Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur bienfaisance.

1 — Notre citation favorite sur la bienfaisance :

La citation favorite La bienfaisance songe au bien qu'elle a pu faire, elle se trouve heureuse, et c'est là son salaire, disait Publilius Syrus. Un philosophe, écrivain et historien français, Joseph Droz, a écrit : La bienfaisance ressemble à l'amour ; pour enivrer l'âme de ses faveurs les plus douces, elle a besoin, comme lui, de l'ombre et du mystère.
Thèmes en rapport : #bienfaisance #heureuse #l'amour #faveurs #ombre #mystère

2 — Les 76 citations et pensées sur le thème : Bienfaisance.

Le cœur se rajeunit par la bienfaisance, la mémoire par l'exercice, et la vie par les souvenirs.

Julie de Lespinasse - Les maximes, réflexions et pensées (1776)

La bienfaisance est le principe de la félicité éternelle, la digue puissante opposée aux plus grands malheurs, le plus bel arbre du verger de l'humanité ; elle est la mère de toutes les qualités, de toutes les vertus ; elle les comporte toutes.

Citation orientale - Les moralistes orientaux (1866)

La reconnaissance suit le bienfait, la bienfaisance le devance.

Jacques Delille - La bienfaisance et la reconnaissance (1802)

La bienfaisance est une fleur qui se fane au grand jour.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Évitez l'illusion de la bienfaisance, cette faiblesse des justes.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Vexer au loin pour répandre l'aisance autour de soi ce n'est pas une bienfaisance de bon aloi.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La reconnaissance est susceptible parce qu'elle est délicate ; elle ne répond qu'à l'estime : jamais une bienfaisance exercée au hasard et sans choix ne la fait naître. La bienfaisance banale est comme les courtisans ; on jouit de leurs faveurs en les méprisant.

Louis-Philippe de Ségur - La reconnaissance (1816)

Une bienfaisance farouche, une charité triste et sans grâce ressemblent à un paysage du Nord sans soleil.

Victor Cherbuliez - Après fortune faite (1896)

La bienfaisance consiste à dépasser ses devoirs envers les autres hommes.

Pierre-Marc-Gaston de Levis - Les maximes et préceptes (1808)

Exercez la bienfaisance envers vos ennemis, et vous en ferez des amis tendres.

Citation islamique - Le Coran - VIIe siècle.

La bienfaisance est expliquée par le mot même. Vouloir et faire constamment du bien ; employer à cela sa fortune, son crédit et ses soins ; y trouver du plaisir, et n'avoir pas besoin d'autre récompense, c'est être bienfaisant. En ceci l'homme bienfaisant ressemble à l'homme généreux. Mais en quoi ils diffèrent, c'est que le premier ne sert les hommes qu'avec les faveurs qu'il a reçues de la fortune, et que le second les sert de toutes les facultés de son âme. Son génie, son courage, ses espérances, ses plaisirs, sa vie même ; il donne tout, et ne regrette rien.

Pierre Louis de Lacretelle - Les pensées et réflexions (1817)

La bienfaisance, ainsi que les autres vertus, ne vieillit jamais ; elle s'améliore avec l'âge, et devient une habitude.

Louis-Philippe de Ségur - La bienfaisance (1816)

L'acte de bienfaisance d'aujourd'hui ne me dispense pas de celui de demain.

Edmond de Pressensé - Les études évangéliques (1867)

Racontez un trait de bienfaisance dont l'évidence ne peut être discutée, on en doutera. Parlez d'une action criminelle invraisemblable, vous trouverez toujours des gens disposés à vous croire.

Auguste-Louis Petiet - Les pensées, maximes et réflexions (1851)

C'est sur l'intention d'où part la bienfaisance que doit se mesurer notre reconnaissance.

Publilius Syrus - Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Pour stimuler l'essor de notre bienfaisance, le meilleur aiguillon c'est la reconnaissance.

Publilius Syrus - Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

On oblige deux fois lorsqu'on oblige vite, et de la bienfaisance on double le mérite.

Publilius Syrus - Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'amour du faste éteint tout sentiment de bienfaisance.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

C'est un vice affreux que l'ingratitude ! Aussi bien des gens l'ont en telle horreur, que, pour ne point faire des ingrats, ils renoncent à la bienfaisance.

Goswin de Stassart - Les pensées et maximes (1780-1854)

Tous ceux qui ont l'expérience de la bienfaisance publique savent que les pauvres ne sont jamais mieux secourus que par les pauvres. À défaut de l'obole que la Providence ne laissera pas manquer, vous vous devez les uns aux autres l'assistance mutuelle des bons offices et des bons exemples.

Frédéric Ozanam - Les mélanges et réflexions (1831)

Il existe une façon d'utiliser les richesses qui, bien loin de rendre l'homme malheureux, lui procure un état voisin de la béatitude. Le riche qui prodigue tous ses biens pour le bonheur des hommes savoure comme une apothéose. Par le biais de la bienfaisance, voilà donc le riche languissant, angoissé, ou frivole, devenu un être surnaturel.

Robert Mauzi - L'idée de bonheur dans la littérature française (1960)

La bienfaisance est aussi naturelle à certains esprits que la malveillance à d'autres.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

Sans l'économie, que les gens confondent avec l'avarice, la bienfaisance et la générosité seraient plus rares.

