les trois quarts des hommes sont habituellement privés de cette nourriture, ils doivent en prendre à ceux qui en ont trop ou redevenir anthropophages. Si la viande ne leur est point nécessaire, pourquoi tuer les animaux ?

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

Celui qui respecte la vie des animaux respectera, plus que tout autre, la vie de ses semblables ; si la chair des animaux venait à manquer subitement aux mangeurs de viande, on les verrait bientôt mettre les autres à la broche et puis se dévorer entre eux.

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

Une imperceptible barrière sépare l'animalité de l'humanité ; il n'y a pas si loin de l'éléphant, du chien et du singe à l'homme qu'on le pense. L'animal sent, compare, juge, veut et ne diffère actuellement de l'homme que par la faculté d'abstraire et de généraliser qui lui manque, mais qu'il aura un jour après l'évolution de son espèce.

Auguste Guyard - Quintessences (1847)

Les animaux relèvent de l'homme, et l'homme ne relève que de Dieu.

Nicolas Massias - Le rapport de la nature à l'homme (1823)

Il n'y a aucun animal si étrange que l'homme.

Thomas Carlyle - L'histoire de la Révolution française (1837)

Il n'est animal au monde en butte de tant d'offenses que l'homme.

Robert Sabatier - Canard au sang (1958)

3 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

Les citations cheval » Les chiens » Les oiseaux »
Top