Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur le maître (2).

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Les maris sont des pères de famille, et non pas des maîtres.
Tite-Live - Œuvre : Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.

Les maîtres qui se montrent trop indulgents pour nous dans notre enfance, nous rendent un bien mauvais service.
Isocrate - Œuvre : Les discours de morale - IVe s. av. J.-C.

C'est chose misérable que de voir un homme qui n'a jamais été disciple se donner des airs de maître.
Fernando de Rojas - Œuvre : La Célestine - XVIe siècle.

Quand vous allez chez un ami, sa bienveillance se manifeste dès le seuil de la maison, le portier vous reçoit avec un air gracieux, le chien remue la queue en signe de joie, un serviteur vient au-devant de vous, vous présente un siège, et tout cela se fait sans que le maître dise un mot.
Philémon - Œuvre : Les fragments - IVe s. av. J.-C.

Le maître d'école n'apprend à ses disciples que les préceptes de leur âge. Le poète est le maître d'école des adultes, il doit ne leur mettre sous les yeux que des exemples respectables.
Aristophane - Œuvre : Les grenouilles - Ve siècle av. J.-C.

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître.
Jean-Jacques Rousseau - Œuvre : Du contrat social (1762)

S'inspirer d'un maître est une action non seulement permise, mais louable.
Alfred de Musset - Œuvre : Les comédies et proverbes (1849)

Dans le monde, on est toujours maître de son temps.
Paul de Kock - Œuvre : Ni jamais, ni toujours (1841)

Être maître de soi, régler son âme et sa vie, surmonter l'orgueil, la volupté, le désespoir, sont des actes de vertu bien autrement héroïques qu'un mouvement de pitié, de générosité, de bonté même, bien qu'assurément la bonté, la générosité, la pitié soient des choses admirables.
Victor Cousin - Œuvre : Les premiers essais de philosophie (1817)

Qui n'est pas maître de lui dans la bonne fortune ne le sera point dans l'adversité.
Cécile Fée - Œuvre : Les maximes et pensées (1832)

Le sage doit, comme Arachné, être maître de toute sa toile, pouvoir la projeter, la réabsorber, l'abandonner ou la refaire à chaque moment donné. Nous nous laissons trop souvent lier par les choses, le sage doit s'estimer plus qu'elles et s'affranchir d'elles.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 25 août 1852.

Le faible d'un homme est l'endroit par où l'on peut s'en rendre maître.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Les femmes sont passées maîtresses en l'art de souffrir et de faire souffrir.
Pierre-Jules Stahl - Œuvre : L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)

Maître, apprenez à votre élève à aimer tous les hommes, et même ceux qui le déprisent ; faites en sorte qu'il ne se place dans aucune classe, mais qu'il se retrouve dans toutes. Parlez devant lui du genre humain avec attendrissement, avec pitié même ; mais jamais avec mépris : homme, ne déshonore point l'homme.
Jean-Jacques Rousseau - Œuvre : Émile, ou De l'éducation (1762)

Qu'est-ce qu'un petit-maître ? — Un petit être dont les discours ressemblent à de grandes sottises coquettement tracées par la main d'un calligraphe.
Félix Bogaerts - Œuvre : Les maximes, pensées et réflexions (1837)

L'enfant lit beaucoup mieux dans l'esprit du maître que le maître dans le cœur de l'enfant.
Jean-Jacques Rousseau - Œuvre : Émile, ou De l'éducation (1762)

Mieux vaut n'avoir pas de maître que de commander à tout le monde.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 5 janvier 1865.

Si nous devons toujours être les maîtres de nos enfants, même pour leur bonheur, nous ne devons jamais en être les tyrans.
Auguste de Labouïsse-Rochefort - Œuvre : Les pensées et réflexions morales (1810)

La pauvreté mène au travail comme un maître dur, mais raisonnable.
Jean-Baptiste de La Roche - Œuvre : Les pensées et maximes (1843)

Le bon payeur est le maître de la bourse des autres.
Alphonse Esquiros - Œuvre : L'esprit des anglais (1856)

Le vrai maître est celui qui ne lâche pas son auditoire avant d'avoir été parfaitement compris.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 22 novembre 1864.

