Les citations sur respirer

Ce dictionnaire contient 38 pensées et citations respirer :

Le paradis est un endroit où l'âme respire Dieu sans plus d'effort que les plantes ne respirent l'air ici-bas.
Victor Cherbuliez ; Meta Holdenis (1873)
Je préfère vivre sous mon ciel normand tantôt si tristement doux, tantôt si orageux et si terrible, que de respirer l'air le plus embaumé de l'univers sur les bords de la mer la plus bleue et la plus tranquille.
Alexis de Tocqueville ; La nouvelle correspondance inédite (1866)
Les êtres vivants possèdent la faculté de s'adapter insensiblement au milieu dans lequel la nature ou les circonstances les ont placés. Il en est des âmes comme des plantes et des animaux, l'air qu'elles respirent décide de leur destinée.
Victor Cherbuliez ; Miss Rovel (1875)
Un esprit borné vous emmure ; vous sentez sur vous le froid de la pierre. Une brèche pour respirer !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Par la chasteté, l'âme respire un air pur dans les lieux les plus corrompus ; par la continence, elle est forte, en quelque état que soit le corps ; elle est royale par son empire sur les sens ; elle est belle par sa lumière et par sa paix.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1866)
Le baise-main est un bon début : çà permet de respirer la qualité de la viande.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)
L'oubli se loge dans chaque respiration du temps.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Le bonheur d'un solitaire se réduit le plus souvent à la joie de se sentir et de respirer.
Victor Cherbuliez ; Le roman d'une honnête femme (1865)
Pour un convalescent vivre est un bonheur qui n'en laisse désirer aucun autre ; on borne tous ses désirs à respirer, à sentir la douce influence du soleil, à s'enivrer du parfum des fleurs, à écouter le vent dans les arbres, à contempler les longues prairies étendues sur le sol comme un immense tapis de velours vert. Il semble que l'on naît à tout cela ; c'est une seconde naissance, mais avec la conscience de la vie et des sensations.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
Il est des moments où on secoue le lourd fardeau de nos chagrins pour se reposer et respirer.
Victor Cherbuliez ; Le comte Kostia (1863)
Il y a une religion simple et élevée des grandes âmes qui ne respirent à l'aise que sur les cimes.
Victor Cherbuliez ; Les hommes et les choses du temps présent (1883)
Les soupirs de l'amour sont la respiration du cœur ; sans amour, la vie est une nuit au milieu d'une éclipse de lune ; mais lorsque cette nuit n'est plus obscurcie par l'interposition d'aucun globe terrestre, une douce lumière éclaire le monde ; les belles de nuit entrouvrent leurs calices, les rossignols font retentir des accents mélodieux, le ciel est partout.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
Sympathiser, c'est sentir de même, c'est se liguer contre les mêmes douleurs et doubler la coupe où l'on respire les mêmes joies ; c'est, au fond, n'être pas seul, et - cela dit tout.
Sully Prudhomme ; Journal intime, le 12 octobre 1862.
Il faut que le fumier se fasse sentir dans un champ avant d'y respirer le parfum des fleurs.
Citation hindoue ; Les maximes et sagesses hindouistes (1931)
Se consacrer à un être, c'est s'absorber dans lui, et ne respirer que de son souffle.
Honoré de Balzac ; Le centenaire ou les deux Beringheld (1824)
Loin sur les mers, en vain nous cherchons un asile pour oublier le monde et respirer le frais ; hélas ! nous n'avons pas mis le pied dans une île, que le monde nous suit et trouble notre paix.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 février 1873.
Je respire, je sens, je pense, j'aime en toi !
Alphonse de Lamartine ; La prière, Méditation XIX (1820)
J'ai joui dans toute sa plénitude du bonheur végétal des jours sans idées. La matinée se passe à respirer, à flâner, à mettre mes fleurs dans des pots chinois ; le dîner était mon avenir de chaque jour. Vivre ainsi de temps en temps est une excellente chose.
