Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur consulter.

Les 50 citations et pensées sur consulter. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur consulter des quatre coins du monde :

Pour donner un bon conseil il ne faut entrer ni trop ni trop peu dans les sentiments et les idées de celui qui nous consulte.
Benoît Champy - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1872)

Il y a un moyen facile de rendre bien heureux celui qui nous consulte, c'est de lui conseiller ce qu'il désire.
Benoît Champy - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1872)

Certaines personnes sont à consulter pour faire le contraire de ce qu'elles vous conseillent. On est sûr de réussir.
Alexandre Weill - Œuvre : Les glanes d'esprit (1874)

Ne consultez jamais un homme, si spirituel qu'il paraisse, qui ne sait pas se suffire à lui-même. Ou ses conseils, même bons, portent malheur, ou bien cet homme n'a qu'un esprit de clinquant.
Alexandre Weill - Œuvre : L'esprit de l'esprit (1874)

Plus je rentre en moi, plus je me consulte, et plus je lis ces mots écrits dans mon âme : sois juste, et tu seras heureux. Il n'en est rien pourtant, à considérer l'état présent des choses ; le méchant prospère, et le juste reste opprimé.
Jean-Jacques Rousseau - Œuvre : Émile, ou De l'éducation (1762)

La conscience est le meilleur livre de morale que nous ayons, celui qu'on doit consulter le plus souvent.
Blaise Pascal - Œuvre : Les pensées (1670)

Craignez d'un vain plaisir les trompeuses amorces, et consultez longtemps votre esprit et vos forces.
Nicolas Boileau - Œuvre : L'art poétique (1674)

Avant de nous engager, consultons nos forces, et ne promettons que ce que nous sommes en état de tenir.
François-Benoît Hoffmann - Œuvre : Lisistrata ou Les Athéniennes (1802)

Un bon livre, c'est un ami qu'on consulte avec plaisir, il occupe nos loisirs.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

La conscience est, pour chacun, le plus sûr des casuistes : consulter sur son devoir, c'est chercher des raisons de ne le pas faire.
Gustave Vapereau - Œuvre : L'homme et la vie (1896)

À vouloir trop consulter la raison, on passe sa vie à manquer le coche.
Gustave Vapereau - Œuvre : L'homme et la vie (1896)

Un homme poussé à bout ne consulte plus que son désespoir.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Le roman d'une honnête femme (1865)

Consulte toujours le cadran de l'opinion publique, mais ne crois pas à l'heure qu'il indique.
Félix Bogaerts - Œuvre : Les maximes, pensées et réflexions (1837)

Le grand art du gouvernement est de consulter toutes les capacités, en leur marquant le but et la route qu'il faut suivre, car sans cela on a beaucoup de bruit sans effet, beaucoup de travail sans résultat.
Louis-Napoléon Bonaparte - Œuvre : Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)

Consulter l'horloge, c'est se soumettre au déjà vu.
Robert Sabatier - Œuvre : Le livre de la déraison souriante (1991)

Consulter le miroir, c'est imaginer le temps qu'il fera à partir du temps qu'il fait.
Robert Sabatier - Œuvre : Le livre de la déraison souriante (1991)

Nos forces sont des témoins que nous ne consultons pas assez souvent.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

On consulte parfois des gens dans le seul but de juger de leur capacité, et si leurs conseils ne concordent pas avec nos propres idées, on les tient résolument pour des sots.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Le secret du précepteur (1893)

S'il faut m'exposer pour mon ami, disait un sage, ou si même mon devoir me commande de mourir pour lui, qu'ai-je besoin de consulter les augures ? N'ai-je pas en moi un augure qui m'a appris l'essence du bien et du mal ?
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Agir sans principes fixes, c'est consulter sa montre après avoir placé l'aiguille au hasard.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Celui qui ne consulte que la raison et la justice doit s'at tendre à n'être d'accord qu'avec Dieu et sa conscience.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Si vous avez de l'intelligence, si vous êtes en état de décider, répondez à celui qui vous consulte ; sinon que votre main soit sur votre bouche, de peur de donner un mauvais conseil.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Qui s'obstine à ne consulter que son cœur est condamné tôt ou tard à écouter la raison.
Benjamin Constant - Œuvre : Adolphe, VI (1816)

On ne consulte pas toujours ceux qui pourraient nous donner de bons avis, parce qu'on cherche plutôt à avoir des complices de ses sentiments, qu'à s'éclaircir et à sortir de ses égarements.
David Augustin de Brueys - Œuvre : Les amusements de la raison (1721)

Agir sans principe, c'est consulter sa montre après avoir placé l'aiguille au hasard.
Manon Roland - Œuvre : Les maximes et pensées (1793)

Les philosophes sont comme les médecins, si vous n'en consultez qu'un, vous risquez de voir aggraver votre mal par des conseils mal entendus, et si vous en consultez plusieurs, la divergence de leurs opinions apporte dans votre esprit une indécision plus mortelle encore.
Cécile Fée - Œuvre : Les maximes et pensées (1832)

Il faut presque toujours, dans les grandes occasions, ne prendre conseil que de soi-même. Consulter les autres, en pareil cas, c'est s'exposer à tous les inconvénients de l'incertitude et de l'irrésolution ; c'est risquer de n'être plus à temps de saisir l'à-propos ; c'est vouloir perdre le droit de maîtriser les circonstances.
Goswin de Stassart - Œuvre : Les pensées et maximes (1780-1854)

Ne consulte jamais celui dont le front est lisse, il ne réfléchit jamais.
Pythagore - Œuvre : Les fragments - VIe s. av. J.-C.