Goswin de Stassart - Les pensées et maximes (1780-1854)

Le riche craint la malfaisance du pauvre ; le pauvre doit craindre même la bienfaisance du riche.

Edmond Thiaudière - La décevance du vrai (1892)

La vraie bienfaisance est un plaisir qui ne s'use pas.

Pierre-Marie Quitard - Le dictionnaire étymologique (1842)

Après la bienfaisance le plus grand des plaisirs est la reconnaissance.

Pierre-Laurent De Belloy - Pierre le Cruel (1772)

Les exemples de bienfaisance propagent dans la société, comme une heureuse contagion, le goût de faire le bien. La vue d'un acte de dévouement sublime, spontané, provoque une généreuse émulation, et l'on se précipite au secours de ses semblables comme à une victoire dont on veut sa part ; on se jette au milieu des flammes de l'incendie, des flots où roulent les naufragés, des ruines qui engloutissent des familles ; ou bien on se dépouille de ce qu'on possède pour relever une soudaine infortune.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Les pauvres sont peut-être plus disposés que les riches à la bienfaisance pour soulager ceux qui souffrent comme eux. Ils retranchent plus volontiers de leur nécessaire que les gens opulents ne se priveraient de la moindre partie de leur superflu.

François Andrieux - Les prix Montyon (1832)

La bienfaisance d'un chef d'État est un calcul politique ; et, s'il distribue quelques bribes de l'immense dotation que le peuple sue à son profit, c'est afin que ses prétendus bienfaits lui reviennent en acclamations de reconnaissance, d'enthousiasme et de zèle ; d'ailleurs un trône est trop élevé pour que les cris du malheur montent jusque-là ; une double enceinte de gardes et de murailles le munit contre les reproches de l'opprimé, le fortifient contre les cris de la misère. Aussi le principal grief contre les gouvernements et la première cause de leur chute, c'est la sourde oreille qu'ils opposent aux plaintes des classes malheureuses.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Le cœur de l'homme ne saurait battre d'une véritable bonté lorsqu'il est préoccupé des soins du pouvoir, du luxe, ou de grandes spéculations. C'est pourquoi la bienfaisance s'exerce mieux de pauvre à pauvre, de même que les consolations s'échangent plus sympathiquement entre ceux qui souffrent, car selon une maxime ancienne et toujours vraie : L'expérience du malheur nous apprend à compatir aux malheureux.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Hélas ! trop souvent la bienfaisance s'exerce en vue de la considération qui s'y attache, en sorte qu'elle a ses hypocrites comme la religion. Ces tartufes de la charité se démasquent, d'ailleurs, eux-mêmes par le soin qu'ils prennent à faire sonner bien fort et briller à tous les yeux leurs aumônes, tandis que les hommes véritablement généreux et charitables se reconnaissent au soin qu'ils prennent de se dérober aux regards et aux applaudissements.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Ce qu'il y a de bienfaisance dans le cœur de l'homme est tout juste au niveau des misères humaines, et c'est tout au plus si les discours incessants de la morale et de la religion parviennent à égaler le remède au mal, le baume à la blessure.

Adolphe Thiers - De la propriété (1848)

La bienfaisance, cette vertu qui couve au fond de tous les cœurs, malheureusement y est souvent retenue soit par d'indignes calculs, soit par de mauvais exemples, soit par l'entraînement de la vie positive, soit encore par le découragement où nous jette la vue de tant de misères, car alors la main se décourage à la pensée de l'imperceptible résultat de l'aumône, et l'on fait à l'instar du médecin qui, à la vue d'un malade désespéré, l'abandonne, comme on dit, à la nature ; on en vient donc à considérer le paupérisme comme une fatalité inévitable, faute de pouvoir l'extirper.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

La bienfaisance est la jouissance intime la plus pure, la plus durable, quoique exposée, comme toute autre, à de tristes déceptions.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

La bienfaisance est, aux yeux des hommes dont le jugement n'est pas corrompu par le fanatisme, la vertu par excellence.

François Broussais - Cours de phrénologie (1836)

La bienfaisance n'est souvent qu'une envie cachée de domination.

Gabriel Sénac de Meilhan - Les considérations sur l'esprit et les mœurs (1787)

La bienfaisance est un effet de la sensibilité naturelle, de la générosité et de l'amour du genre humain.

Gabriel Sénac de Meilhan - Les pensées détachées (1795)

La bienfaisance fait plus de mécontents par son défaut de continuité qu'elle m'inspire de reconnaissance par son exercice habituel.

Gabriel Sénac de Meilhan - Des mœurs et des conditions en France (1795)

Il est des choses excellentes que l'individu seul ne peut faire, et qui ne se peuvent en secret. Aimez les associations de bienfaisance, et si vous en avez le moyen, propagez-les, ranimez-les lorsqu'elles s'engourdissent, redressez-les lorsqu'on fausse leur but. Ne perdez pas courage pour les sottes railleries que les avares et les oisifs n'épargnent jamais à ces âmes laborieuses qui travaillent pour le bien de l'humanité.

Silvio Pellico - Des devoirs des hommes (1834)

De toutes les louanges la plus agréable est celle qu'on a méritée par sa bienfaisance.

Jean Baptiste Blanchard - Les maximes de l'honnête homme (1772)
Les citations suivantes »

3 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

Les citations bienfait » Bienfaits » Bienfaiteur » Bienfaisant » Générosité » Dévouement » Humanité » Bonté »
Top