Mary Sarah Newton ; Essais divers, lettres et pensées (1852)
En ce monde, on traîne sa brouette, mais on ne respire pas. — Qui est heureux ? Personne. Chacun n'a que des jours heureux, et privilégiés sont ceux qui en comptent quelques-uns par mois, ou par année.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 17 juin 1872.
Couché au pied d'un arbre et visité par trois papillons ; une nuit sur la grève sablonneuse de la Mer du Nord, le dos sur la plage et le regard errant dans la voie lactée. De ces rêveries grandioses, immortelles, cosmogoniques où l'on porte le monde dans son sein, où l'on touche aux étoiles, où l'on possède l'infini : Moments divins, heures d'extase où la pensée vole de monde en monde, pénètre la grande énigme, respire large, tranquille, profonde comme la respiration diurne de l'Océan, sereine et sans limites comme le firmament bleu ; visites de la muse Uranie, qui trace autour du front de ceux qu'elle aime le nimbe phosphorescent de la puissance contemplative et qui verse dans leur cœur l'ivresse tranquille du génie sinon son autorité ; instants d'intuition irrésistible où l'on se sent grand comme l'univers et calme comme un Dieu.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 28 avril 1852.
L'atmosphère de la pensée pure ressemble suivant moi à l'air sur le Mont-Blanc. Les étoiles y paraissent grandes, on a les nuages à ses pieds, mais on respire à peine et la vie s'éteint bientôt, faute d'air respirable.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 janvier 1854.
La figure est la fenêtre où viennent respirer toutes les passions.
Arsène Houssaye ; Le XVIIIe siècle (1843)
La méditation tire l'âme d'une prison, elle lui fait respirer l'air céleste.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Un lion mort ne vaut pas un moucheron qui respire.
Voltaire ; Le précis de l'Ecclésiaste (1759)
Les hommes réunis en trop grand nombre se nuisent, ne fut-ce que par l'air qu'ils respirent.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Comment aurais-je pu respirer encore si j'avais eu la certitude que je n'étais rien pour toi, que jamais aucun souvenir de moi ne venait t'effleurer doucement ?
Stefan Zweig ; La lettre d'une inconnue (1922)
Qui ment comme il respire s'étouffe.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Ne faites pas respirer un encens trop fort à une belle, vous pourriez l'enivrer.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
On respire un air plus pur loin de la bassesse, de la fourberie et de l'hypocrisie.
Félicité Robert de Lamennais ; Les pensées diverses (1854)
La solitude seule permet de respirer un air que n'ont souillé ni la lâcheté et l'hypocrisie.
Félicité Robert de Lamennais ; Les pensées diverses (1854)
Respirer proche d'un être cher, être attentif à un inspir hésitant ou profond, être à l'écoute d'un expir fluide ou retenu, autant de partages possibles, pour dépasser la violence de certains silences ou l'errance des non-dits.
Jacques Salomé ; La vie à chaque instant (2012)
Souffrir est le partage de tout ce qui respire.
Sophie Cottin ; Amélie Mansfield (1802)
Il est des pensées qui, comme certaines fleurs, doivent se respirer lentement, en osant prendre le temps de ralentir le temps.
Jacques Salomé ; Pensées tendres à respirer au quotidien (2006)
On ne respire plus, si l'on s'écoute respirer.
Marcel Jouhandeau ; Les réflexions sur la vieillesse et la mort (1956)
Le bonheur n'est pas une honte : il fait respirer la vie, comme les arbres font respirer la terre.
Abla Farhoud ; Jeux de patience (1997)
Tant qu'un malade respire, il espère.
Citation latine ; Les proverbes et sentences latines (1828)
Il y a l'amour au repos et l'amour en action : c'est comme tu aspires et expires, quand tu respires.
Marcel Jouhandeau ; Confrontation avec la poussière (1970)
Comme on respire mieux, quand on ne fait qu'obéir !
Henry de Montherlant ; Port-Royal (1954)

Autres dictionnaires à consulter :