Les citations célèbres sur la sensibilité (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Sans la sensibilité, tout homme est un homme ordinaire.
François-Rodolphe Weiss ; Les principes philosophiques et moraux (1785)
La langue du cœur est universelle, il ne faut que la sensibilité pour l'entendre.
Charles Pinot Duclos ; Acajou et Zirphile (1744)
La sensibilité double la vie, mais plus en douleurs qu'en plaisirs.
Nicolas Massias ; Les pensées et réflexions morales (1848)
Deux amants s'adorent, ils se mêlent, ils rient, pleurent, ou crient ensemble, mais ils ne se comprennent pas. Des sensibilités ne sont pas faites pour se comprendre, mais pour se sentir.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)
Dans le domaine de la sensibilité, l'indifférence est une paralysie du cœur.
Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)
La sensibilité seule grave les spectacles attendrissants dans la mémoire, et l'envie d'obliger dans le cœur.
Mirabeau ; Lettre à Sophie Ruffei, le 1er mars 1778.
Les yeux se sèchent en quittant un malheureux, lorsqu'on n'est pas doué d'une exquise sensibilité.
Mirabeau ; Lettre à Sophie Ruffei, le 1er mars 1778.
Les simples expressions de la sensibilité, chez les enfants, ont un charme inexprimable.
Maria Edgeworth ; L'éducation pratique (1801)
L'égoïsme ôte toute espèce de sensibilité, c'est une lèpre morale.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
On a tant abusé du mot sensibilité qu'avec le meilleur naturel on serait ridicule de se vanter d'être sensible.
Nicolas Massias ; Les pensées et réflexions morales (1848)
Le langage du cœur est universel ; il ne faut que de la sensibilité pour l'entendre et le parler.
Charles Pinot Duclos ; Les pensées, maximes et anecdotes (1810)
La véritable sensibilité prend sa source dans la force du cœur, et non pas dans sa faiblesse.
Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)
Les femmes ont trop d'imagination et de sensibilité pour avoir beaucoup de logique.
Marie du Deffand ; Les maximes et pensées (1780)
La sensibilité et la tendresse lient, tout ce qui les séparent de l'être aimé leur paraît manque et ennui.
Julie de Lespinasse ; Les maximes, réflexions et pensées (1776)
Il est des âmes que l'expérience ne corrige pas, et qui seront éternellement dupes de leur sensibilité.
Sophie Cottin ; Malvina (1800)
Le goût est à l'esprit ce que la sensibilité est à l'âme.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)
La sensibilité, au point de vue littéraire, n'est que l'art de se rendre ému par l'imagination.
Antoine Albalat ; L'art d'écrire enseigné en vingt leçons (1899)
Point de sensibilité parmi les joueurs ; faible amitié, beaucoup d'indifférence.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Les hommes qui passent pour être durs sont plus sensibles que ceux dont on vante la sensibilité expansive.
Maurice Chapelan ; Anthologie du journal intime (1947)
La sensibilité, la fierté et la timidité réunies en une même âme sont un trio fâcheux.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 12 mai 1866.
La fausse bonté est odieuse, la sensibilité feinte est ridicule.
Mademoiselle de Sommery ; Les doutes sur différentes opinions reçues (1782)
Pour nourrir, pour augmenter en votre enfant cette précieuse sensibilité qui s'intéresse vivement au sort de ceux qui souffrent, allez ensemble dans les tristes refuges des misères humaines, mêler vos larmes à celles des malheureux, et les consoler.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Trop de sensibilité est source de douleur permanente.
Bernard Werber ; La révolution des fourmis (1996)
Rien ne conduit plus facilement à l'égoïsme que la lassitude d'une sensibilité aigrie.
Charles Nodier ; Lydie ou la résurrection (1839)
La pudeur est une perception exquise, une partie de la sensibilité parfaite.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)
Quand la sensibilité est vive, l'égalité d'humeur ne se trouve qu'à une grande profondeur.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 30 mars 1851.
Il y a des excès de sensibilité que la raison réprouve sévèrement.
Laure Conan ; L'obscure souffrance (1919)
On demande quelquefois si c'est un bonheur d'être né sensible : il vaudrait autant demander si c'en est un d'être né homme. La sensibilité naturelle, il est vrai, si elle se porte vers des objets déréglés, si elle se change en amour-propre ou en folle amour, peut devenir pour les autres et pour nous-mêmes un grand mal et la source du malheur, mais elle peut aussi devenir un grand bien et contribuer à notre bonheur, si nous la rendons l'organe de l'amitié, de la reconnaissance, de la bienveillance, de l'humanité ; et c'est à quoi il faut particulièrement s'appliquer dans l'éducation, en élevant l'enfant de manière qu'il s'occupe plus des autres que de lui-même.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Rien n'est moins digne de sympathie qu'une sensibilité qui n'est pas doublée de charité.
Louis Dumur ; Les petits aphorismes sur la sensibilité (1892)
Les susceptibles embrouillent tout, par trop de sensibilité.
Jacques Chardonne ; Les propos comme ça (1966)
Les égoïstes de la sensibilité agacent plus qu'ils n'émeuvent.
Louis Dumur ; Les petits aphorismes sur la sensibilité (1892)
Ne mépriser la sensibilité de personne ; la sensibilité de chacun, c'est son génie.
Charles Baudelaire ; Fusées, journal intime (1851)
Rare sont ceux qui regardent avec leurs propres yeux, et qui éprouvent avec leur propre sensibilité.
Albert Einstein ; Comment je vois le monde (1934)
La timidité est une contraction de la sensibilité, une crampe de l'esprit.
Henri de Régnier ; Donc (1927)

Autres dictionnaires à consulter :