Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur la patrie (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Un bon citoyen ne distingue pas ses intérêts de ceux de la patrie.
Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.
Que l'amour de la patrie soit au-dessus de l'amour de la gloire.
Virgile ; Fragments - env. 19 av. J.-C.
La patrie est le bien le plus précieux et le plus cher aux mortels.
Euripide ; Les fragments - Ve s. av. J.-C.
L'amour de la patrie est le plus généreux des sentiments, c'est celui gui a produit le plus de grands hommes, et qui a fait naître ces héros antiques, dont l'histoire étonne tous les jours notre imagination et accuse notre faiblesse.
Henri François d'Aguesseau ; Les maximes et pensées (1751)
On n'aime point sa patrie comme grande, mais comme patrie.
Sénèque ; Lettre à Lucilius - env. 64 ap. J.-C.
Il n'est jamais permis de prendre les armes contre sa patrie.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Il faut aimer sa famille plus que soi-même, et sa patrie plus que sa famille.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Tous les hommes, quoi qu'ils fassent, aiment et désirent la patrie. Celui qui dit autrement n'est heureux qu'en paroles, son âme habite ailleurs.
Euripide ; La Thébaïde - Ve s. av. J.-C.
La patrie est là où l'on se sent bien.
Quintus Ennius ; Les fragments - IIIe s. av. J.-C.
La patrie est aux lieux où l'on se trouve bien.
Aristophane ; Plutus - Ve siècle av. J.-C.
Tu émigres avec la femme que tu aimes, et tu appelles cela t'expatrier ? Dis plutôt que tu emportes ta patrie avec toi, vois-tu, la patrie c'est la femme.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
L'homme à qui la terre sa patrie ne suffit pas est bien digne du sort le plus malheureux !
Properce ; Livre III, élégie 7 (vers 23 av. J.-C.)
Nous devons rendre justice à tous, même aux implacables ennemis de notre patrie.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
L'Amour n'a point de patrie, il est cosmopolite.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
L'amour de la patrie commence à la famille.
Francis Bacon ; Dignitate et augmentis scientiarum (1605)
Qui porte les armes contre sa patrie est un monstre qui bat sa mère et tue ses frères.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
L'amour de la patrie est la force vitale d'un peuple : que ce sentiment s'affaiblisse en lui, et bientôt, comme un vieux tronc dont la sève est tarie, il se dessèche et meurt.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Comme on voit facilement si les belles lettres sont une patrie, ou un pays où l'on passe !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Le plus grand bien d'un homme est sa patrie.
Hiéron ; Le tyran de Syracuse - Ve s. av. J.-C.
Où la patrie ne doit rien, on ne lui doit rien.
Mirabeau ; L'essai sur le despotisme (1776)
L'amour de la pairie doit introduire l'esprit d'union parmi les citoyens.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
De sa patrie on doit prendre l'esprit ; qui s'en écarte, la trahit.
Charles-Simon Favart ; L'Anglais à Bordeaux, 12 (1763)
Il vaut mieux périr en combattant pour la patrie que la vaincre et triompher d'elle.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Le connétable de Bourbon et Bayard (1712)
L'amour de la patrie prolonge l'amour de la famille ; l'amour de l'humanité prolonge l'amour de la patrie.
Édouard Herriot ; Les notes, pensées et maximes (1961)
La vraie bravoure, ce sentiment sublime, qui élève l'homme au-dessus de la nature, et méprise le danger quand le devoir appelle, ne ressemble pas à la fureur, ni à cette délicatesse pointilleuse que l'ombre d'un outrage enflamme. Elle aime à venger avec éclat les injures de la patrie, et dissimule les offenses personnelles, ou les pardonne. Elle cherche à triompher des ennemis de l'État par sa valeur, et des siens par la gloire de ses actions.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
L'amour de la patrie comme l'amour de Dieu est fondé sur le don volontaire de soi.
Georges Bernanos ; La liberté, pour quoi faire ? (1953)
Les drapeaux des partis sont des linceuls dans lesquels on ensevelit la patrie.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Un prince tout entier se doit à sa patrie.
Lucien Émile Arnault ; Pierre de Portugal, I, 5 (1823)
Il existe des secrets de patrie comme des secrets de famille.
Alfred Capus ; Les mœurs du temps (1912-1913)
Que d'âge en âge la patrie soit libre, puissante et chérie.
Marie-Joseph Chénier ; Le chant du retour (1797)
L'amour de la patrie doit faire oublier à un bon citoyen les inimitiés particulières.
Nicolas Machiavel ; Les discours sur Tite-Live (1512-1517)
La patrie est un arbre dont vous êtes les racines et les branches.
Laurent-Pierre de Jussieu ; Simon de Nantua (1829)
Un grand homme partout rencontre une patrie.
Jean-François de La Harpe ; Coriolan, IV, 5, le 2 mars 1784.
Un seul combat, pour une seule patrie.
Charles de Gaulle ; Mémoires de guerre, L'unité, Tragédie.
Heureux ceux dont la vie s'écoule au milieu de leurs concitoyens, et qui, après avoir servi leur patrie avec gloire, meurent à côté du berceau qui les a vus naître.
Louis-Napoléon Bonaparte ; Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)
Tous les cœurs bien nés chérissent la patrie.
Charles-Guillaume Étienne ; L'Intrigante, I, 1, le 6 mars 1813.
La patrie, il n'en est point dans un pays esclave.
Mirabeau ; Lettre à Sophie Ruffei, le 1er avril 1779.
Plus la patrie devient grande, moins on l'aime.
Voltaire ; Le dictionnaire philosophique (1764)
À tous les coeurs bien nés que la patrie est chère !
Voltaire ; Tancrède, le 9 mars 1760.

Thèmes de rubriques en rapport :