On ne consulte que l'oreille parce qu'on manque de coeur.
Blaise Pascal - Œuvre : Les pensées (1670)

Connaissez l'homme à fond, étudiez son cœur ; consultez ses penchants, ménagez son humeur.
François de Neufchâteau - Œuvre : Les pensées et maximes (1750-1828)

Les meilleures occasions sont celles que nous offre la fortune sans nous consulter.
Victor Cherbuliez - Œuvre : La revanche de Joseph Noirel (1882)

Quand on a approfondi une question philosophique, il faut, en quelque sorte, se reculer comme le peintre et regarder ce qu'on a produit. Le président de l'intelligence prononce alors si elle a bien opéré ; ce président secret, c'est le centre de gravité du système des facultés intellectuelles, je ne le connais pas, je le sens et je le consulte, on le nomme Le bon sens.
Sully Prudhomme - Œuvre : Journal intime, le 30 janvier 1864.

Ne consultons jamais un confrère sur notre œuvre. En regardant la nôtre, c'est à la sienne qu'il pense.
Eugène Marbeau - Œuvre : Les remarques et pensées (1901)

La première qualité que doivent avoir ceux dont on recherche le conseil, c'est d'être instruits et d'avoir des connaissances. C'est la lumière dont on a besoin, quand on se trouve dans les ténèbres. Adressez-vous à des personnes sages, prudentes, habiles, et par préférence consultez les vieillards : le conseil leur appartient, et l'exécution à la jeunesse.
Jean Baptiste Blanchard - Œuvre : Les maximes de l'honnête homme (1772)

L'homme sage ne rougit point de consulter les autres, mais il ne se rend pas esclave de leurs opinions ; il les pèse, les apprécie, et les détermine d'après ses propres réflexions.
Jean Baptiste Blanchard - Œuvre : Les maximes de l'honnête homme (1772)

Défiez-vous de vous-même et de votre jugement, mais ne vous fiez pas à toutes sortes de personnes, ni à toutes sortes de conseils. Tous ceux que l'on consulte vantent leurs avis, mais tous les avis ne sont pas également bons. Les démêler et les bien connaître est le chef-d'œuvre de la prudence, et il n'y a peut-être pas moins d'habileté à savoir discerner un bon conseil qu'à se bien conseiller soi-même.
Jean Baptiste Blanchard - Œuvre : Les maximes de l'honnête homme (1772)

N'imitez pas ces jeunes gens qui ne deviennent sages qu'après s'être épuisés à faire des folies ; qui, dans tout ce qu'ils ont à faire, ne consultent jamais qu'eux-mêmes, ou ne consultent que des jeunes gens comme eux, et ne trouvent de personnes de bon sens que celles qui sont de leur avis.
Jean Baptiste Blanchard - Œuvre : Les maximes de l'honnête homme (1772)

Consulte-toi bien avant d'agir : crains, par trop de précipitation, d'avoir à rougir de ta folie. Dire et faire des sottises est le partage d'un sot.
Pythagore - Œuvre : Les vers d'or - VIe s. av. J.-C.

Vu l'imperfection des hommes, on doit, en les gouvernant, consulter plutôt la douce équité que la stricte justice.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Celui qui ne consulte que la raison et la justice doit s'attendre à n'être d'accord qu'avec la conscience.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Le succès de l'éloquence dépend des dispositions de l'auditeur qu'il faut toujours consulter.
Francis Bacon - Œuvre : Les essais (1625)

Consulter son miroir, c'est s'exposer à de bien fâcheux diagnostics.
Robert Sabatier - Œuvre : Le livre de la déraison souriante (1991)

Songe au passé quand tu consultes, au présent quand tu jouis, à l'avenir dans tout ce que tu fais.
Joseph Joubert - Œuvre : Les carnets et textes recueillis (1938)

Qui veut bien juger de l'avenir doit consulter les temps passés.
Jacques-Bénigne Bossuet - Œuvre : La politique tirée de l'écriture sainte (1709)

Consulte les anciens, écoute les vieillards.
Joseph Joubert - Œuvre : De la sagesse, III (1866)

Consultez la nature, elle vous apprendra à être content sans richesse.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Consulter : Rechercher l'approbation d'autrui pour un projet déjà bien arrêté.
Ambrose Bierce - Œuvre : Le dictionnaire du diable (1911)

La conscience est le meilleur livre de morale, et celui que l'on consulte le moins.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

N'use jamais de sortilège pour percer les secrets de la Divinité : Celui, dont dépend l'homme, use du privilège de disposer de lui sans qu'il soit consulté.
Denys Caton - Œuvre : Les distiques, Livre 2, XII - IIIe s.

Pour l'avis le meilleur, consultez sur ce choix vos yeux et votre cœur.
Molière - Œuvre : Mélicerte, I, 4, le 2 décembre 1666.

Le dictionnaire des proverbes :

De quel pays provient le proverbe Entre cent conseillers, consulte-toi toi-même ?

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :