Les citations colère

Ce dictionnaire contient 100 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot colère. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur colère issus des quatre coins du monde :

La colère est à la fois le plus aveugle, le plus violent et le plus vil des conseillers.
Louis-Philippe de Ségur ; Les pensées, maximes et réflexions (1823)
La colère de l'honnête homme est l'ivresse de l'indignation.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
La colère n'a pas de force, c'est un colosse dont les genoux chancellent et qui se blesse lui-même encore plus que les autres.
Gustave Flaubert ; Les lettres à Louise Colet, le 13 décembre 1846.
La colère n'est qu'une courte fureur, mais ses effets souvent sont de longues folies.
Chevalier de Méré ; Les maximes et sentences (1687)
Rien n'est plus propre à apaiser la colère que la soumission de celui qui y a donné lieu.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire des proverbes chinois (1830)
La supériorité des gens coléreux sur les gens qui ne le sont pas est du même genre que celle de l'assaillant dans une guerre ; comme ils prennent l'initiative des opérations, l'adversaire est réduit à la défensive et fait figure d'assiégé ; il est constamment surpris , il ignore le côté par lequel viendra l'attaque.
Jean Dutourd ; La trilogie française (1997)
La colère, même la plus légitime, s'apaise tout de suite à l'idée que celui qui nous a offensé est un malheureux. Ce que la pluie est pour le feu, la pitié l'est pour la colère. Je conseille à celui qui ne veut pas se préparer de remords, lorsqu'il songe à venger cruellement une injure, de se figurer sous de vives couleurs sa vengeance déjà accomplie, de se représenter sa victime en proie aux souffrances physiques et morales, en lutte avec la misère et le besoin, et de se dire : voilà mon ouvrage. Si quelque chose au monde peut éteindre la colère, c'est bien cette pensée.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
L'audace c'est le courage en colère.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Le seul ressouvenir d'un fol emportement est encore de colère un léger mouvement.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
Dans les cœurs généreux s'il s'allume aisément, le feu de la colère expire promptement.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
La colère d'un père est une pluie sur l'herbe, un rayon de soleil l'évapore.
Marceline Desbordes-Valmore ; Miss Molly (1836)
Face à un homme coléreux, la meilleure réponse est le silence.
François-Rodolphe Weiss ; Les principes philosophiques et moraux (1785)
Du premier mouvement redoutez la tempête ; dans l'accès de colère on a perdu la tête.
François de Neufchâteau ; Les pensées et maximes (1750-1828)
La pitié marche quelquefois sur les talons de la colère.
Victor Cherbuliez ; Paule Méré (1864)
Les grandes colères sont lumineuses.
Victor Cherbuliez ; Le roi Apépi (1887)
La colère ne prévoit rien, et ce qu'elle fait faire est presque toujours suivi du repentir.
Victor Cherbuliez ; À propos d'un cheval (1860)
Les grandes colères sont de voluptueuses ivresses.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il n'est rien de tel qu'une grande colère pour tenir chaud.
Victor Cherbuliez ; Les amours fragiles (1880)
La colère a presque les mêmes effets que ce qu'on prend pour l'amour. Elle s'allume par la présence de l'objet qui l'excite, et s'affaiblit par son éloignement : elle se modère lorsqu'elle s'est exhalée ; enfin, elle s'éteint par l'habitude de voir l'objet qui l'avait fait naître.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
La colère est un mouvement de l'âme aussi impétueux que celui de la compassion est doux, mais l'un dégrade l'homme, autant que l'autre l'honore.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
La colère est de courte durée chez un homme bon.
Thomas Fuller ; Gnomologia, adagies and proverbs (1732)
Un mot que ma colère m'a quelquefois fait dire m'a pu faire un ennemi qui ne me le pardonnera jamais.
Roger de Bussy-Rabutin ; Ses mémoires (1693)
Tous ceux qui se laissent aller à déverser leur colère ou leur haine sur les autres, doivent savoir qu'avant d'atteindre ces « autres », ces sentiments les traversent d'abord eux-mêmes et les empoisonnent. Vous voulez « empoisonner » quelqu'un ?... Allez-y, mais c'est vous qui serez empoisonné avant lui.
Omraam Mikhaël Aïvanhov ; La charpente de l'univers (2000)
Une colère niée devient rage, une exaspération ignorée devient poing levé.
Alexandre Jardin ; Révoltons-nous ! (2017)
L'homme colère est plus souvent dehors que chez lui.
Citation anglaise ; Les proverbes et adages anglais (1840)
Ne fais rien dans le moment de la colère. T'embarquerais-tu au milieu d'une tempête ?
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
La colère pousse souvent au ridicule et à des folies.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
La colère étant injuste, on devrait s'abstenir d'agir quand on se trouve dans cet état, mais on fait tout le contraire : les Platon et les Caton sont rares.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
La parole apaise la colère.
Eschyle ; Les fragments - Ve s. av. J.-C.
La colère est une crise nerveuse ou sanguine qui donne de la force aux corps les plus débiles.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Quand la surexcitation violente de la passion a pour cause et pour objet une action qui nous paraît blesser nos intérêts, nos affections ou la justice, elle s'appelle la colère.
Jules Simon ; Le devoir (1854)
La colère est un accès de haine qui trouble la raison, met l'injure sur les lèvres, et jette devant nos yeux un nuage qui nous empêche de discerner la portée de nos actions.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
La colère, comme la faim, est mère des mauvais conseils.
François-René de Chateaubriand ; Les martyrs (1809)
Les femmes qui sont nées vives et colères doivent s'appliquer encore plus que les hommes à corriger ce défaut. La nature leur a donné la douceur en partage : on dirait qu'une femme qui s'irrite change de sexe. La colère ne fait pas seulement qu'elles deviennent odieuses et insupportables, elle les dénature et les rend hideuses. Si les femmes savaient combien les emportements défigurent les personnes les plus aimables, elles s'en garantiraient pour toujours.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
La colère est une maîtresse impérieuse et méchante, elle récompense toujours mal ceux qui lui obéissent, et vend cher les pernicieux conseils qu'elle donne. Dans combien d'excès honteux, indignes, quelquefois irréparables et suivis de cruels remords, ne précipite-t-elle pas ! La colère porte à dire et à faire mille choses qui avilissent toujours, et qui souvent déshonorent le colérique.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Chacun a ses faiblesses et ses misères, mais malheureux l'homme qui a la colère pour partage !
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
La clémence a raison, et la colère a tort.
Voltaire ; Le poème sur la loi naturelle (1752)
Celui dont la colère éclate est moins dangereux que celui qui la cache sous un air modéré.
Euripide ; Les fragments - Ve s. av. J.-C.
En amour, la colère est toujours menteuse.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
La colère est le commencement de la folie.
Quintus Ennius ; Les fragments - IIIe s. av. J.-C.