Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur compassion.

Les 42 pensées et citations sur compassion :

Le malheur commande la compassion ; la parabole du Bon Samaritain est un exemple que nous ne méditons pas assez.

Albert Duruz - Les pensées et maximes (1937)

La compassion de ceux qui n'ont pas souffert vous arrive comme un petit vent glacé qui refroidit le soleil. La sympathie de ceux qui ont souffert est comme le siroco, chaud, même en hiver ; mais il vous rend mou.

Élisabeth de Wied - Les pensées d'une reine (1882)

La vanité nous porte à dissimuler nos misères de peur d'exciter la pitié, et le désir de nous faire plaindre nous porte à exagérer nos souffrances, afin d'exciter plus de compassion.

Benoît Champy - Les pensées et réflexions philosophiques (1872)

S'il y avait moins de compassion de par le monde, il y aurait moins de problèmes.

Oscar Wilde - Les aphorismes et pensées (1854-1900)

La compassion ne peut s'apprendre, elle ne peut que se vivre au travers d'échanges et de partages portés par le bon, le tendre, le juste qui, telle une petite flamme fragile, ne s'éteint jamais en chacun.

Jacques Salomé - La ferveur de vivre (2012)

La compassion qui accompagne l'aumône est un don plus grand que l'aumône même.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

L'homme est un infirme affectif, incapable d'intérêt pour les autres, de compassion ou d'amour.

Michel Houellebecq - Interventions (1998)

Qui n'arrive pas à aimer ses ennemis est celui qui attend un mouvement d'amitié ou de compassion.

Émile-Auguste Chartier, dit Alain - Les éléments de philosophie (1916)

La compassion transmet d'une personne à une autre une souffrance que celle-ci n'a souvent jamais éprouvée. La sensation qu'on en perçoit ne saurait être, par conséquent, l'effet du souvenir, et ne peut être attribuée qu'à la sympathie qui semble placée entre les hommes pour leur faire partager et leurs joies et leurs peines ; celles-ci, en les diminuant, et celles-là en les augmentant.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

Si je ne me plains pas de mes maux et de mes soucis, on les ignore ; si je m'en plains, alors je fatigue les gens : où commence et où finit donc la compassion ?

Gustave Vapereau - L'homme et la vie (1896)

Il y a des gens qui marchandent leur compassion. Ils veulent savoir si on la mérite. Ils discutent la douleur qui la réclame. Ils calculent ce qu'il en faut donner. Pourquoi ne pas l'accorder libéralement à qui la demande ?

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

La compassion est un sentiment raffiné qui ne se rencontre presque pas dans les classes inférieures. On y est dur à soi et aux autres.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

On plaint moins les autres dès qu'on souffre soi-même ; on use sa compassion sur sa propre douleur.

Diane de Beausacq - Les maximes de la vie (1883)

Il y a aussi loin de la compassion à la charité que de l'intention à l'action.

Diane de Beausacq - Les maximes de la vie (1883)

La compassion nous communique la plus grande puissance morale pour faire du bien à l'humanité, elle nous ouvre les cœurs, et on peut la considérer comme le véhicule irrésistible de la vérité ; elle fond les glaces les plus épaisses, et triomphe des préjugés les plus tenaces.

Edmond de Pressensé - Les études évangéliques (1867)

La compassion nous détache de nous-mêmes et nous fait participer à ce qu'il y a de plus touchant dans la miséricorde divine, et elle devient ainsi la forme supérieure de la piété.

Edmond de Pressensé - Les études évangéliques (1867)

Un retour sur nous-mêmes, sur les maux qui peuvent nous affliger, nous inspire la compassion pour notre semblable. Ce sentiment est si fort et si naturel que l'homme chargé de crimes ne peut toujours s'y soustraire.

Auguste-Louis Petiet - Les pensées, maximes et réflexions (1851)

Vous n'êtes à l'abri d'aucun mal ; ayez compassion de tous les maux d'autrui.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

La plupart du temps, nous plaignons, non pas ceux qui sont malheureux, mais ceux qui comprennent le bonheur autrement que nous. Et notre compassion est encore de l'égoïsme.

Albert Guinon - Le Figaro, le 6 mai 1911.

La compassion tendre et secourable donne à la maladie presque de la douceur.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 21 décembre 1863.

Compassion : Érigée en métier, permet de vivre confortablement du malheur des autres. Le processus compassionnel consiste, comme son nom l'indique, à tracer un cercle médiatique autour d'un point douloureux.

Philippe Bouvard - Bouvard de A à Z (2014)

Les femmes les plus compatissantes ont leur férocité.

