Les citations univers

Ce dictionnaire contient 39 pensées et citations univers :

Pour l'athée, le monde est un cadavre qui marche, et la société un courant de vif-argent sans cohésion, des millions d'individus qui sautillent, pétillent et frétillent sans centre ni rayons. L'univers, pour l'athée, c'est le Masque de fer de l'éternité.
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
L'homme, ne jugeant pas d'instinct, mais par la raison, est supérieur à toutes les créatures, c'est pourquoi il est le roi de l'univers !
Alexandre Weill ; Si j'avais une fille à marier (1860)
L'homme est, devant l'univers, comme un spectateur mal placé qui voit ou entend un bout de scène, et veut rendre compte de la pièce.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
L'univers des enfants est empoisonné par l'expérience des adultes qui dresse des murs qu'on croit qu'on ne franchira jamais, ou dans un avenir si éloigné que cela n'en vaudra plus la peine.
Jean Dutourd ; Henri ou l'éducation nationale (1983)
J'ai en horreur la contemplation amère et larmoyante du désastre de l'univers et de l'échec de la vie. Le temps, vous n'avez pas besoin de moi pour le savoir, vient à bout de la vie et il viendra à bout de l'univers.
Jean d'Ormesson ; Une fête en larmes (2005)
Tout ce que l'univers nous astreint à souffrir, endurons-le en faisant preuve de grandeur d'âme.
Sénèque ; La vie heureuse - env. 58 ap. J.-C.
Les plus grands hommes ne sont qu'un détail dans l'histoire de la science comme dans celle de l'univers.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
L'univers est la patrie d'un grand homme.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)
Il faut bouger, on doit être en mouvement, à l'image de l'Univers.
Henri Salvador ; La joie de vivre (2011)
L'univers est ma ville, la terre est mon quartier, la ville où je séjourne est ma maison, les pièces de ma maison sont mes vêtements. Que faites-vous dans mes vêtements ?
Pascal Quignard ; Sordidissimes (2005)
Au premier baiser un univers nouveau s'ouvrira devant toi et la vie, de ses mille rayons, pénétrera ton coeur extasié.
Novalis ; Les disciples à Saïs (1792)
L'univers est un grand livre, où la nature a tout écrit.
Stanislas de Boufflers ; Le traité sur le libre arbitre (1808)
Vivre son moi en tant qu'univers, c'est le secret des poètes, et surtout des âmes poétiques.
Emil Michel Cioran ; Le crépuscule des pensées (1940)
Plus l'œil de l'humanité est puissant, plus l'Univers s'élargit.
Bernard Werber ; La voix de la terre (2014)
Je suis heureux car maintenant que l'on sait qu'il y a des étoiles où peut-être la vie existe, je devrais être éternel... Je crois en l'âme et en l'éternité. Il n'y a aucune raison que l'Univers tourne et que, nous, on disparaisse.
Henri Salvador ; La joie de vivre (2011)
Tout être est un moi qui voit autour de lui graviter l'univers.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
L'univers est rempli de prodiges, mais il n'est rien de plus prodigieux que l'homme.
Sophocle ; Antigone - Ve s. av. J.-C.
Dans l'univers pas une feuille ne remue sans la volonté de Dieu.
Bernardo Dovizi da Bibbiena ; La Calandria (1513)
Les rois ont des sujets et sont eux-mêmes assujettis aux dieux. On ne voit dans l'univers qu'une immense chaîne de dépendances.
Philémon ; Les Thébains - IVe s. av. J.-C.
L'univers est un composé d'exceptions qui ne trouvent pas de règle à confirmer.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Fréquenter l'univers des possibles donne le sentiment de la liberté.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Certains êtres semblent avoir tracé un cercle autour d'eux ; en quelque lieu qu'ils se transportent, l'étendue de ce cercle est leur univers, et ils rapportent tout à leur petite personne, qui en est le point central.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
L'innocence d'un être est l'adaptation absolue à l'univers dans lequel il vit.
Jean Giraudoux ; Littérature (1941)
Hélas ! chacun de nous se voit le centre de l'univers.
Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)
La vie est un songe et l'univers un théâtre, l'illusion règne en tous lieux.
Jacques Audiberti ; La fin du monde (1943)
L'univers est beau, mais les hommes sont si abjects que la vie ne vaut pas un regret.
Henry de Montherlant ; Le treizième César (1970)
L'univers de la vie intime est illimité ; nous ignorons où le cœur nous mène et la portée d'une émotion.
Jacques Chardonne ; L'amour du prochain (1932)
Ce qui sépare et ce qui relie sont nés ensemble à l'origine de notre univers.
Edgar Morin ; Mon chemin (2008)
Âme de l'univers, Dieu, père, créateur, sous tous ces noms divers, je crois en toi Seigneur.
Alphonse de Lamartine ; La prière, Méditation XIX (1820)
L'univers est le temple, et la terre est l'autel.
Alphonse de Lamartine ; La prière, Méditation XIX (1820)
L'univers n'est qu'une manière totale de ne pas être ce qui est.
Paul Claudel ; Art poétique (1907)
Tout l'univers n'est qu'une cité ronde : chacun a droit de s'en dire bourgeois, le Scythe et le Maure autant que le Grégeois, le plus petit que le plus grand du monde.
Guy du Faur de Pibrac ; Les Quatrains de Pibrac (1529-1584)
L'univers, en faisant l'homme, s'est donné à la fois une victime et un juge.
Jean Rostand ; Les pensées d'un biologiste (1954)
Bien lire l'univers, c'est bien lire la vie.
Victor Hugo ; Les Contemplations, Je lisais - Juillet 1833.
Un des tours du Diable est de tromper notre fidélité en nous laissant espérer que l'univers est peuplé d'autres intelligences.
Louis Pauwels ; Le droit de parler (1981)
Un sexe régit l'univers. On l'adore, on le craint, on l'obsède, on en glose. On en dit du mal en prose, on en dit du mal en vers.
Charles Nodier ; Les furies et les grâces (1835)
Maison de la naissance, ô nid, doux coin du monde ! Ô premier univers où nos pas ont tourné !
Marceline Desbordes-Valmore ; La maison de ma mère (1825)
L'univers, c'est un livre, et des yeux qui le lisent.
Victor Hugo ; Dieu, L'univers, c'est un livre (posthume, 1891)
Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine.
Albert Einstein ; Les discours et entretiens (1879-1955)

Autres dictionnaires à consulter :