Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur le monde (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Avec du mouvement et de la matière, je ferai le monde.
René Descartes ; Les passions de l'âme (1649)
Faisons peu de cas de ce monde, sinon en tant qu'il nous sert de planche pour passer à l'autre meilleur.
Saint François de Sales ; Une pensée pour chaque jour (1846)
Le monde est aveugle ; mettons-nous peu en peine de ce que le monde pense ; méprisons son estime et son mépris, et laissons-le dire ce qu'il voudra, en bien ou en mal.
Saint François de Sales ; Une pensée pour chaque jour (1846)
Dans ce monde sans limite, l'intérieur est toujours l'extérieur de quelque chose.
Raymond Devos ; Rêvons de mots (2007)
Je suis assis dans le grand fauteuil du Monde.
Henri Salvador ; La joie de vivre (2011)
Le monde attire le monde.
Paul de Kock ; Monsieur Dupont ou La jeune fille et sa bonne (1824)
Chaque homme porte en sa cervelle une parcelle du monde. Le monde, c'est le rêve total des hommes. Chaque fois que l'un d'eux meurt, il y a une fissure ; quand c'est un génie qui s'en va, il y a un trou béant. De là, ce vide qu'on éprouve quand un de ces hommes meurt.
Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)
Les mondes ont des trépas extrêmement discrets, ils filent dans le néant sur la pointe des pieds ; il faut attendre des années avant de s'apercevoir qu'un monde nouveau a pris leur place.
Jean Dutourd ; Le vieil homme et la France (1994)
Le monde est un théâtre où les passions jouent chacune leur rôle ; si les spectateurs sont peu nombreux, c'est peut-être parce que le spectacle est gratis.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Le monde est soumis à la volonté farouche d'une petite faction de terribles.
Frédéric Dard ; Sucette boulevard (1976)
Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde.
Louis-Ferdinand Céline ; Le voyage au bout de la nuit (1932)
Le monde n'a pas d'âge : L'humanité se déplace, simplement.
Arthur Rimbaud ; L'impossible, Une saison en enfer (1873)
Le monde est une énorme farce coupée de répits illusoires, de visions chimériques, d'espoirs infondés.
Albert Cohen ; Belle du Seigneur (1968)
Le monde, il faut l'inventer soi-même, sinon, il est partout pareil.
Frédéric Dard ; Plein les moustaches (1985)
Dieu a fait le monde en cinq jours. Le sixième, il a fait le con.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)
Le beau monde cultive les apparences et il a bien raison. Elles lui servent de vertu.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)
Je ne suis pas fait pour ce monde, j'espère que je serai fait pour l'autre.
Christian Bobin ; Les ruines du ciel (2009)
Ce monde est une énigme : heureux qui la devine !
Alphonse de Lamartine ; Réflexion, Poésies diverses (1832)
il faut s'adapter au monde tel qu'il est.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 16 mai 1879.
Le monde nous dérobe à nous-mêmes, et la solitude nous y rend.
La marquise de Lambert ; Les réflexions nouvelles sur les femmes (1727)
Le monde m'engourdit et le mouvement me paralyse, au contraire de bien des femmes auxquelles la vie agitée donne des idées, ou du moins des paroles.
Mary Sarah Newton ; Les journaux et les souvenirs (1855)
Trois choses mènent le monde : la loi, la religion et la bienfaisance.
Pierre-Marie Quitard ; Les études historiques sur les proverbes (1860)
Dans le monde être de bonne compagnie est bien plus important que d'être irréprochable.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 4 juillet 1871.
Le monde est plein de fugitifs d'eux-mêmes.
Alexandre Vinet ; Essais de philosophie morale (1837)
Le monde du milieu, c'est, en quelque sorte, une espèce d'entre deux mondes.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
Le racisme, c'est la leucémie du monde.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
Le tiers monde, c'est le tiers provisionnel du monde entier.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
La pluralité des mondes est à l'universel ce que le singulier est au plural mondial.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
La pluralité des mondes n'exclut pas l'universalité du monde tout court.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
Si le monde d'hier n'avait pas existé, le monde d'aujourd'hui ne pourrait pas envisager celui de demain.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
Le monde est ma prison si je suis loin de ce que j'aime.
Pierre Reverdy ; Main d'œuvre, Le chant des morts (1949)
La scène changeante du monde ne nous offre, dans tous les temps, que les mêmes actions des hommes répétées seulement par de nouveaux acteurs.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Le monde n'est qu'une révolution continuelle des choses : chaque jour on voit éclore de nouveaux projets qui anéantissent les espérances des uns et font revivre celles des autres ; tel qui se trouvait dans la foule occupe bientôt le premier rang, celui-ci est aussitôt remplacé par un autre. C'est ainsi que la fortune fait passer en revue sur le théâtre du monde une infinité d'hommes qu'elle rend les jouets de ses caprices, et qu'elle se plaît quelquefois autant à persécuter, qu'elle les a comblés autrefois de ses faveurs.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Le monde est un vaste théâtre où chacun joue son rôle le masque sur le nez.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions et pensées (1645)
Dans le monde comme au théâtre, il suffit d'un seul coup de sifflet pour changer la scène.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Sur le théâtre du monde on n'est pas toujours le maître de faire baisser le rideau, mais on peut détourner les yeux de la scène.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Le certain en ce monde, c'est la douleur ; l'espéré c'est la paix.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 9 décembre 1870.
Le monde est le plus ingrat des maîtres, il n'a pas d'invalides pour ses vieux serviteurs.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La nature est oublieuse, le monde l'est presque plus encore ; pour peu donc que l'individu s'y prête lui-même, l'oubli l'enveloppe bientôt comme un linceul. Cette rapide et inexorable expansion de la vie universelle qui recouvre, déborde, engloutit les êtres particuliers, qui efface notre existence et annule notre souvenir, est d'une mélancolie accablante. Naître, s'agiter, disparaître, c'est là tout le drame éphémère de la vie humaine. Sauf dans quelques cœurs, et pas même toujours dans un seul, notre mémoire passe comme une vague sur l'eau, comme une brise dans l'air. Si rien n'est immortel en nous, que cette vie est peu de chose !
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 9 août 1850.
Ce monde est un mauvais lieu, et pour s'y plaire il faut avoir des pensées basses, des désirs abjects et l'amour des souillures.
Victor Cherbuliez ; Une gageure (1890)