Victor Cherbuliez - Olivier Maugant (1885)

Ne quitte jamais les pratiques nécessaires pour rester chrétien, quelle que soit d'ailleurs la situation de ton âme ; ce sont des liens qui vous retiennent encore, et qui font que Dieu jette au moins sur vous quelques regards de compassion.

Henri Lacordaire - Les pensées et réflexions choisies (1897)

La compassion est un amour qui s'afflige du mal de la personne qu'on aime.

François de Salignac de La Mothe-Fénelon - Socrate, Alcibiade et Timon (1712)

Le monde est un grand hôpital de tout le genre humain qui doit exciter votre compassion : l'avarice, l'ambition, l'envie et la colère, sont des plaies plus grandes et plus dangereuses dans les âmes que des abcès et des ulcères ne le sont dans les corps. Guérissez tous les malades que vous pourrez guérir, et plaignez tous ceux qui se trouveront incurables.

François de Salignac de La Mothe-Fénelon - Socrate, Alcibiade et Timon (1712)

Notre compassion pour les autres augmente à mesure que nous découvrons des rapports entre leurs malheurs et ceux que nous avons éprouvés, ou que nous pouvons craindre.

Philippe-Auguste de Sainte-Foy - Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)

La compassion, ce sentiment qui honore tant l'humanité, est aussi de tous le moins durable. II fuit avec l'objet qui l'a fait naître.

Philippe-Auguste de Sainte-Foy - Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)

La colère est un mouvement de l'âme aussi impétueux que celui de la compassion est doux, mais l'un dégrade l'homme, autant que l'autre l'honore.

Philippe-Auguste de Sainte-Foy - Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)

Les fautes du prochain nous doivent porter plutôt à la pitié qu'à la colère, et la véritable justice doit nous disposer plutôt à la compassion qu'à l'indignation envers les pécheurs.

Saint Vincent de Paul - Les maximes spirituelles (posthume, 1576)

La souffrance nous rend égoïstes, car elle nous absorbe tout entiers. C'est plus tard, sous forme de souvenir, qu'elle nous enseigne la compassion.

Marguerite Yourcenar - Alexis ou Le traité du vain combat (1929)

La compassion sied à tous, mais à personne plus qu'à ceux qui en ont eu besoin et qui en ont éprouvé les salutaires effets.

Giovanni Boccaccio - Le Décaméron (1353)

Les grandes joies et les grandes douleurs ouvrent le cœur à la compassion. Mais les bonheurs sont trop fugitifs pour laisser sur notre âme une empreinte durable : ce sont les deuils qui inspirent les réels sacrifices et les longs dévouements.

Eugène Marbeau - Les remarques et pensées (1901)

La vraie charité est toujours accompagnée d'une pieuse compassion.

Hrotsvita de Gandersheim - Paphnutius (Xe s. ap. J.-C.)

Si vous êtes riche et heureux, que votre félicité et votre abondance ne vous donnent point de l'orgueil et de la fierté, mais plutôt de la bonté et de la compassion.

Jean Baptiste Blanchard - Les maximes de l'honnête homme (1772)

Peu d'hommes sont misérables au point de ne pas aimer à parler de leurs malheurs, lorsqu'ils ont ou qu'ils croient avoir quelque chance d'exciter la compassion d'autrui.

Maria Edgeworth - Heurt et malheur (1814)

Quand le cœur se ferme à la compassion, il frémit au mot d'égalité.

François-Rodolphe Weiss - Les principes philosophiques et moraux (1785)

Les passions les plus dangereuses sont, pour la jeunesse, l'inflexibilité et l'indolence ; pour l'adolescent, l'amour et la vanité ; pour l'homme fait, l'ambition et la vengeance ; pour le vieillard, l'avarice et l'égoïsme. La plus noble, pour tous les âges, est la compassion, elle seule renferme presque toute la morale, et forme le trait le plus touchant de la perfection humaine.

François-Rodolphe Weiss - Les principes philosophiques et moraux (1785)

La compassion est la souffrance, en nous, d'une blessure morale ou physique qui est ailleurs.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

La compassion est une vertu qui ne s'acquière guère que par l'expérience : on la trouve rarement chez ceux qui ignorent ce que sont les soucis, les difficultés, les problèmes, qui font la mauvaise fortune.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la vie (1652)

La compassion des femmes est déjà de la bienfaisance.

Adrien Destailleur - Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Là où il y a amour, il y a compassion avec laquelle l'intelligence va de pair.

Jiddu Krishnamurti - La nature de la pensée (2006)

On est meilleur quand on se sent pleurer : on se trouve si bon après la compassion !

Beaumarchais - La mère coupable, Préface (1792)

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :

L'humanité » La bonté » La sympathie » La pitié » Compatir »
Top