Les citations célèbres sur la tristesse (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Mieux vaut sourire que laisser paraître sa tristesse.
Jean Éthier-Blais ; Signets III (1967)
Si la tristesse est une faiblesse, la douleur est une force à qui sait s'en servir.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
L'âme résiste bien plus aisément aux vives douleurs qu'à la tristesse prolongée.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)
Le supplice extrême pour un cœur, la tristesse de n'être attendu de personne.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
La joie et le rire allongent la vie autant que la tristesse et les larmes l'abrègent.
Nicolas Massias ; Les pensées et réflexions morales (1848)
Les tristesses de la vie se dissipent aux rayons de l'amour fraternel comme les gelées d'automne fondent le matin quand le soleil se lève.
Félicité Robert de Lamennais ; Le livre du peuple (1838)
La tristesse de certaines femmes est une enseigne sur laquelle on peut lire : Ici, on demande des consolateurs.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
La tristesse est à la mélancolie ce qu'une nuit pleine de nuages est à une pâle journée d'automne. Dans l'une, le soleil a disparu ; dans l'autre, il se laisse entrevoir à travers la brume et le feuillage décoloré. La tristesse est le deuil et le regret du bonheur qui nous fuit ; la mélancolie est la langueur et le rêve des joies qu'on ne peut atteindre. La tristesse se nourrit de souvenirs et de larmes, et la mélancolie se nourrit encore d'espérances, mais d'espérances où le sourire est mêlé de pleurs.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
De même que la mer a ses vagues murmures, l'âme humaine a ses vagues tristesses qui sont les précurseurs d'un bonheur qui nous fuit ou d'un danger qui nous menace.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Il est certaine tristesse qui ressemble à une belle nuit après un beau jour, et qui répand sur le cœur sa rosée avec ses ombres.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
La tristesse du cœur abat l'esprit, et rend l'âme mélancolique.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
Quand la tristesse nous domine, elle ne se rend pas moins agréable que la joie.
Sénèque ; Les fragments - Ier siècle.
La raison ne défend pas la tristesse, mais elle en modère l'excès.
Sénèque ; Les fragments - Ier siècle.
Le cœur du sage est hanté par la tristesse, le cœur du fou par la gaieté.
Érasme ; L'éloge de la folie (1521)
Ceux que notre tristesse n'intéresse pas, nous pardonnent rarement l'ennui qu'elle leur inspire.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Les lettres d'Elizabeth–Sophie de Vallière (1772)
La tristesse use, fatigue, vieillit, plus que toute lutte et tout labeur.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 16 mars 1855.
La tristesse incurable se cache parfois au fond d'une apparente sérénité.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
Si la tristesse attendrit l'âme, une profonde affliction l'endurcit.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)
La seule tristesse qui se rencontre dans cette vie vient de notre incapacité à la recevoir sans l'assombrir par le sentiment que quelque chose en elle nous est dû.
Christian Bobin ; L'inespérée (1994)
La mélancolie vient du caractère, et la tristesse vient de la vie.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Ma tristesse est mon château.
Soren Kierkegaard ; Diapsalmata (1843)
Mieux vaut la tristesse que le rire, car on peut avoir le visage triste, mais le cœur joyeux.
Soren Kierkegaard ; Les maximes et pensées (1813-1855)
On pleure, on pleure, pour rien, pour ne pas rire, et peu à peu... une vraie tristesse vous gagne.
Samuel Beckett ; Fin de partie (1957)
Qui est sans trouble est sans tristesse ; qui est sans tristesse est heureux.
Sénèque ; Les lettres à Lucilius, LXXXV - env. 64 ap. J.-C.
La tristesse est le poison de l'âme.
Pierre Larousse ; La lexicologie des écoles (1857)
La tristesse : Appétit qu'aucun malheur ne rassasie.
Emil Michel Cioran ; Les syllogismes de l'amertume (1952)
La tristesse assèche le cœur de qui n'a plus de larmes pour pleurer.
Romain Guilleaumes ; Les diverses idées (2007)
Si je meurs ici de tristesse, souvenez-vous que je suis pauvre, et qu'en France une femme je laisse.
André Maurois ; Les trois Dumas, Biographie (1957)
Moins encore qu'aux amours des autres on ne comprend jamais rien à leur tristesse.
Erik Orsenna ; La vie comme à Lausanne (1977)
Une tristesse véritable ne vient qu'après la joie suprême.
Rémy de Gourmont ; Les lettres à l'Amazone (1914)
Souvent une fausse joie vaut mieux qu'une tristesse dont la cause est vraie.
René Descartes ; Les passions de l'âme (1649)
La tristesse est le plus grand vice du monde moderne, le monde moderne est triste.
Georges Bernanos ; Le chemin de la croix-des-âmes (1948)
Il n'y a de véritable tristesse que dans la honte ; la honte seule est triste.
Georges Bernanos ; Lettre aux Anglais (1942)
La tristesse n'est rien d'autre qu'un mur qui s'élève entre deux jardins.
Khalil Gibran ; Le sable et l'écume (1926)
La tristesse est une complication.
André Gide ; La porte étroite, Journal d'Alissa (1909)
C'est une tristesse noire que de vieillir toujours méconnu.
Edmond Rostand ; Les Musardises (1890)
Conquérir sa joie vaut mieux que de s'abandonner à sa tristesse.
André Gide ; Journal (1889-1939)
La tristesse rend vieux avant l'heure.
Hazrat Ali ; Les proverbes et sentences - VIe siècle.
La tristesse a ses plaisirs aussi bien que la joie.
Sénèque ; Les fragments - Ier siècle.
Il y a des tristesses profondes qui fuient la consolation.
François Guizot ; Le dictionnaire universel des synonymes (1809)
Il y a des tristesses qui ne sont pas les nôtres.
Georges Schéhadé ; Si tu rencontres un ramier (1951)
La tristesse et la haine sont plus mauvaises qu'une fausse joie et un faux amour.
René Descartes ; Les principes de la philosophie (1644)
Qui dit amoureux, dit triste ; mais il n'appartient qu'à l'amour de donner des tristesses agréables.
La marquise de Lambert ; L'avis d'une mère à sa fille (1728)
Une tristesse non définie, c'est souvent de l'amour qui cherche.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Tristesse - la fatigue qui entre dans l'âme. Fatigue - la tristesse qui entre dans la chair.
Christian Bobin ; L'autre visage (1991)
Au-delà de l'extrême tristesse se trouve la joie parfaite.
Georges Dor ; D'aussi loin que l'amour nous vienne (1974)
Nos voeux et nos espoirs perdus ! Là, refleuriront nos jeunesses, et les objets de nos tristesses à nos regrets seront rendus !
Alphonse de Lamartine ; Passé (1839)
Quand on vieillit, les colères deviennent des tristesses.
Henry de Montherlant ; La reine morte, le 8 décembre 1942.

Autres dictionnaires à consulter :