Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur souffrir.

Les 139 citations et pensées sur souffrir. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur souffrir des quatre coins du monde :

Ce n'est pas le malheur dans son ensemble qui fait souffrir, ce sont ses détails.
Mary Alsop King Waddington - Œuvre : Jeanne de Vaudreuil (1850)

Il y a des choses que l'on peut souffrir et des choses que l'on ne peut supporter.
Élisabeth de Wied - Œuvre : Une prière (1886)

La compassion de ceux qui n'ont pas souffert vous arrive comme un petit vent glacé qui refroidit le soleil. La sympathie de ceux qui ont souffert est comme le siroco, chaud, même en hiver ; mais il vous rend mou.
Élisabeth de Wied - Œuvre : Les pensées d'une reine (1882)

Il y a peu de gens qui souffrent qui n'aient songé au suicide, au moins une fois dans leur vie.
Élisabeth de Wied - Œuvre : Les pensées d'une reine (1882)

Une bête qui souffre cherche la solitude. Il n'y a que l'homme qui aime à faire parade même de sa souffrance.
Élisabeth de Wied - Œuvre : Les pensées d'une reine (1882)

Ceux qui souffrent répandent la souffrance sur leur chemin.
Fernand Durand-Désormeaux - Œuvre : Les réflexions et pensées (1884)

Ceux qui font souffrir sont des êtres qui cherchent à se débarrasser de leur propre souffrance.
Fernand Durand-Désormeaux - Œuvre : Les réflexions et pensées (1884)

Souffrir, c'est donner à quelque chose une attention suprême.
Paul Valéry - Œuvre : Monsieur Teste (1926)

Ce que l'on souffre en soi, pourquoi le blâmer dans les autres ?
Jean-Benjamin de Laborde - Œuvre : Les pensées et maximes (1791)

Il est cruel de rappeler aux gens les défauts ou les infirmités dont ils sont les premiers à s'apercevoir et à souffrir.
Gustave Vapereau - Œuvre : L'homme et la vie (1896)

Pour ceux qui ont beaucoup souffert, tout anniversaire, en avivant le souvenir, accroît le besoin d'oublier.
Gustave Vapereau - Œuvre : L'homme et la vie (1896)

Il faut savoir souffrir, mais il faut aussi savoir jouir de la vie.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Pour souffrir vraiment, il faut tenir encore à quelque chose et je vis comme si je n'étais plus, comme si je n'étais plus tout à fait où je suis, déjà en allé, ailleurs.
Marcel Jouhandeau - Œuvre : Les réflexions sur la vieillesse et la mort (1956)

Devant un petit malheur, songeons à l'avenir ; nous n'en souffrirons plus dans dix ans. Devant un grand malheur, songeons au passé ; nous aurions pu en souffrir depuis dix ans.
Diane de Beausacq - Œuvre : Les pensées et maximes de la vie (1883)

La vraie séparation entre deux êtres qui s'aimaient est celle qui ne fait pas souffrir.
Diane de Beausacq - Œuvre : Les pensées et maximes de la vie (1883)

Nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert.
Alfred de Musset - Œuvre : La nuit d'octobre (1835)

L'être le plus aimé est celui par qui on aura le plus souffert, puisqu'on est sensible à tout ce qui lui arrive et à tout ce qui vient de lui.
Diane de Beausacq - Œuvre : Les pensées et maximes de la vie (1883)

S'il est beau de souffrir pour une grande idée, il est plus doux encore de souffrir pour une personne. Une idée est insensible à ce que nous faisons pour elle, un cœur chaud et vivant est réjoui par notre dévouement comme il serait attristé par notre abandon.
Edmond de Pressensé - Œuvre : Les études évangéliques (1867)

L'amour non-dit vous étreint le coeur, qui vous fait tour à tour souffrir et espérer.
Francesco Alberoni - Œuvre : L'érotisme (1986)

La vie c'est souffrir d'un amour infini, c'est d'être torturé et de bénir sa souffrance.
Anatole France - Œuvre : Les lettres intimes (1888-1889)

Aime, et tu renaîtras ; fais-toi fleur pour éclore ; après avoir souffert, il faut souffrir encore.
Alfred de Musset - Œuvre : Les poésies nouvelles, La nuit d'août (1836)

J'ai mille façons de souffrir parce qu'il y a mille conditions à mon bonheur.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 6 avril 1851.

La gloire n'est due qu'à un cœur qui sait souffrir la peine et fouler aux pieds les plaisirs.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon - Œuvre : Les aventures de Télémaque (1699)

À quoi me sert d'être aimant ? À quoi bon vivre très longtemps ? Cela m'épouvante : vivre peu est encore trop, pour qui souffre.
Michel-Ange - Œuvre : Madrigal XXV, Sans titre (1540)

Quand il n'est plus le temps de se plaindre, il n'y a plus qu'à souffrir.
Pierre Choderlos de Laclos - Œuvre : Les liaisons dangereuses (1782)

On doit protéger tous les hommes qui souffrent et non les hommes qui prospèrent.
Louis-Napoléon Bonaparte - Œuvre : Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)

Ceux qui n'ont jamais souffert ne savent rien ; ils ne connaissent ni les biens ni les maux : ils ignorent les hommes ; ils s'ignorent eux-mêmes.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon - Œuvre : Les aventures de Télémaque (1699)

Prétendre qu'on ne souffre guère d'un malheur qu'on n'a pas mérité, c'est vouloir qu'on ne s'afflige point d'un œil qu'on nous crève parce qu'il était bon.
Jean-Napoléon Vernier - Œuvre : Les fables, pensées et poésies (1865)

Ronge tes poings si tu le veux, c'est ton droit, mais souffre sans témoins.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Les jaloux aiment tant à faire souffrir de leur mal !
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Quand je souffre, je ne puis m'empêcher de dire : S'ils me voyaient, quelle bonne journée pour mes envieux !
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Ton malheur fait des heureux, auras-tu jamais la générosité d'en souffrir moins ?
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

La nature se sert des gens vulgaires pour faire souffrir ceux qui ne le sont pas.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Ne nous fait pas souffrir qui veut.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

La justice a le droit de me faire souffrir et ne me laisse que celui de l'en louer.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Souffrants, nous avons souvent changé de position dans notre lit de misère, la douleur n'a pas lâché prise.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Quand on a souffert, chaque jour renouvelle l'amertume des regrets, l'intarissable épreuve du souvenir, la renaissance d'espérances insensées. Tant que la vie subsiste, le labeur est sans fin ; chaque peine en engendre une multitude d'autres qui s'en déduisent fatalement comme les rejets d'une souche empoisonnée. Il n'y a pas de terre si aride qui ne porte encore sa moisson fatale de ronces et d'épines.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Le comte Alexandre de Hubner et ses souvenirs (1891)

Il ne faut pas s'ensevelir dans son deuil, s'enterrer dans son chagrin ; quoi qu'il en coûte, il faut sortir de soi. Malheureusement, toute occupation paraît rebutante, odieuse à l'homme qui souffre.
Victor Cherbuliez - Œuvre : La vocation du comte Ghislain (1888)

Pour consoler un cœur qui souffre, il faut pouvoir y pénétrer sans réserve, ainsi qu'on entre sans frapper dans la chambre d'un malade.
Albert Guinon - Œuvre : Le Figaro, le 10 janvier 1914.

Il est de tristes bourreaux qui font souffrir les femmes pour se donner l'apparence d'une supériorité.
Honoré de Balzac - Œuvre : Les maximes et pensées (1856)

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :