Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur dévotion

Ce dictionnaire contient 32 pensées et citations dévotion :

Une âme honnête déteste la fausse dévotion autant qu'elle estime la véritable piété.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Quand l'humilité n'accompagne pas la dévotion, celle-ci devient inévitablement orgueil.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1866)
La vraie dévotion est la charité sans laquelle tout ce qu'on fait pour le salut est inutile.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Les gens qui s'adonnent aux principes de la dévotion contractent un caractère de physionomie uniforme : l'habitude de baisser les yeux, une attitude de componction, les revêt d'une livrée hypocrite que les fourbes savent prendre à merveille. Puis les dévotes forment une sorte de république ; elles se connaissent toutes.
Honoré de Balzac ; Les femmes (1857)
Rien ne lie ou ne désunit plus deux femmes que de faire leurs dévotions au même autel.
Honoré de Balzac ; Splendeurs et misères des courtisanes (1838)
La littérature et la politique sont aujourd'hui ce qu'était autrefois la dévotion pour les femmes, le dernier asile de leurs prétentions.
Honoré de Balzac ; La comédie humaine (1822-1825)
Les souffrances disposent à la dévotion, et presque toutes les jeunes filles, poussées par une tendresse instinctive, inclinent au mysticisme, le côté profond de la religion.
Honoré de Balzac ; Les célibataires, Pierrette (1842)
Le manque de goût est un des défauts qui sont inséparables de la fausse dévotion.
Honoré de Balzac ; La maison du chat-qui-pelote (1830)
La dévotion cause une ophtalmie morale. Par une grâce providentielle, elle ôte aux âmes en route pour l'éternité la vue de beaucoup de petites choses terrestres. En un mot, les dévotes sont stupides sur beaucoup de points.
Honoré de Balzac ; La vieille fille (1836)
Le trop de dévotion mène au fanatisme, le trop de philosophie à l'irréligion.
Stanislas Leszczynski ; Le philosophe bienfaisant (1764)
La dévotion embellit l'âme, surtout l'âme des jeunes gens.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)
Le culte ou la dévotion, car la dévotion n'est que la pointe la plus tendre du culte, le culte ou la dévotion c'est l'amour, en tant qu'il vit et s'exprime.
Henri Lacordaire ; Les pensées et réflexions choisies (1897)
L'humilité qui n'est pas l'effet de la vraie dévotion est une justice que la bassesse se fait, et qu'il serait dangereux de ne pas lui permettre. C'est une attitude qu'il faut laisser à qui est assez méprisable pour la prendre ; si on le relève, c'est le serpent que l'on réchauffe.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
La volonté nous porte souvent à des dévotions relevées et pleines d'éclat, et nous craignons le mépris. La vertu solide se contente de Dieu.
Saint François de Sales ; Une pensée pour chaque jour (1846)
Toute dévotion est fausse qui est incompatible avec notre état.
Saint François de Sales ; Une pensée pour chaque jour (1846)
Si la charité est un lait, la dévotion en est la crème.
Saint François de Sales ; L'introduction à la vie dévote (1609)
Ces gens qui, par une âme à l'intérêt soumise, font de dévotion métier et marchandise.
Molière ; Le Tartuffe ou L'imposteur, I, 6, le 12 mai 1664.
Trois choses font la perfection : la dévotion en fait de religion ; la patience dans l'adversité ; la prudence dans tout le cours de la vie.
Citation hindoue ; Les proverbes et maximes brahmanes (1788)
Il n'y a point de véritable dévotion où l'humilité chrétienne et la charité envers le prochain ne se trouvent pas.
Etienne François de Vernage ; Les maximes et réflexions (1690)
Ce qu'on fait avec dévotion se fait aisément.
Hrotsvita de Gandersheim ; Abraham (Xe s. ap. J.-C.)
Rien au monde ne peut être comparé à la dévotion d'une femme mariée. C'est une chose dont aucun homme marié n'a la moindre idée.
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
Le bigoterie est la bêtise de la dévotion.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
La vraie dévotion est un bel arbre qu'il faut soigner pour qu'il porte des fruits.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des fruits - XIIIe siècle.
La dévotion n'est souvent qu'un état de bienséance fort utile à ceux qui n'étant plus dans le pouvoir de faire une grosse dépense, ne sauraient subsister honnêtement, ni se rendre recommandables dans le monde d'une autre manière.
Etienne François de Vernage ; Les maximes et réflexions (1690)
Rien de plus sûr qu'une dévotion laborieuse et solide. Les visions, les contemplations, les extases sont sujettes à erreur, et peuvent provenir de l'orgueil, de l'imagination ou des fumées d'un esprit qui a quelque inclination et quelque facilité au bien ; mais l'action bonne et parfaite est le véritable caractère de l'amour de Dieu.
Saint Vincent de Paul ; Les maximes spirituelles (posthume, 1576)
La dévotion est au sentiment ce que la soupape est à la locomotive, un échappement aux dangers de la trop grande vitesse.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
L'amour de Dieu et la dévotion ne sont pas plus différentes l'une de l'autre que la flamme l'est du feu, d'autant que la charité étant un feu spirituel, quand elle est fort enflammée, elle s'appelle dévotion.
Saint François de Sales ; Une pensée pour chaque jour (1846)
Si l'on examine bien la dévotion de la plupart des hommes, on constate qu'elle ne consiste le plus souvent qu'en des pratiques extérieures auxquelles le cœur n'a point départ.
Etienne François de Vernage ; Les maximes et réflexions (1690)
Dans beaucoup de femmes la dévotion est une aberration de l'amour, ou sa dernière flamme.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
La dévotion est le dernier de nos amours.
Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)
Les plaintes sont le plus grand tribut que reçoive le ciel, et la plus sincère partie de notre dévotion.
Jonathan Swift ; Les pensées sur divers sujets moraux (1706)
Il n'y a rien qui soit plus capable de décrier la véritable piété, qu'une dévotion mal réglée, bizarre et incommode : la vertu la plus pure n'est pas incompatible avec l'honnêteté, la civilité et les bienséances.
Etienne François de Vernage ; Les maximes et réflexions (1690)

Thèmes de rubriques en rapport :