Se rendre maître de soi-même, c'était connaître le plaisir de faire de soi un mécanisme obéissant aux ordres du cerveau. Seule cette maîtrise de soi permettait à l'homme d'être heureux et de reconnaître sa propre nature. Mais peu nombreux étaient ceux qui reconnaissaient jamais leur propre nature. Se laisser envahir par la pénombre des sentiments, ne rien faire contre l'assombrissement normal et ininterrompu de son affectivité, voilà ce qui plongeait l'homme dans le désespoir. Là où régnait la raison, dis-je, le désespoir était impossible.
Thomas Bernhard - Œuvre : Perturbation (1967)

Le Maître, c'est la vie elle-même, où nous sommes en état d'apprentissage permanent.
Jiddu Krishnamurti - Œuvre : Le sens du bonheur (2006)

Quand le maître plaît, les leçons en profitent.
Antoine Houdar de La Motte - Œuvre : Le roi des animaux (1719)

Pour être bon disciple, il faut être son maître.
Antoine Houdar de La Motte - Œuvre : Le tyran devenu bon (1719)

Chacun est maître en sa maison.
Adrien de Montluc - Œuvre : La comédie de proverbes, I, 7 (1616)

Un maître doit toujours connaître ses sujets.
Jacques Delille - Œuvre : L'homme des champs, III (1800)

Tout homme est maître de ses secrets.
Samuel Johnson - Œuvre : Le paresseux (1760)

L'amour est souvent le travesti le plus gluant de la relation du maître avec l'esclave.
Claude Roy - Œuvre : Le permis de séjour (1977-1982)

Il est un âge où l'on n'a plus pour voisin de table que le maître de la maison.
Anne Barratin - Œuvre : De vous à moi (1892)

Le maître doit être parfois aveugle et parfois sourd.
Thomas Fuller - Œuvre : Gnomologia, adagies and proverbs (1732)

L'œil du maître fait plus que ses deux mains.
Benjamin Franklin - Œuvre : L'almanach du pauvre Richard (1733)

Quoi que fasse un maître, il a toujours raison.
Casimir Delavigne - Œuvre : Louis XI, II, 13, le 11 février 1832.

Un maître qui est un crétin mérite le sort des crétins.
Milan Kundera - Œuvre : Jacques et son maître (1981)

Deux maîtres servir nul ne le pourra, car un aimera et l'autre haïra.
Dicton français - Œuvre : Les dictons rimés de l'Anjou (1858)

Le temps est un maître impitoyable : il enseigne tout, même ce qu'on ne voudrait pas savoir.
Honoré de Balzac - Œuvre : Peines de cœur d'une chatte anglaise (1841)

Le temps est un grand maître et un mauvais élève.
Albert Brie - Œuvre : Le mot du silencieux (1978)

Un maître raisonnable doit se faire servir avec la modération d'un homme qui n'use de ses serviteurs que pour la nécessité, et qu'il ne saurait lui seul tout faire, et qu'il doit n'exiger d'eux que ce qu'ils peuvent, ne les pas traiter avec hauteur, adoucir leur joug, avoir pour eux une affection sincère.
Jean Baptiste Blanchard - Œuvre : Les maximes de l'honnête homme (1772)

La plus parfaite éducation consiste à habituer le disciple à se passer de maître.
Robert Sabatier - Œuvre : Les allumettes suédoises (1969)

Parlez peu à vos serviteurs, et ne vous rendez pas trop familier avec eux, afin qu'ils vous craignent et qu'ils vous aiment comme leur maître.
Jean Baptiste Blanchard - Œuvre : Les maximes de l'honnête homme (1772)

Quand le maître est dehors, les valets sont au diable.
Pierre-Claude Nivelle de La Chaussée - Œuvre : L'école des amis (1737)

On est toujours maître de refuser.
Mirabeau - Œuvre : Discours Assemblée nationale, 1er octobre 1789.

On n'est pas libre lorsqu'on n'est pas maître de soi.
Démophile - Œuvre : Les sentences et adages grecques - VIe s. av. J.-C.

Habere non haberi (Être maître, non esclave)
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 24 août 1852.

Pour devenir le maître, il faut agir en esclave.
Tacite - Œuvre : Les histoires - IIe siècle.

On n'est pas maître de son cœur.
Marivaux - Œuvre : La double inconstance (1723)

Qui que tu sois, voici ton maître : Il l'est, le fut, ou le doit être.
Voltaire - Œuvre : Inscription pour une statue de l'amour.

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :